HP fait évoluer la technologie tactile pour les pays émergents

 |  | 205 mots
Lecture 1 min.
Si la technologie tactile peut être rapidement utilisée par des occidentaux, il n'en est pas de même pour certains pays du monde. En effet, en occident, on sait qu'il faut pointer avec le doigt sur l'écran pour déclencher une action. Or, dans certains pays d'Asie du Sud-Est, ce geste est fort mal élevé et on s'en abstient. Pour faire fonctionner un écran tactile, on pointe alors avec deux doigts, ou avec le pouce.

De telles pratiques culturelles sont étudiées intensivement par les chercheurs d'HP. Le géant de l'informatique a fait du tactile un des éléments de différentiation de son offre micro-informatique. « L'idéal serait de parvenir à une couche logicielle qui puisse apprendre les mode d'interaction d'un utilisateur, explique Phil McKinney, vice-president et chief technology officer de la micro-informatique pour HP Monde. Nous disposons maintenant de suffisamment de puissance informatique pour y parvenir ». La commercialisation de Windows 7, qui est paramétré pour le tactile, va sensiblement arranger les choses mais il faudra sans doute attendre pour bénéficier d'une expérience sans couture.

HP a récemment conduit une étude auprès de 2700 personnes en Inde, certaines maîtrisant l'écriture, d'autre non. « Nous nous sommes aperçus que l'on pouvait faire comprendre des choses simples et donc rendre des services en utilisant des icônes, souligne Phil McKinney. Nous pouvons donner, de manière intuitive, des informations sur la météo et sur le prix des récoltes ». Sur la planète, 90% des gens n'ont pas encore eu un micro-ordinateur entre les mains. HP se demande si la suppression du clavier peut augmenter les chances d'informatiser des populations déshéritées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :