Le défi de l’identité numérique : garantir des droits à chaque être humain

C'est aujourd'hui la Journée internationale de l'identité (appelée "ID-Day") qui a pour objectif de sensibiliser l'opinion sur le rôle important que joue l'identité. D'ici à 2030, les Nations Unies ont demandé à ce qu'une identité, dite légale, soit fournie à l'ensemble des habitants de la planète. Un défi très ambitieux. Par Nathalie Gosset, vice-présidente des solutions d’identité chez Thales.

3 mn

Aujourd'hui selon la Commission européenne, il existerait 19 systèmes de cartes d'identités électroniques, utilisés au sein de 14 États membres, offrant une couverture théorique de 60 % de la population de l'Union Européenne. C'est encore peu lorsque l'on connait la maturité des technologies mobiles et leur capacité à proposer à chacun une identité numérique sécurisée. (Nathalie Gosset)
"Aujourd'hui selon la Commission européenne, il existerait 19 systèmes de cartes d'identités électroniques, utilisés au sein de 14 États membres, offrant une couverture théorique de 60 % de la population de l'Union Européenne. C'est encore peu lorsque l'on connait la maturité des technologies mobiles et leur capacité à proposer à chacun une identité numérique sécurisée". (Nathalie Gosset) (Crédits : Thales)

La Commission a appelé les pays membres de l'Union Européenne à créer une « identité numérique européenne », à travers notamment la mise en place d'un portefeuille électronique, qui comporterait les documents d'identité de notre choix. Cette identité numérique permettrait à tout européen de s'identifier et d'être reconnu, en ligne comme dans le monde réel, partout en Europe. Pourtant, avant même de penser aux bénéfices d'une identité numérique, de nombreux pays hors Europe sont encore aujourd'hui dans l'incapacité de fournir et protéger l'identité de leurs citoyens. Ceci peut s'expliquer pour diverses raisons ; manque d'investissement financier, absence d'infrastructures solides et de corpus réglementaire ou encore, et peut-être le plus important, la non-adhésion de la population et le manque de transparence sur l'utilisation des données.

Effectivement on l'oublie parfois mais l'identité est un droit humain fondamental, qui nous sert de porte d'entrée à l'inclusion sociale et économique. Et cette identité régalienne créée par les gouvernements dès l'enregistrement de notre naissance, fait de chacun un individu unique en pleine possession d'un ensemble de droits. Cette identité officielle, encore loin d'être à disposition de tous, est la clé de tout projet numérique.

« D'ici à 2030, une identité légale pour tous »

Aujourd'hui, 1,1 milliard d'individus, majoritairement dans les pays en voie de développement (dont 500 millions en Afrique) où les déclarations de naissance ne sont pas automatiques, ne peuvent prouver leur identité. Ces individus privés d'avantages sociaux tels que l'éducation et la santé, de leurs droits civiques pour voter et voyager, ne peuvent ni ouvrir un compte bancaire ni accéder aux services gouvernementaux.

D'ici à 2030, les Nations Unies ont demandé à ce qu'une identité, dite légale, soit fournie à l'ensemble des habitants de la planète. Le défi est de taille, et l'identité numérique est un premier pas vers l'atteinte de cet objectif. En effet, l'utilisation des nouvelles technologies, comme partie de la solution, est encore peu développée mais fonde de grands espoirs pour rattraper un certain retard. Aujourd'hui selon la Commission européenne, il existerait 19 systèmes de cartes d'identités électroniques, utilisés au sein de 14 États membres, offrant une couverture théorique de 60 % de la population de l'Union Européenne. C'est encore peu lorsque l'on connait la maturité des technologies mobiles et leur capacité à proposer à chacun une identité numérique sécurisée. Elles peuvent également permettre de simplifier et sécuriser la capacité des citoyens à accéder à leurs documents officiels et à les partager selon leur volonté, sous consentement.

« L'identité numérique, exister en toute sécurité »

En ce qui concerne le cadre européen relatif à une identité numérique tel que proposé par Bruxelles, les citoyens pourront prouver leur identité simplement et partager rapidement leurs documents électroniques à partir de leur « portefeuille numérique ». Interopérables, les données enregistrées pourront être utilisées dans toute l'Union européenne, dans le public comme dans le privé.

L'identité numérique ne vient pas remplacer le document d'identité physique mais permettrait des usages complémentaires. Par exemple, prouver que l'on a la majorité sans communiquer sa date de naissance ni son adresse ou louer un appartement en dehors de son pays d'origine, facilement et sans frais supplémentaires. Les données restent hautement sécurisées dans des registres, dont les accès et le stockage sont protégés. Rappelons qu'en France, l'usurpation d'identité ferait près de 200.000 victimes chaque année.

Nous l'avons constaté pendant la crise sanitaire, l'identité numérique permet à la société de continuer à interagir avec des populations confinées, de simplifier les échanges et de conserver l'accès sécurisé aux services publics. La signature d'actes officiels, l'attribution de certains droits, voire la possibilité de voter à distance, sont autant d'applications envisageables avec le concept d'identité numérique. L'identité individuelle est une affaire collective, nous nous devons de la défendre et de la protéger pour les intérêts de tous.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 20/09/2021 à 13:40
Signaler
J'ai essayé 3 fois d'obtenir une identité numérique en ligne avec laposte. 3 fois cela a échoué car il semble que la petite corte sur un des coins de cette piece plastifié en cours de validité soit rédibitoire. J'ai donc essayé avec la photo du pa...

à écrit le 17/09/2021 à 22:08
Signaler
Les valeurs humaines peuvent il être virtuels Est le virtuel qui contrôle ou les valeurs réelles qui contrôlent ? Ou se place les valeurs réelles et humaines au sein d’une identité virtuelle numérique et contrôlée ? Peut on perdre l’identité huma...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.