Le futur selon... Augustin de Romanet

Augustin de Romanet, Président-directeur général d’Aéroports de Paris
(Crédits : Gerard Uferas - ADP)

2045. Le monde n'a cessé de s'aplatir. Les progrès réalisés depuis les années 1980 dans le secteur des transports se sont poursuivis.

La démocratisation du transport aérien s'est achevée, profitant aux nouvelles classes moyennes émergentes. Des biocarburants bon marché se substituant aux énergies fossiles ont permis d'accroître la vitesse de déplacement. Alors que la réalité virtuelle et la robotique sont partout dans nos vies quotidiennes, le besoin d'expériences réelles et de rencontres humaines n'a jamais été aussi fort.

Au fil des décennies, le tourisme a connu un essor continu et s'est imposé comme l'un des principaux secteurs économiques du monde, représentant 15 % du PIB mondial, presque un doublement depuis 2015. Les différentes métropoles, toujours plus liées à leurs aéroports, rivalisent entre elles pour attirer ces touristes et voyageurs d'affaires

ADP

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.