"Gilets jaunes" ? La majorité des Français fait partie des 10% les plus riches au monde

 |  | 1591 mots
Lecture 9 min.
(Crédits : Reuters/Regis Duvignau.)
IDEE. Les plus pauvres sont invisibles. Un effet de l’intense médiatisation dont ont fait l’objet les « gilets jaunes » ? Par Speranta Dumitru, Université Paris Descartes.

En France, le souci des inégalités rend invisible la pauvreté. Par exemple, l'organisation Oxfam, dont le nom est lié à la famine (Oxford Committee for Famine Relief), a centré sa campagne sur les riches. Les médias ont donné les noms des milliardaires qui posséderaient autant que la moitié de l'humanité mais n'ont pas dit un mot des pauvres. Pourtant, citer des noms de pauvres augmente la sympathie à leur égard et favorise la décision altruiste, comme de nombreuses études le montrent.

L'invisibilité des pauvres pourrait être expliquée par le contexte actuel. Après de longs mois à répéter que les gilets jaunes « souffrent », qu'ils sont « dans la détresse » et n'arrivent pas à « joindre les deux bouts » ou à « remplir leur frigo », peut-on encore parler de ceux qui vivent avec 1,90 dollar par jour ?

Il y a certes une bonne nouvelle : la proportion des pauvres dans le monde a drastiquement baissé. Voici quarante ans, elle dépassait 40 %. Aujourd'hui, seuls 10 % de la population mondiale vit avec 1,90 dollar par jour. La moitié de ces personnes résident en Afrique.

Alors, imaginez que vous avez 100 euros à donner. Vous pouvez les céder à Christian, l'un de mes étudiants, né au Burkina Faso : il les enverra à sa famille qui vit avec 1,90 dollar par jour, comme près de la moitié des Burkinabés. Mais vous pouvez aussi les donner à Éric, père de famille et chauffeur routier, qui gagne un peu plus que 54 euros par jour, soit la valeur du smic journalier.

Comment allez-vous dépenser ces 100 euros ?

La préférence nationale

Comme la plupart des Français, vous êtes tenté à donner l'argent à Éric. Certes, vous savez que 100 euros valent beaucoup plus pour Christian. Et vous savez qu'avec la même somme, vous aideriez plus de gens car la solidarité familiale est plus étendue en Afrique. Mais quelque chose vous hérisse dans ce raisonnement.

La tentation à favoriser ses proches et, par extension, ses compatriotes, est assez naturelle. Dans sa Théorie des sentiments moraux, Adam Smith remarquait que tout Européen doué d'humanité déplorerait un tremblement de terre qui touche un pays éloigné. Mais, malgré l'intensité de la catastrophe et les millions d'habitants concernés, ses affaires personnelles lui paraissent plus importantes.

Or, cette attention pour nous-mêmes et ce qui nous entoure pervertit notre sens moral. Avec les émotions qui nous jouent des tours, nous perdons, comme cet Européen dont parle Adam Smith, tout sens de la mesure :

« S'il devait perdre son petit doigt, il n'en dormirait pas la nuit ; mais il ronflerait avec le plus profond sentiment de sécurité malgré la ruine de cent millions de ses frères, pourvu qu'il ne les ait jamais vus. »

Pour nous éviter d'être piégés par nos inclinations, John Rawls a trouvé une solution. Il l'a appelé « voile d'ignorance ». Son idée est qu'il ne suffit pas de vouloir être impartial pour l'être vraiment (car nos inclinations peuvent prendre le dessus). En matière de justice sociale, il faut plutôt raisonner comme si nous ne savions pas quelle position sociale serait la nôtre. Au fond, nous aurions pu naître dans une famille riche ou pauvre. Notre naissance est plus une affaire de chance que de mérite.

Cela change un peu le problème : imaginez que vous n'avez plus à donner 100 euros mais à en recevoir. Mais demain matin, la loterie des naissances se rejoue et vous vous réveillerez soit dans la vie de Christian, soit dans la vie d'Éric. Vous ignorez comment la chance va tourner, mais vous devrez vivre cette vie, tirée au sort, jusqu'au bout - qu'elle soit en France ou au Burkina Faso. En attendant, ce soir, on vous demande où faut-il envoyer les 100 euros, en France ou au Burkina Faso ?

La France est-elle une chance ?

Nombre de gens pensent que vivre en France n'est pas vraiment une chance quand on fait partie des classes populaires.

L'économiste Branko Milanovic est le premier à avoir estimé l'étendue de l'inégalité des chances à l'échelle mondiale. Il a analysé les revenus disponibles des ménages dans 118 pays. Pour chaque pays, il a divisé la population en 100 parts et a noté le revenu de chaque 1 %, ou centile. Au total, il avait 11800 centiles. Mais il voulait savoir si les 1 % les plus pauvres au Brésil, par exemple, sont plus riches que les 1 % les plus pauvres en Inde. Pour pouvoir comparer ces revenus, il les a convertis en utilisant la parité du pouvoir d'achat (PPA). Puis, il les a réordonnés par centiles à l'échelle du monde.

Pour la France, les données de la Banque mondiale montrent que 62 % des Français appartiennent aux 10 % les plus riches du monde.

Mais l'opinion publique s'intéresse aux très riches. Dans le graphique ci-dessous, chaque point représente 1 % des Français avec son rang dans la répartition des revenus nationale (sur l'axe horizontal) et mondiale (sur l'axe vertical). On y voit, à droite du graphique, que les 3 % les plus riches des Français font partie des 1 % les plus riches au monde. Aux États-Unis, ils sont 12 % à appartenir à cette catégorie.

Si l'opinion publique s'intéressait plus aux Français pauvres, elle regarderait, par exemple, le premier point à gauche : ce sont les 1 % les plus pauvres. Elle s'étonnerait alors que malgré leur position, plutôt à l'écart du reste de la distribution nationale, personne ne s'en soucie. Avec leur position proche du milieu de la distribution mondiale, leur pouvoir d'achat ressemble à celui de la classe moyenne mondiale, dont la plus grosse partie vit en Chine.

Position de chaque centile français dans la distribution mondiale des revenus.

Au-dessus des 3 % les plus pauvres en France, la situation s'améliore rapidement, de sorte que 97 % des Français appartiennent aux 30 % les plus riches du monde. Puis, 90 % des Français font partie des 20 % les plus riches au monde.

Par conséquent, si la loterie vous a attribué la vie d'Éric en France, vous avez littéralement de la chance. Car, quels que soient vos efforts personnels, le pays où vous êtes né détermine vos perspectives de revenu. Branko Milanovic a estimé que le lieu de naissance explique 80 % des inégalités mondiales. Son livre, Inégalités mondiales, vient d'être traduit en français.

À un tel niveau d'inégalité des chances, on ne peut plus hésiter entre Éric et Christian. La famille de Christian va presque certainement vivre avec moins de 5,50 dollars par jour, comme 92 % des Burkinabés. Pour l'enfant d'Éric, la probabilité d'avoir un tel revenu est de 0,2 % en France.

Ces comparaisons tiennent compte des prix dans chaque pays, comme l'indique l'expression « parité de pouvoir d'achat ». Si le pouvoir d'achat des gilets jaunes justifie la colère, comment appeler le sentiment qu'étouffent les Burkinabés ?

Comment diminuer l'inégalité des chances ?

Deux solutions sont souvent discutées dans le débat public : l'ouverture le marché du travail aux étrangers et la redistribution.

Milanovic défend la première solution : augmenter la migration de travail. C'est la solution classique en économie du développement. Lant Pritchett, professeur à Harvard, lui a dédié un livre, Let Their People Come, qu'il a laissé en libre accès. Mon étude, « Des visas, pas de l'aide ! », offre une synthèse de ces questions.

Milanovic est conscient de la montée de l'extrême droite et propose un compromis : augmenter le nombre de migrants économiques en échange de la diminution de leurs droits. Par exemple, ils pourraient payer plus de taxes. Mais mes étudiants qui ont lu son livre et ne sont pas migrants ont jugé répugnante cette proposition de discrimination. Leur réaction suggère qu'un compromis entre l'extrême droite qui ne veut plus de migrants et les jeunes Français, attachés à l'égalité de traitement sur le territoire, n'est pas facile à trouver.

Autre solution : la redistribution massive de revenu. Oxfam, comme bien d'autres à gauche, considèrent qu'il faut davantage taxer les riches. Or, à présent l'impôt est collecté à l'échelle nationale et la plupart des milliardaires vivent dans les pays riches. Taxer plus les riches dans les pays riches n'est évidemment pas une solution pour l'Afrique.

De plus, l'opinion publique considère tout exil fiscal comme illégitime, comme si seuls leurs compatriotes avaient droit à profiter de l'impôt collecté sur ces milliardaires. À aucun moment, l'on ne se demande si l'exil fiscal des riches bénéficie aux pauvres.

Pour l'instant, les deux solutions envisagées pour diminuer l'inégalité des chances mènent à des impasses. D'une part, le compromis de Milanovic est difficile à obtenir dans un contexte de forte polarisation de l'opinion. D'autre part, l'opinion publique se soucie plus de prendre aux riches que d'améliorer la vie des pauvres.

Quant à Emmanuel Macron, sa solution consiste à favoriser l'accès au marché du travail des Français. Ainsi, les mesures proposées dans la crise des gilets jaunes encouragent le travail : augmentation de 100 euros pour celles et ceux qui travaillent pour 0,5-1,5 du smic et défiscalisation des heures de travail supplémentaires. Or il est évident que ces mesures augmenteront l'inégalité des chances au niveau mondial.

En attendant des temps meilleurs, nous devrons redoubler d'efforts. Nous sommes plus de la moitié des Français à faire partie des 10 % plus riches au monde. Nos efforts devraient viser à aider les plus pauvres et les associations qui luttent efficacement contre la pauvreté.

The Conversation _______

 Par Speranta DumitruMaitre de Conférences, Université Paris Descartes

La version originale de cet article a été publiée sur The Conversation

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/07/2019 à 9:15 :
Oui enfin, je ne suis pas certain que les 90% les moins bien lotis paient 700€ de loyer par mois.
a écrit le 09/07/2019 à 13:57 :
Les 35H, ça n'existe plus, il faut se réveiller... C'est peut être vrai pour les non cadre, mais surement pas pour les cadres ! D4autre part, je rappelle qu'une employée d'un COra près de saint malo a été remerciée pour ne pas avoir voulu travailler le dimanche. Les 35H... c'est peut être vrai dans les grosses entreprises, et la fonction publique, c'est donc marginal ou ce n'est pas le reflet de la réalité du secteur privé. Qu'est ce qu'il ne faut pas lire comme commentaires issus d'idées préconçues. Il est urgent de vous mettre à jour.
a écrit le 09/07/2019 à 12:50 :
En bref, les gens doivent commencer à se plaindre quand ils mourront de faim dans la rue : avant, ce sont des privilégiés. On va bientôt apprendre que les multimilliardaires sont les gens les plus malheureux du monde !
a écrit le 09/07/2019 à 7:12 :
Nos dirigeants ne parlent qu'en terme de richesse financière. Mais ce n'est pas l'argent qui donne une bonne qualité de vie. Quand on a des horaires de travail qui ne permettent plus une vie de famille normale, quand on est trop fatigué le week-end pour avoir des activités ludiques, quand on n'arrive plus à voir un médecin ou un dentiste dans des délais raisonnables, quand on vois ses proches perdre leur emploi alors qu'ils ont toujours été performants et loyales, quand on voit des retraités paupérisés, quand on voit l'inertie à réagir à la pollution de notre planète, il y a peut-être de quoi perdre confiance en l'avenir...
Réponse de le 09/07/2019 à 13:23 :
"Des horaires de travail qui ne permettent plus une vie de famille normale"? La France a le temps de travail le plus bas de l'OCDE. Arretez de vous plaindre, vous ne connaissez pas votre chance d'avoir 5 semaines de conges payes et les 35heures. Nos dirigeants ne va pas le baisser plus et il a bien raison.
a écrit le 08/07/2019 à 21:10 :
Les riches sont à leur affaire avec la fabrique d' opinion mainstream des 9 milliardaires copains qui a logé Macron au seul bénéfice du 1% mais attention les bonnes choses ont toujours une fin et on y va, vite ..
a écrit le 08/07/2019 à 19:00 :
Mais les GJ, c'est pas de leur faute. Avec 4 forfaits de téléphone (si possible un de 1000EUR, sinon c'est pas classe), C+ pour le foot, les abonnements au stade, les McDo, les Converse, les Audi d'occase, les... "y z yarrive pa". TPMG qui disaient...
Alors que les burkinabé, vu qu'ils n'y ont pas accès, y vont pa's'plaindre, quand même ! Accessoirement, si être vers le 40° parallèle, c'est mieux que les frontières du Sahel... ben y z avai ka pa être là !
"On (indéfini) est chez nous"... (profitez en, les gars de la Marine; le gros temps risque d'arriver).
Réponse de le 09/07/2019 à 13:46 :
+1
Les GJ ne demandent pas du travail mais du "pouvoir d'achat", ils veulent moins d'impôts (en payent-ils seulement sur leur revenu ?) et plus de services publics. Etc.
Fallait pas se moquer du boutonneux à lunettes à l'école et faire comme lui : bosser au lieu de dénigrer.
a écrit le 08/07/2019 à 16:33 :
Les gilets jaunes font souvent partie de la population la plus modeste en France et on voudrait les stigmatiser en prenant pour référence le niveau de vie du tiers monde ?
De qui se moque t'on alors que quelque % de la population sur terre s'approprie 80% de la richesse ?
Ce sont eux qui doivent être stigmatisés !
Réponse de le 09/07/2019 à 13:25 :
@Dyna, Vous vous dites Gilets jaunes et vous stigmatisez les proprietaires des terres et agricultures? Je crois que vous vous trompez de cible. Leurs taux de suicide est plus haut que la moyenne.
a écrit le 08/07/2019 à 15:38 :
La richesse est relative et ce n'est pas qu'une question de pouvoir d'achat, mais aussi d'émulation et de comparaison avec les autres.
Un français dans les 10% les plus pauvres sera toujours moins satisfait de soi et plus miserable qu'un burkinabé moyen.
a écrit le 08/07/2019 à 15:17 :
Quand ont a pas d'autre moyen de dénigrer le peuple français, on fait intervenir le GJ!
a écrit le 08/07/2019 à 15:08 :
Très bon article qui remet les choses en perspective. Lorsqu'un français moyen dit qu'il n'arrive pas à "vivre décemment", intègre t il le fait qu'il a en général un toit sur la tête, 20C toute l'année, l'eau courante salubre et même l'eau chaude, l'estomac rempli, la sécurité, les soins, l'éducation, Internet, 2 bagnoles par foyer etc etc ... Je suppose que tout cela est un acquis et que cela ne compte plus ? Il faut faire un tour au Burkina pour mesurer cette chance. Cela ne durera pas puisque la société thermo-industrielle qui nous a offert tout cela devrait s'effondrer d'ici 30 ans ... alors ceux qui seront encore là mesureront la chance que nous avions en 2019 !
Réponse de le 08/07/2019 à 22:50 :
Pourquoi prendre en exemple le Burkina? Prenons un pays plus passe partout comme Le Qatar ou Le Luxembourg voire Monaco.
Réponse de le 09/07/2019 à 13:52 :
Pas si bon article que ça. La vraie question est pourquoi des pays comme le Maroc et la Corée du Sud avaient le même PIB il y a 50 ans et pourquoi l'un est un pays du tiers monde et l'autre la 10ème puissance économique mondiale ?
Même question pour le Burkina ? C'est quoi le problème ? Certainement pas les français (à quelques rares exceptions près). Alors, merci d'arrêter de vouloir culpabiliser les français pour, au choix, la colonisation, l'esclavage, la pauvreté dans le monde (y compris dans les anciennes colonies), ou encore le dérèglement climatique. Les Burkinabés, et les autres, doivent se prendre en charge et s'organiser par eux-mêmes et après on verra si on doit les aider ou pas.
Réponse de le 09/07/2019 à 23:37 :
Premièrement, il est physiquement impossible que tous les pays du globe croissent à 8% par an sur 30 ans, donc il y en a forcément sur la touche. Deuxièmement, la Corée du Sud présentait un intérêt pour les USA, du fait du contexte de guerre froide et de sa situation géographique. Elle fut particulièrement privilégiée par les États-Unis qui lui apportèrent une forte aide économique annuelle. Pas si simple ...
a écrit le 08/07/2019 à 13:16 :
Si le but de l'article est de montrer l'inanité de la formation universitaire actuelle, c'est réussi. Comparer des salaires sans considération pour tous les autres paramètres, même un ivrogne de comptoir peut le faire, avec moins de sous-entendus politiques sans doute.
Vous devriez lire une étude d'Oxfam ou meme de l'ONU sur l'explosion des revenus des plus riches et vous attaquez à des cibles autrement plus défendues, que sont les ultra-riches... Mais cela nuierait à votre carrière sans doute, alors qu'expliquer de donner des miettes à des travailleurs Français, là, vous ne risquez rien, et meme quelques opportunités dans des think tanks et des salons cossus.
Je vous invite à aller vivre avec un salaire moyen d'universitaire Burkinabais et de ne pas vous en plaindre. Parce que bon, y'a l'Ethiopie aussi. Médiocrité
a écrit le 07/07/2019 à 19:44 :
Moi j'ai choisi.
Et tant pis si votre logiciel manichéen trouve ça trop compliqué et que vous pétez un plomb.

La vie n'est pas un byte, elle peut prendre des valeurs autres que 0 et 1, noir ou blanc, bon ou méchant, bien ou mal, macronien ou rien du tout.
Elle se décline en nuances de gris et en couleurs, en relief, en musique et en sucré- salé.

Donc je donne 92,32 € à Eric, et 7,68 € à Christian. La solidarité n'est pas une exclusion, on peut respecter son voisin et son lointain.

J'en ai ma claque de tous ces totalitaires qui viennent avec des solutions uniques, et des anathèmes pour ceux qui ne les acceptent pas, convaincus que toute opposition est un crime contre l'état.
a écrit le 07/07/2019 à 12:05 :
Des articles gauchistes dans La tribune. On aura tout vu.
a écrit le 06/07/2019 à 18:52 :
argumentaire affligent de la part d un universitaire (qui est donc sense reflechir un peu)
Il oublie simplement le cout de la vie. Pour prendre un exemple simple, avec 2000€/mois vous vivez tres bien en afrique, moyennement en correze, pas tres bien a paris (une fois paye votre loyer, il vous reste juste de quoi manger) et comme un clochard a zurich (ou meme une caissiere chez lidl gagne plus !)


apres il est certain qu l homme a un biais psychologique qui fait qu on prefere son voisin dont on se sent proche par rapport a un type qui vit a l autre bout du monde et qui n a rien de commun avec nous (ni langue, ni culture, ni religion)
Réponse de le 08/07/2019 à 12:32 :
D'ou le PPA...
Réponse de le 08/07/2019 à 14:38 :
Argumentaire affligeant de la part d'un "lecteur" (supposé avoir lu et compris): l'auteur a bien entendu pris en compte ce différentiel ! "Pour pouvoir comparer ces revenus, il les a convertis en utilisant la parité du pouvoir d'achat (PPA). " Surprenant, non? (de la part d'un chercheur qui réfléchit).
a écrit le 06/07/2019 à 12:49 :
En résumé : si la France est comparée au Burkina Faso, on aurait bien tort de se plaindre ...le mouvement des gilets jaunes cache la pauvreté du monde ...toute mesure sociale améliorant l'économie nationale ici augmente les inégalités là bas ...taxer les plus riches n'est pas une solution pour l'Afrique...ect...Dé-so-lant à ce niveau universitaire .
Réponse de le 06/07/2019 à 15:00 :
Je me demanded bien a qui sert cet etude surement a leurope derriere macron qui veut nous faire croire que limmigration nest pas pour faire baisser les salaires en France!!! Quand est ce quil vont arretaient de prendre le monde pour des imbeciles redistribute largent quil detournent permettraient daider la population africaine quils constamment pour leur profit de rich!
a écrit le 06/07/2019 à 11:45 :
la tribune continuer a censurez quand votre tour viendras vous serais seul,???
a écrit le 06/07/2019 à 11:45 :
la tribune continuer a censurez quand votre tour viendras vous serais seul,???
a écrit le 06/07/2019 à 11:44 :
la tribune continuer a censurez quand votre tour viendras vous serais seul,???
a écrit le 06/07/2019 à 11:44 :
la tribune continuer a censurez quand votre tour viendras vous serais seul,???
a écrit le 06/07/2019 à 11:38 :
proverbe arabe: qui veut faire quelque chose trouve un moyen :qui ne veut rien faire trouve une escuse:,:/ ETen politique ce qui est cru est plus important que qui est vrais : tallerans:/ /
a écrit le 06/07/2019 à 11:38 :
proverbe arabe: qui veut faire quelque chose trouve un moyen :qui ne veut rien faire trouve une escuse:,:/ ETen politique ce qui est cru est plus important que qui est vrais : tallerans:/ /
a écrit le 06/07/2019 à 11:37 :
proverbe arabe: qui veut faire quelque chose trouve un moyen :qui ne veut rien faire trouve une escuse:,:/ ETen politique ce qui est cru est plus important que qui est vrais : tallerans:/ /
a écrit le 06/07/2019 à 11:37 :
proverbe arabe: qui veut faire quelque chose trouve un moyen :qui ne veut rien faire trouve une escuse:,:/ ETen politique ce qui est cru est plus important que qui est vrais : tallerans:/ /
a écrit le 06/07/2019 à 11:05 :
Méfiez-vous de ces cosmopolites qui vont chercher loin de leur pays des devoirs qu’ils dédaignent accomplir chez eux. Tel philosophe aime les Tartares pour être dispensé d’aimer ses voisins.

Jean-Jacques Rousseau, Emile ou De l’éducation, I.
a écrit le 05/07/2019 à 22:26 :
Et? Mélenchon fait partie des 1% des hommes les plus riches de France
Réponse de le 09/07/2019 à 13:57 :
Peut-être pas, mais en tant que soutien du Venezuela et d'autres "démocraties" de cet acabit, cet apprenti dictateur ferait bien de baisser de plusieurs tons.
Espérons que la Justice, dans l'affaire de sa perquisition, affectera un juge qui ne soit pas un "frère" à son procès et lui infligera une peine à la mesure de sa grande bouche.
a écrit le 05/07/2019 à 18:17 :
Très juste, enfin un regard à l'international qui prend en compte la misère en Afrique !
Merci
a écrit le 05/07/2019 à 17:32 :
C dingue comme résultat, je ne contredis pas les chiffre mais les context la propriété dans notre pays n est axecible que par l argent, quand un français achète un appartement ou une maison il paie des impôt sur toute la construction et ça dans l ensemble du pays et s endette sur 20 ans et le pouvoir achat ne tiens pas compte de ça ! Au Burkina la propriété n ai pas la même du tous les impôt ne sont pas du tout les même, quand on de pouvoir achat certes mais on ne prend pas en compte l endettement des personne et des pris du loyer.
Réponse de le 05/07/2019 à 18:19 :
N'est ce pas préjuger très vite des capacités d'endettement en Afrique ?
Réponse de le 05/07/2019 à 18:37 :
Non je ne dis ne dis que l Afrique ( les états d Afrique et non c citoyens) ne soit pas endetté je parle des citoyens les constructions ne sont pas réglementé et surtout les gens ne fond pas de crédits pour construire donc ce commentaire n à pas de valeur humaine mais ressemble plus à une valeur d états
a écrit le 05/07/2019 à 17:04 :
Article d'une stupidité sans nom. Ce genre de point de vue qui nous annonce sans vergogne: taisez vous, ne demandez rien, vous avez ce qu'il vous faut et il y a pire ailleurs commence à devenir lassant à la longue. Il ne fait que culpabiliser les gens qui revendique le droit de vivre décemment dans leur pays. Plus de justice dans la répartition des richesses, une réelle démocratie, des hommes politiques mieux avisés et exempt de corruption. Le gouvernement a largement usé voir abusé de ce point de vue biaisé pour que le mouvement perde en légitimité. Faut il attendre de vivre comme au burkina faso pour avoir le droit de demander mieux pour notre pays et pour nos enfants?
a écrit le 05/07/2019 à 16:59 :
J'ai l'impression que vous ne prenez pas tous les facteurs, le stress au travails notamment. Après avoir visité plusieurs pays, certaines populations, bien que plus pauvres sont bien plus heureuses. Elles ont de quoi se nourrir dans leur pays, et n'ont pas la course au rendement perpétuelle. De même la pression sociale est aussi à prendre en compte et d'autres encore...bref vous résumer tout au seul facteur de revenu. Je trouve ça superficiel.
Réponse de le 05/07/2019 à 17:18 :
Vous pouvez regarder aussi l'espérance de vie, la sécurité etc... renseignez vous, mais aucun des Français les plus misérables n'envisage de se réfugier au Burkina pour mieux vivre.
Réponse de le 05/07/2019 à 18:22 :
Mais ils ont d'autres types de pressions sociales !
Ne nous appartient-il pas, à chacun individuellement, de prendre position face à ces'pressions sociale'? S'?
a écrit le 05/07/2019 à 16:44 :
Parler de ceux qui gagnent 1,90 dollars par jour dans le monde alors que dans certains endroits de ce dit monde, il faut très peu d'argent pour vivre.
En quoi ça me sert de gagner même 2000 € par mois si on en enlevant toutes les taxes, il me reste 5 € pour acheter un repas qui en vaut le double ? Et que le niveau de vie est cher ?
Alors que dans certains endroits du monde avec quelques centimes à peine nous pouvons manger...
C'est juste comparer ce qui est incomparable. Article totalement inutile dans cette comparaison et ce titre qui jete juste l'opprobre sur le mouvement des gilets jaunes
Réponse de le 05/07/2019 à 17:17 :
Toutes les "taxes" dont vous parlez, c'est la médecine gratuite, l'éducation gratuite, la retraite, la justice etc... Si vous pensez que l'on vit mieux au Burkina Fasso, allez y, même pas besoin de visa !
Réponse de le 08/07/2019 à 20:29 :
L'auteur parle en parité de pouvoir d'achat. Donc la comparaison est crédible car elle se base sur la capacité d'achat du burkinabé et du francais.
a écrit le 05/07/2019 à 16:30 :
et si les 10 pourcents les fortunés de la planete redistribuer 10 pourcents de leur fortune pour aidé les 10 pourcents les plus pauvres ?
Réponse de le 05/07/2019 à 17:19 :
Très bonne idée, il faut donc augmenter l'impot de 2/3 des français de 10% et les transférer vers l'Inde ou l'Afrique.
a écrit le 05/07/2019 à 14:30 :
Maîtresse de conférences en Science politique, c'est flippant, mais ça donne une idée globale du formatage des esprits dans cette école.
a écrit le 05/07/2019 à 14:11 :
Article juste mortifère.

Culpabiliser les pauvres et œuvrer pour une harmonisation vers le bas, cet article doit être sponsorisé par le MEDEF.
a écrit le 05/07/2019 à 14:05 :
inutile cet article...comparez pas ce qui n'est pas comparable...
Sur un salaire de 1250 euros retirez la tva les impot locaux,foncier,la taxe sur les carburants etc... nous travaillons pour l'etat rien de plus...
a écrit le 05/07/2019 à 12:46 :
quand on dit a l'ultragauche qu'ils font de la propagande a la con sur les riches et les pauvres et qu'on leur demande de partager vers plus pauvre qu'eux, l'ultraneo gauche s'indigne, et explique que les riches, c'est les autres
le salaire moyen en afrique c'est 700 dollars par an, he ben demandez a un socialiste qui est pour le partage combien il est pret a partager avec les pauvres, la reponse est zero!
tout comme lors de la faillite de la grece, tous ces bons gauchistes etaient prets a annuler la dette de la grece pour peu que ca ne leur coute rien, par contre quand il a fallu donner pour le bailout sur indigogo.com, ces genereux bienfaiteurs ont donne au niveau mondial.... 2 millions d'euros, alors que l'objectif c'etait plusieurs dizaines de milliards!
voila ou en sont les baveux moralistes qui vont amener des guerres civiles
Réponse de le 08/07/2019 à 12:39 :
Indeed
a écrit le 05/07/2019 à 11:40 :
Lorsqu'on apprend récemment par le biais des prospectives banque mondiale et PNUD que sur les deux milliards d'enfants qui vont naître d 'ici 2050, la moitié vivront dans des bidonvilles, il y a effectivement de quoi être optimiste...
Réponse de le 09/07/2019 à 14:01 :
Il faut rendre la vasectomie gratuite à l'échelle planétaire.
a écrit le 05/07/2019 à 11:40 :
Moi je propose de ne plus faire affaire avec les pays dont la natalité moyenne dépasse 3 enfants par femme et ceux qui ont une émigration illégale!
Programme pilule et capote et ces pays auront beaucoup moins de problèmes!
Ensuite, il est débile de comparer ce qui n'est pas comparable, en commençant par les mentalités!
Vous allez au Mexique, pays voisin de la plus grande puissance du Monde où chaque année se déverse des milliards de $ depuis Clinton et vous verrez le manque d'hygiène, l'obésité, la corruption, le machisme et la démographie galopante, et vous comprendrez pourquoi ils sont pauvres et pourquoi ils envahissent leur voisin plutôt que de le copier en ce qu'il a de bien!
donc, tous différents, et surtout, chacun chez soi, à s'occuper de ses affaires et du bien être de sa population!
Comment quantifier le bonheur, le bien vivre, c'est ça la vraie richesse!
Comparer des revenus avec des modes de vie et des coûts totalement différents est d'une extrême bêtise!
a écrit le 05/07/2019 à 11:00 :
Et nos milliardaires ne sont pas comme Bill Gate , ils ne sont pas généreux. Les patrons américains demandent à payer plus d'impôts, les nôtres.... pas la peine d'insiter
Réponse de le 08/07/2019 à 12:40 :
Vous confondez actions philanthropiques et impôts...
a écrit le 05/07/2019 à 10:28 :
Si les français sont sur le podium, ce n'est pas parce qu'ils sont privilégiés, c'est qu'ils se sont battue pour l'être! Et maintenant que tout s'écroule autour, les jaloux demande une part des bénéfices ou la destruction de cette part!
a écrit le 05/07/2019 à 10:24 :
Bonjour
Je trouve cet article scandaleux !
Il ne faut vraiment rien comprendre.
En france le seuil de pauvreté est à 1100 euros !
Les taxes, les impôts etc ... C'est un pays très taxé. Loyer hyper cher. Nourriture...
Même avec APL et aides, les familles mangent des produits en réduction ou avec l'aide de l'assistante sociale.
Dans les autres pays ont met 70 à 90 % du salaire dans notre poche. En france 50 à 60 % des revenus, le reste des taxes
Il faut taxer proportionnellement au salaire. Les 1% sont les riches. Les autres des petits pains qui pensent être bien... et qui critique les pauvres. Bravo. Ça réfléchi dur.... !
Réponse de le 05/07/2019 à 10:53 :
C'est pourquoi on vous invite à aller vivre au Burkina Faso, pour jouir de la presque totalité de votre salaire...
Réponse de le 05/07/2019 à 11:44 :
Tu n as rien compris..... et pour info. Les taxes et impits que tu payes te payent les alocs les apl le chomage l ecole gratuite etc etc.
Réponse de le 05/07/2019 à 12:43 :
Oui et nos impôts payent aussi les privilèges de la classe dominante à savoir subventions et niches fiscales pour les milliardaires et les multinationales. Ils payent aussi tout un tas d'emplois fictifs à la secu ou aux impôts...
Réponse de le 06/07/2019 à 2:43 :
Navrant, un discours maçonnique bien rôdé. ..heureusement qu on paie des maîtres de conférence pour balancer une telle propagande.on apprécié la nécessité de cette discrimination positive quand on la finance et que l'on la subit. Franchement dans le genre brutes poignardant César ou comme complice de bouille tous ces tigres qui sans pitié déchirent le sein de leur mère ça s'impose comme style...
On paie des gens à démonter nos acquis sociaux, La dictature maçonnique est un régime totalitaire ou tous les coups de font en douce, du suicide de beregovoy aux arrangements entre nos politiques et les banquiers comme Rotschild et leur pion macron qui planqué ses millions on recule le peuple humble et généreux et quand celui-ci signifie qu on dépasse les limites on lui tape dessus....
Franchement payer des maîtres de conférence pour ce genre de suicide civilisationnel assisté c est un luxe même en France, avec son salaire on doit pouvoir en acheter des pompes pour l Afrique.... Des tas de gens comme balavoine ont oeuvrés, oeuvre et oeuvreront pour aider ces populations tandis que papamadi leur filera des flingues. Dans cette dictature maçonnique on ne fait que parler pour ne rien dire et brasser de l'air.
Conclusion un impact carbone significatif sans aucun intérêt... On ferait mieux de payer des maîtres de conférence en fusion froide pour résoudre les problèmes d'energie de ce monde
a écrit le 05/07/2019 à 9:39 :
Merci pour cet excellent article !
a écrit le 05/07/2019 à 9:35 :
C'est bien vrai ça, il vaut mieux être paraplégique qu'aveugle, c'est juste que cela manque profondément d'ambition tout cela et même de vie.

"Comparaison n'est pas raison" Proverbe français.
a écrit le 05/07/2019 à 9:23 :
Une chose me hérisse dans cet article:
"Nombre de gens pensent que vivre en France n'est pas vraiment une chance quand on fait partie des classes populaires"
D'où sort-il cette phrase purement mailleutique ?
C'est faux du fait de la sécurité sociale et du système de santé unique au monde. Du fait de l'accès à l'éducation publique. Du fait des APLs... une montagne d'aide et VOTRE article ose dire ça ? C'est à croire que y'a plus une affaire de mailleutique pour nous formater qu'un réel souhait de montrer un problème.
Les pays limitrophes ne sont pas aussi généreux et dans le reste de l'europe c'est pas mieux. D'Obama care a été viré par l'actuelle président. En Asie c'est à peu de chose près un pseudo système anglo-saxon.. bref cette phrase est tout bonnement fausse. Le reste de l'article est cependant intéressant mais cette phrase gâche énormément. Le tout-cuit n'est plus à la mode ! Faites nous réfléchir plutôt !
a écrit le 05/07/2019 à 8:16 :
Alors non seulement on lui a donné son billet de 100 à Eric, augmentant de fait l'inégalité à l'échelle mondiale, mais en plus Eric a continuer de nous pourrir la vie le samedi.

Et maintenant Eric, il est correcteur de copies du bac.

Non, Eric, il ne faut pas lui donner de l'argent, il ne faut pas non plus donner à Christian. Par contre, je me demande à quel moment on mettra au ballon les décideurs économiques du pays où vivent Christian.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :