Remaniement : un chef d'œuvre de «en même temps», à droite toute !

 |   |  744  mots
(Crédits : Charles Platiau)
ÉDITO. Transition écologique avec Barbara Pompili au deuxième rang protocolaire, maintien des piliers du gouvernement Philippe en promouvant Le Drian, Blanquer, Le Maire, Parly aux premiers rangs, quelques changements (Darmanin à l’Intérieur, Borne à l’Emploi), deux surprises (Dupond-Moretti à la Justice, Bachelot à la Culture), le remaniement opéré hier lance l’acte 3 du quinquennat autour de quelques priorités : relance, écologie, insertion des jeunes. Et fait basculer encore plus à droite le balancier du macronisme.

Une parfaite synthèse macroniste, un chef d'œuvre de « en même temps » poussé presque jusqu'à l'extrême : le nouveau gouvernement Castex propose un casting détonnant pour conduire l'acte III du quinquennat d'Emmanuel Macron. Il associe la stabilité, avec la promotion rassurante de ministres sortants (Le Drian, Blanquer, Le Maire, Parly), et la prise de risque, avec l'entrée de personnalités connues pour leurs convictions, Barbara Pompili à l'écologie et Eric Dupond-Moretti à la Justice. Des choix par lesquels Emmanuel Macron se met lui-même en danger, comme pour démontrer qu'il est vraiment prêt à « se réinventer ».

Le casting donne cependant des signes clairs sur les priorités du nouveau gouvernement. L'Europe et les Affaires étrangères toujours sous la conduite de Jean-Yves Le Drian, longtemps pressenti pour Matignon ; un grand ministère de l'Ecologie avec Barbara Pompili qui aura sous sa...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/07/2020 à 9:56 :
"Barbara Pompili"

Moi aussi c'est exactement elle que j'aurais pris ! Une véritable génie ! Mais diantre pourquoi n'ont ils pas pris non plus Vincent Placé !? :-)
a écrit le 07/07/2020 à 16:52 :
La mayonnaise ne prend pas.

Le choix du nouveau gouvernement ne satisfait à peine qu'un français sur deux.

Et surtout 80% des français ne croient pas à une "nouvelle voie", dans les projets de Macron.

Il n'y aura aucun état de grâce et si ça marche (les erreurs de casting les plus manifeste ont été éliminées mais deux ans trop tard) c'est Castex qui en gagnera le crédit. Dans 12 mois il y a aura 20 points d'écart entre les cotes de popularité entre le président et le premier ministre.

Et dans 18 mois Macron ne sera plus en état de se représenter sauf à courir à l'échec assuré.
a écrit le 07/07/2020 à 10:41 :
Dans LREM ,il y a surtout LR.
Réponse de le 07/07/2020 à 15:18 :
c'est là qu'on voit que l'élection de macron en fait était une imposture: désarmé désemparé il fait le coucou
a écrit le 07/07/2020 à 9:40 :
"Qu'importe qu'un chat soit noir ou blanc, pourvu qu'il attrape les souris". Souhaitons que ce soit le cas pour le redressement des finances publiques… et du moral des français; dernier budget en équilibre: 1974; ce devrait être la première préoccupation de ceux que nous députons… et qui nous coûtent si cher.
a écrit le 07/07/2020 à 7:34 :
" en mème temps " !? ...je crois que certains peuvent s'attendre a des ponctions salées (.....soigneusement étudiées et dissimulées bien sur car "on n'augmentera pas les impots " !!! ) , en particulier - a nouveau - les retraités !
Tous les moyens seront bons : magouillage des points d'indice , des barèmes ,des tranches etc ......... : le "vautourisme " n'a pas de limites ........

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :