Brignoles, la rupture est proche

 |   |  725  mots
(Crédits : DR)
Le FN est devenu "le" parti "rentable" pour les médias. Son ascension traduit surtout la faiblesse de l'UMP et du PS. par Jean Christophe Gallien*

Près de 54 % avec 47 % de participation en progression de 14 points ! Le Front National l'a emporté dans un second tour d'une élection au scrutin majoritaire. Une cantonale partielle certes seulement représentative de 1/2500e du corps électoral du pays. Il faut remonter au précédent de la cantonale de Toulon en 1994 et la victoire de la candidate FN Éliane de La Brosse battant un vieillissant Maurice Arreckx. Le FN n'a plus besoin de la proportionnelle pour gagner et cette victoire illustre une dynamique politique réelle qui demeure pourtant encore difficile à estimer sur le plan électoral pour les prochaines échéances municipales et européennes.

Après l'élimination des gauches au premier tour, c'est l'UMP qui est battue au second tour. Le silence embarrassé des leaders de l'UMP absents tout au long de la semaine sur le terrain fait écho aux commentaires incertains des troisièmes couteaux socialistes abandonnés aux micros et autres plateaux de la soirée.

De quoi ont-ils peur ?

L'UMP et le PS qui redoutaient déjà les prochaines européennes, appréhendent désormais aussi les municipales. Au delà des rendez-vous électoraux ils craignent un parti devenu l'un des corps politiques les plus rentables pour les médias. Le FN fait vendre. Les différences tombent. La désinhibition est presque totale et touche en ligne médias, journalistes, citoyens mais aussi candidats et élus locaux et nationaux. UMP et PS découvrent aussi, avec la campagne de Brignoles, une organisation revitalisée. Finances, cadres renouvelés et formés, militants engagés, terrain occupé, électeurs mobilisés. Pourtant le FN et ses dirigeants le savent, à neuf mois du scrutin les 24 % d'intentions de votes aux élections du Parlement européen d'un récent sondage, ne disent pas totalement la réalité politique et électorale.

L'UMP, après son triste vaudeville

Reste que l'UMP est désormais très fragilisée. Après son triste vaudeville interne il y a près d'un an déjà, une nouvelle saison de la série du combat des egos se déroule sous l'ombre asphyxiante de Nicolas Sarkozy. Pendant ce temps les frontières entre UMP et FN bougent au niveau des électeurs et sympathisants et maintenant chez les élus locaux.

Et que dire du PS éliminé au premier tour avec le reste des gauches. Un Gouvernement illisible, qui se chamaille sans retenue et ce week end, le PS se déchire à quelques kilomètres de Brignoles dans la primaire marseillaise. La candidate de François Hollande, sa ministre, est éliminée. Accusations de clientélisme, d'organisation paramilitaire … le Président lui-même serait intervenu depuis un avion. Encore un combat de rue, au cœur d'un des partis dit de gouvernement de ce pays. La suite de ce nouveau feuilleton dans une semaine.

Une classe moyenne à la dérive

Ce spectacle est observé par une classe moyenne à la dérive, ballotée par la crise et qui ne parvient pas à voir le bout d'un tunnel sombre. Partout domine l'expérience concrète ou ressentie d'une insécurité qui désormais touche toutes les zones de la vie personnelle et de l'expérience collective. Domine un sentiment que l'état de droit s'étiole, que les minorités et communautés qui agissent maîtrisent davantage la démocratie devenue d'influence que la majorité silencieuse. Ils s'interrogent : qui nous écoute, nous ? Les mouvements que nous observons ne s'inscrivent pas dans la tradition d'un axe droite-gauche. Au cœur des incertitudes radicales et des vérités politiques faibles, les ruptures exprimées ne suivent pas les lignes de séparation des échiquiers politiques ou sociaux. S'intègrent, se réunissent dans le vote des différences, parfois très puissamment opposées.

Et puis il y a les crises de la mondialisation et là encore il y a la compréhension progressive que les politiques, les gouvernants sont perdus, qu'il sont eux-mêmes sans repères, sans vision, pire, sans pouvoir et éloignés dans un amateurisme hors sol accusant tous ensemble et dans la facilité lâche l'Europe et l'euro pour certains. L'avenir, sans défense, s'obscurcit encore. La crise de confiance est totale. La rupture est proche.

 

*Professeur associé à l'Université de Paris 1 la Sorbonne

Président de j c g a

Membre de la SEAP, Society of European Affairs Professionals

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2013 à 11:07 :
Tous les partis politiques se valent car ils ne pensent qu'à leur nombril et non aux français. Pour le FN, Marine n'est pas à la hauteur de son père, elle ne fait pas le poids, elle est plus apaisante que son père mais elle ne sera jamais capable d'être présidente. Son père était un ami de Mitterrand, ils se valaient intellectuellement et machiavéliquement. Un nouveau parti politique doit naître avec des valeurs réalistes et humaines.
a écrit le 15/10/2013 à 10:21 :
L'évolution de l'électorat FN correspond aussi à l'émergence des générations qui n'ont pas connu les guerres coloniales (Algérie, Indochine), et ont une vision télévisuelle romantique de la dernière guerre mondiale. Les sous-jacents du nationalisme leurs sont inconnus, et la recherche du bouc émissaire est de nouveau "tendance". Que ce parti se complaise dans la critique et le rejet et ne propose rien comme solution, si ce n'est un repli sur une supposée communauté ne leur semble pas absurde. Pourtant les expériences locales de gestion effective a montré que la haine et le repli n'apportent pas la richesse et le bien-être escomptés. Il n'y a rien de tel que l'expérience pour se convaincre. Mais elle peut aussi être fatale. On peut refuser la réalité et se construire un rêve éveillé, mais en général ça finit dans le mur.
Réponse de le 15/10/2013 à 13:03 :
Ben moi ce qui me chagrine, c'est que des gens ayant connu le désastre Mitterrand aient voté pour Hollande. L' UMP et le PS sont les seuls responsables de la montée du FN
a écrit le 15/10/2013 à 8:02 :
Trois grands partis politiques dans un système reposant sur le bipartisme depuis des décennies avec des petits alliés, il y a forcément un parti appelé à disparaître de la cour des grands lequel à votre avis le PS? L'UMP?le FN?
Réponse de le 15/10/2013 à 10:03 :
la rupture est consommée avec les politiques PS et UMP , maintenant que va t -il se passer ? dans mon canton et communaute de commune les politiques sont des voyous il va falloir les sortir d'une maniere ou d'une autre ..................
a écrit le 15/10/2013 à 1:56 :
Ce soir j'étais a une réunion PS a Marseille et on vient me dire que notre salut viendra du vote de la diversité.
Je suis parti éc?urée et je vais déchirer la carte.
Réponse de le 15/10/2013 à 5:24 :
Il faut parfois du temps mais les yeux finissent par s'ouvrir.
Réponse de le 15/10/2013 à 10:59 :
ce n'est pas votre pitoyable et mesquine peut de l'autre qui y changera quoi que ce soit. L'avenir de la france, comme d'ailleurs celui de toute l'europe, réside dans l'apport des autres peuples et cultures (et donc dans l'immigration) et dans un métissage qui, précieux et nécessaire, est de toute manière inexorable. Tenter comme une pleutre de vouloir le combattre ou le nier, comme le font des décérébrés qui expriment des votes d'extrême-droite et fascistes, est tout à la fois ridicule et pitoyable. cela ne prouve qu'une chose : que bien des français ne sont jamais que des couards dont les medias et certains dangereux partis populistes entretiennent les petites lâchetés et truilles désiroires. t cela prouve aussi que les électeurs de ces partis dangereusement populistes - qui n'ont aucune programme, ni aucune envie d'améliorer le sort des français pusiqu'ils ne font leur terreau que sur les petites trouilles et sur la crise qu'ils entretiennent sciemment - auraient bien besoin de s'acheter des cerveaux. L'histoire, notamment dans les années 1940, montre à suffisance que le populisme qui vise à monter les gens les uns contre les autres - quitte à changer de bouc émissaire en cours de route, passant par exemple des juifs aux musulmans comme un certains parti fascisant qui tente de faire parler de lui actuellement - ne mène qu'au désastre. ce que vise d'ailleurs ledit parti.
Réponse de le 15/10/2013 à 11:29 :
Le FN se complaît dans la haine et la peur. Il recrute sur cette base. Il vit sur les décombres. Il vous a trouvé dans e bon état d'esprit, début de peur, début de haine ...il flatte les bas instincts, vous êtes une bonne recrue. Votre carte du PS ne devait pas être très solide. Ou bien vous êtes une FN qui fait sa propagande ...
Réponse de le 15/10/2013 à 13:05 :
Ouhais, c 'est sur que le Ps c'est l'amour... De tout ce qui n'est pas français. La peur, la haine, le rejet le mépris de tout ce qui ne pense pas comme eux.
a écrit le 14/10/2013 à 23:14 :
Assurément F.Hollande a dévissé trop vite sous les coups de boutoirs de la droite (le fameux Hollande-bashing) et de la crise. Sauf que la droite qui pensait par le jeu des vases communicants pouvoir récupérer la mise s?est trompé, le souvenir de l'échec de l'UMP est encore trop présent dans les esprits, et le FN ramasse la mise. Le refus d?une dose de proportionnelle a permis également de maintenir une certaine « virginité » au FN. Les anciennes stratégies des années 90 conservées contre le FN de Marine Le Pen semblent échouer. Le FN a su évoluer au moins en apparence, ceux qui le combattent non.
Réponse de le 15/10/2013 à 7:42 :
Hollande a surtout dévissé trop vite ne raison de ses mensonges, de son incompétence te de son manque de courage. Je vote à droite mais mais, en toute objectivité, il y avait à gauche des gens d'une autre carrure pour mieux représenter la France. Même si je ne partage pas leurs idées, avouez que Jospin ou DSK, cela avait une autre allure. Une dramatique erreur de casting pour le pays....
a écrit le 14/10/2013 à 23:01 :
Vivement les européennes, qu'on en sorte.warf.
On va enfin retrouver nos Francs, alors pour la conversion, ba c'est le contraire.Si on pouvait au passage retrouver notre souveraineté monétaire.Merci.
Réponse de le 14/10/2013 à 23:20 :
Si vous pouviez dire vrai, et du coup sortir de ce marasme qu'est l' UE !
Réponse de le 15/10/2013 à 0:15 :
Pourquoi pas aussi la Bretagne, la Normandie ou la Provence indépendante avec leur propres monnaies pendant que que vous y êtes. Si l'UE était reponsable de notre soit disant "marasme" on se demande pourquoi des pays comme la Finlande, l'Allemagne, la Suède, le Danemark s'en sortent bien et pourquoi nous pas si mal en fait ? Quant au franc si c'est pour avoir une monnaie dévaluée et de singe il vous faudra démontrer l'intérêt de générer de l'inflation par une monnaie forcément faible plus encore que dans la passé où le monde était différent, la France hors Europe et hors euro ne représente pas grand chose.
Réponse de le 15/10/2013 à 6:05 :
Bon, heureusement que vous êtes là pour tout nous expliquer, sinon nous aurions été obligé de nous satisfaire des explications de plusieurs grands économistes sur la nécessité de sortir de l'Euro. Mais ils doivent tous raconter des salades, puisque vous vous savez tout.
Réponse de le 15/10/2013 à 8:38 :
L'entité Europe est trop grande, ingérable, ingouvernable, incontrôlable.Et les régions sont par contre trop faibles.La bonne taille c'est la nation, qui plus est une grande nation:La France.Nos "élites" ont voulu détruire les nations.Ce sont des traitres.L'UMPS=Traitres.Posez vous la question; pour qui travaillent t'ils? Alors vous aurez rapidement la réponse.
a écrit le 14/10/2013 à 22:53 :
Au soir du 21 avril 2002 ,on avait dit "plus jamais ça";nos dirigeants politiques sont amnésiques,ou c'est une forme de démission déguisée.
Réponse de le 15/10/2013 à 23:07 :
le 21 avril ne pourra pas refonctionner une seconde fois , ce fut un tir a un coup , malheureusement avec le temps cela se confirmera sans doute , de plus le parti en question a laissé la main a une femme et qui plus avec la crise les ouvriers jetés a poil emploi et puis au RSA expriment leurs colères contre les banques , les entreprises et le pouvoir qui semble laisser s'installer la toute puissance de la mondialisation sans que l'Europe elle meme aie une politique cohérente , déjà tout seul dans son coin c'est dur de rassembler tout le monde derrière une idée ou un homme , alors 27 pays , 15 dans l'eurogroupe , les fractions au secours .. les politiciens ont crée cette pensée unique comme disait un certain jacques chirac en 1983 , ils ont donc favorisé un parti radical alternatif et qui était que de droite au début , mais a présent avec les effets de la mondialisation et de la crise , il ratisse aussi a gauche , certains courent après ces électeurs mais ils ne les retrouveront pas , ils ne font qu'alimenter le doute et la machine infernale a la démagogie au final on risque un infarctus
a écrit le 14/10/2013 à 22:26 :
La France deviendra forte avec un Front National fort très fort !
Réponse de le 14/10/2013 à 23:00 :
+++1000
Réponse de le 15/10/2013 à 0:07 :
Avec le FN la France deviendra forte en bêtise c'est certain !
a écrit le 14/10/2013 à 21:32 :
Inconnu sur le terrain voici encore quelques mois, cet homme de convictions va devoir maintenant les appliquer : finis les beaux slogans séducteurs & réducteurs à destination de la plèbe ... Il va falloir se consacrer à plein temps aux citoyens et à la France.


a écrit le 14/10/2013 à 21:23 :
Bon papier, M. Gallien, qui décrit bien un mécanisme inexorable face auquel les journalistes joueront à nouveau l'incrédulité des grands soirs médiatiques de campagne. Effectivement, au soir du 23 mars, on constatera que le FN n'aura plus besoin de s'appuyer sur des triangulaires pour porter des jeunes candidats décomplexés dans les conseils municipaux et institutionnaliser des relations, des compagnonnages et des connivences politiques au fil du mandat, jusqu'à s'acheter un droit au dialogue. Et à bien y réfléchir, il est bien difficile de trouver des raisons d'espérer un enrayement de la machine.
Réponse de le 14/10/2013 à 23:13 :
@yann Je partage votre appréciation et votre regard. Le processus est néanmoins réversible à condition d'engager instamment un sérieux renouveau démocratique et programmatique.
a écrit le 14/10/2013 à 20:29 :
N'est que ruine de la raison politique. Le fn fait comme les autres, ils mentent dans le seul but d'être élus car lls convoitent tout autant la place que cet 'umps' qu'ils dénoncent, pas parce qu'ils veulent défendre le peuple. Ce peuple transi d'ignorance, trop facile à exploiter, croit encore à des promesses et préfère s'en remettre à celui qui donne l'illusion qu'il a plus grosse plutôt qu'à lui même.
a écrit le 14/10/2013 à 20:23 :
Non pas encore, les gents paie encore leur impos.... Ils ne se révolte pas encore contre leur politique... Il exprime juste leur mecontantement dans les urnes. Nous verrons, si ils on le courrage de faire changer les choses.... Car si il y a échec encore de la démocratie, je croit que cela risque de vraiment mal ce terminer...
a écrit le 14/10/2013 à 20:08 :
du FN sur un site d'information boursière et financière. Pathétique et ironique à la fois.
Réponse de le 14/10/2013 à 21:08 :
on décortique" le titre! site d'informations boursières et financières, certes, mais là, le titre c'est : Brignoles, la rupture est proche", et ça parle du résultat récent FN, NON? alors on parle des élections d'hier, ne vous en déplaise, mon cher ! vous vouliez trouver, quoi, au juste, comme commentaires sur ce titre?.....
Réponse de le 15/10/2013 à 15:00 :
Pour moi la finance était de l hébreu, comme il ne faut pas mourir idiot j ai acheté des actions les premieres furent CEA industrie un vrai pactole. Quelques hebdos financiers et ma philosophie à évoluée , le capitalisme est meilleur que le socialisme, le socialisme moins que le libéralisme, le colbertisme peut y etre associé etc etc.
a écrit le 14/10/2013 à 19:37 :
C'est uniquement la peur, qui les fait diaboliser le FN !! ils se renvoient pathétiquement la cause de leur échec : L'UMP = c'est les Socialistes Les socialistes = c'est l'UMP, tous des bons à rien ! VIVE MARINE !!!!!!!
Réponse de le 15/10/2013 à 0:34 :
Votez pour un maire FN chez vous si çà vous plait d'en faire l'expérience comme en son temps Martigues ou Orange et qui ont vite déchanté mais évitez de nous faire croire que Marine est meilleure que tout le monde. Ses idées sont souvent inapplicables et absurdes, elle est de ce fait plutôt pire que les autres.
Réponse de le 15/10/2013 à 5:42 :
Orange ou Jacques Bompard est réélu sans cesse des le premier tour!!! L umps y est réduit a rien!....
a écrit le 14/10/2013 à 19:33 :
confiance en MARINE , oui!! on va au clash avec tous ces politicards autistes!
Réponse de le 15/10/2013 à 0:28 :
La confiance n'est pas un bon paramètre en politique, seulement la lucidité et on ne voit pas dans les propositions souvent simplistes de Marine le Pen ce qui serait des bonnes solutions. Sortir de l'Europe ou de l'euro par exemple c'est absurde, on reviendrait 50 an en arrière mais dans un monde qui a évolué et donc dans une position nettement plus défavorable qu'avant. C'est du suicide.
Réponse de le 15/10/2013 à 4:50 :
Rester dans l'Europe et dans l'Euro c'est mourir à petit feu.On le constate d'une année sur l'autre.
a écrit le 14/10/2013 à 19:13 :
On parle beaucoup de Brignoles,mais je signale qu'a Marseille,ce sont deux socialistes qui sont en tete
Réponse de le 15/10/2013 à 14:19 :
Je te signale qu'à Marseille c'était une primaire pas il n.y avait que des socialistes!!!!!!!!!
a écrit le 14/10/2013 à 19:09 :
L'UMPS peut toujours accuser le FN de tous les maux et le diaboliser, il n'en reste pas moins que l'UMPS est entièrement responsable des déboires économiques, sociaux et sociétaux de la France.
Cette caste d'intouchables pensait continuer leurs gabegies et continuer à se goinfrer sur le dos du peuple pendant des siècles, oui mais voilà, à force de mépriser le peuple, de se détourner de leurs préoccupations, il arrive ce qu'il doit arriver, ils se font jeter.
Réponse de le 14/10/2013 à 19:14 :
La roue tourne mais elle ne doit pas tout écraser !
Réponse de le 14/10/2013 à 19:22 :
ils se font jeter et c'est tant mieux ! 53,9 des voix, une belle claque, bien franche pour commencer à Brignoles !
Réponse de le 14/10/2013 à 19:23 :
nous sommes déjà écrasés par eux, déjà !
a écrit le 14/10/2013 à 18:58 :
Nous sommes déjà dans la rupture. mais que voulez-vous! Tous sont mécontents; les uns qui savent compter voient bien que les problèmes sont devant nous, et les autres, qui ont du mal à se remettre en cause (c'est très douloureux il est vrai), n'envisagent pas de vivre un peu plus en phase avec leurs moyens et leurs productivités. Et l'ensemble du Monde politique qui promet la Lune, et qui est bien sûr incapable de délivrer..Lasmoi! Alors, revenons sur terre, cessons de croire qu'un politique va pouvoir régler le roblème du chomage, et redonner du pouvoir d'achat. Que les médias, les journalistes, les renvoient à leurs comportement ridicules de cadors, leurs coups de mentons obscènes das unesituation de difficultés sociales, et les incitent à revenir aux bases: gérer le peu de moyens publics, distiller à bon escient les mannes sociales, cette charité que l'on nomme maintenant solidarité, et les choses iront un peu mieux. La chasse est en effet ouverte!
Réponse de le 14/10/2013 à 19:16 :
Tu dis vrai. Mais c'est aussi notre responsabilité de parler et de mieux contrôler ! Les intermédiaires ne le feront pas pour nous.
a écrit le 14/10/2013 à 18:48 :
ca a bien arrange la gauche pendant de nombreuses annees, alors leurs larmes de crocodile ca ft sourire... quant a la droite et sa dispute des chefs, ca rappelle asterix... ce qui est triste c'est que la france a une mecanique tellement bien huilee qu'on sait ou ca va...
Réponse de le 14/10/2013 à 19:17 :
Et pourtant quelle puissance la France peut et doit avoir. Il faut juste rappeler les vérités et dire la situation telle qu'elle est.
Réponse de le 14/10/2013 à 19:25 :
et les répliques depuis hier des Socialos "c'est la faute de l'UMP", rien COMPRIS! le FN leur fera comprendre !
a écrit le 14/10/2013 à 18:31 :
la victoire du F N à brignoles c'est avant tout l'échec des 2 partis dominants depuis des décennies et l'exaspération qui découle de cette situation. Une partie grandissante des électeurs ne croit plus un seul instant aux discours des élus. ILS NE SONT PLUS CREDIBLES . Le malheur c'est que le FN ne l'est pas davantage. Ce constat n'incite vraiment pas à l'optimisme. sans doute sommes nous aussi responsables car on est plus sensible à entendre des discours démagogiques que des discours de vérité qui supposent des mesures courageuses et des remises en question à tous les niveaux !!!
Réponse de le 14/10/2013 à 19:18 :
Oui nous sommes responsables, et nous devons agir sans tarder.
Réponse de le 14/10/2013 à 20:17 :
oui nous sommes responsables , nous sommes fier de voter Français , oui nous sommes d avoir botter le cul du ps et de la droite et ca va continuer nous sommes libre (encore) de voter ( et c est pas taxer encore) pour qui on veut bordel de m............
Réponse de le 14/10/2013 à 21:59 :
avec vous ! +++ 1000000000 !!
a écrit le 14/10/2013 à 18:20 :
Il ne faut pas exagérer non plus, c'est un siège dans un des cent conseils généraux... Il y a environ 4000 cantons en France, dont un au FN. Le FN fait vendre des journaux et rameute un peu autour du grand guignol de la politique... Mais le FN ne sera jamais au pouvoir.

Les gens ont voulu exprimer leur angoisse devant l'avenir à la libanaise ou à la syrienne de la France, les mêmes causes produisant partout les mêmes effets.
Réponse de le 14/10/2013 à 18:50 :
mais si ils seront au pouvoir il faut y croire
Réponse de le 14/10/2013 à 19:27 :
Si ça se trouve ils FERONT MEME MIEUX QUE LES AUTRES, mais certains sont trop bouchés pour le croire....
a écrit le 14/10/2013 à 18:19 :
le parti d'extrême droite a réussi à embrigader les jeunes. J'ai un jeune frère absolument hypnotisé par les e-mails et les post Facebook d'extrême droite. Evidemment il ne s'agit toujours que de hoax mais il y croit, pour lui tout ce qui est sur internet est forcément vrai. Ceux dont on pourrait attendre qu'ils aient un minimum de recul sur l'internet - parce qu'ils ont grandi avec - n'en ont absolument pas. Ajoutez à cela le fait qu'effectivement l'extrême droite fait vendre du papier et du click, vous comprendrez la complaisance des media à son encontre. C'est très inquiétant et je n'y vois aucune solution.
Réponse de le 14/10/2013 à 18:57 :
@Le plus effrayant est la manière par laquelle
Vous détenez la vérité et ce sont les autres qui ont tort, c'est cela?.
Réponse de le 14/10/2013 à 19:31 :
Au moins les jeunes sont du sang neuf! les croyez vous assez idiots, ces jeunes pour ne pas savoir où ils s'embrigadent,?????? c'est comme les plus de 20% de Français qui votent pour le FN, pourriez vous dire qu'ils sont tous idiots???Auriez vous la science infuse????apparemment OUI !
Réponse de le 14/10/2013 à 19:46 :
On doit espérer du mieux avec Marine qui peut à l'avance proclamer que ce sera pire avec eux que depuis les affres des UMPS depuis + de 40 ans ? personne !
Réponse de le 14/10/2013 à 20:06 :
Votre présence incongrue sur un site d'information financière et boursière, alors que vous êtes pour le retour du franc et les nationalisations en masse, me prouve que j'ai raison et que vous êtes là seulement pour recruter.
Réponse de le 14/10/2013 à 20:13 :
vos sources ??
Réponse de le 14/10/2013 à 20:28 :
Mes sources de quoi ? Je vous donne un avis personnel, il faut une source pour ça ?
Réponse de le 14/10/2013 à 23:02 :
Ben sûrement !!
Réponse de le 14/10/2013 à 23:42 :
Il faut vous retrouver la vidéo où des proches de l?extrême droite française rêve d'une France à l'image de la Grèce où ils auraient le champ libre pour se faire élire en donnant des miches de pain histoire que tous remarques de quel terreau se nourrissent les extrèmes??? Il faut vous refaire un cour d'histoire sur le déroulement de la dernière grande crise qui a permis à ces extrêmes de gagner des élections??? Il faut vous montrer l'ambiance dans les pays de l'Est où ils ont champ libre pour harceler d'autres ouvriers misérables ayant suivit le travail ou vous êtes assez intelligent et courageux pour vous en prendre à la demande : Une minorité de patron! "Au moins les jeunes sont du sang neuf!" : Pour vos rentes immobilières et vos pensions de retraites indexées sur l'inflation? Qu'on sorte de l'euro et qu'on rigole en jouant le jeu de la dévaluation : Vous prendrez cher! Qu'ils ouvrent les yeux ces jeunes pour voir qui se plaint de l'impôt : Des retraités célibataires qui pompent 2145 euros par mois sur leur tronche et se plaignent d'être à nouveau imposable sous la gauche (http://www.lefigaro.fr/impots/2013/10/04/05003-20131004ARTFIG00437-impots-la-france-gronde.php)? Les enrichis sans cause d'une bulle immobilière qui veulent encaisser 100 000 à 200 000 euros sur leur dos sans payer la moindre taxe sur des PV immobilières? Ce sont peut-être des immigrés qui se battent pour que leurs pensions de retraites évoluent plus vite que les salaires de leurs petits enfants (ceux des autres du moins)? C'est peut-être l'Europe qui a voté pour un immobilier subventionné au profit d'une génération qui rêvait de rente facile et s'est détourné des entreprises pour investir dans la pierre? Le programme de votre FN : On l'attend! Il se résume à dire : UMPS, tous les mêmes! Ils n'ont rien à proposer et la franche moutonnaille qui peuple ce pays est capable de voter pour eux afin de reporter la dette sur les générations suivantes comme ils l'ont si bien fait avec la droite!
a écrit le 14/10/2013 à 18:14 :
La rupture est consommée quand un républicain comme notre ministre de l?intérieur dit une vérité sur l?incapacité de certaines communautés a s?intégrer et qu?une association subventionnée par les français lui flanque une invitation au tribunal. Muselons les républicains qui disent tout haut ce qu?une majorité de citoyens veulent entendre. D?autres le diront et gouverneront ...
Réponse de le 14/10/2013 à 18:24 :
Notre adoré Ministre de l'Intérieur parle effectivement beaucoup et dit aux citoyens ce qu'ils veulent entendre. De là à faire quelquechose...
Réponse de le 14/10/2013 à 19:52 :
si le FN passe, il va y avoir beaucoup de ménage, de transparence, d'économies pour commencer! ce n'est pas ce que beaucoup réclament entre autres choses tout aussi légitimes ?
Réponse de le 14/10/2013 à 20:13 :
Quel genre de ménage ? Ayez le courage de détailler le programme du FN, de dire ce que vous envisagez vraiment de faire une fois au pouvoir.
Réponse de le 14/10/2013 à 20:58 :
A la guerre comme a la guerre, demandez au pilotes de la RAF les atrocités que leur alliés américains leur on demandé de faire avec leur bombes sur les civils du peuple ennemi sous menace de cour martiale. Si les républicains de tous bords n?ont pas le courage de se salir l?âme et les mains qu?ils laissent la place. On est en guerre, choisi ton camp camarade...
Réponse de le 14/10/2013 à 23:04 :
+ UN
a écrit le 14/10/2013 à 18:12 :
JC Gallien a une mémoire sélective. Le problème de Maurice Arreckx n'était pas vraiment son âge, mais plutôt son casier judiciaire...
Réponse de le 14/10/2013 à 19:07 :
@KM, casier remplis et âge allaient ensemble !!!!
a écrit le 14/10/2013 à 18:06 :
L'ascension du FN traduit surtout que François Mitterrand a vu juste en permettant à JM Le Pen de pavoiser avec son parti politique. Quand les socialistes sont au pourvoir, le FN grimpe et lorsque la droite est au pouvoir le FN et les socialistes tirent à boulets rouges sur la droite. Que devons-nous comprendre ? Il suffit de regarder qui monte à Marseille .......
Réponse de le 14/10/2013 à 18:22 :
Quand tu dis que lorsque les socialistes sont au pouvoir, le FN monte, j'imagine que tu classes également l'UMP parmi les socialistes.
Réponse de le 14/10/2013 à 18:31 :
Bien entendu. Les cris de vierges effarouches des elus de gauche devant le FN qui accede au responsabilites ne doivent pas faire oublier qu'il s'agit la d'un stratageme concu et entretenu par la gauche (elections legislatives de 1986 ou Mitterrand introduit une dose de proportionnelle pour que le FN rentre au parlement, reduisant ainsi l'ampleur de la victoire du RPR/UDF. La strategie n'a pas change depuis).
Réponse de le 14/10/2013 à 19:29 :
Tout le monde sait que Mitterrand était proche de Le Pen. Ce n'est pas de l'UMPS qu'il faut parler mais du Front National Populaire Socialiste. Même les communistes n'ont plus rien à dire, ils sont carrément laminés.
a écrit le 14/10/2013 à 17:00 :
Ils ont raison d'avoir peur. Ils jouent trop entre eux. Ils oublient le peuple. Ils oublient le pays. Ils accusent l'Europe. Ils nous accusent parfois. Ils ne voient pas la réalité de ce pays.
Réponse de le 14/10/2013 à 18:42 :
Bien dit !
Réponse de le 14/10/2013 à 19:32 :
ils collent" ça sur l'UMPS depuis hier, c'est dire !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :