Le téléphone mobile, moteur de la transformation numérique de la mobilité urbaine

 |  | 964 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : Reuters)
Comment le mobile peut changer la ville... Par Damien Bousson, co-fondateur & Président d'Atsukè

Une profonde mutation des centres villes et plus particulièrement des habitudes de déplacement, s'opèrent depuis plusieurs années et, avec elle une refonte totale de la place accordée aux transports publics. Le nombre de voyageurs utilisant les moyens de transports collectifs de proximité est passé de 44 md en 2000 à 60 en 2014.[1]

Ces changements et évolutions reposent, en grande partie, sur l'innovation digitale qui impacte tous les secteurs de la vie quotidienne y compris celui du transport urbain et les services qui en découlent. Aujourd'hui, tout est prêt pour appréhender une nouvelle ère : la technologie, les usages et les usagers ... Un « time to market » évident !

 Le mobile : brique essentielle de la transformation numérique des transports urbains

 Grâce au téléphone mobile, le monde du transport effectue sa transition vers celui de la « mobilité ». Le téléphone portable a depuis longtemps dépassé sa fonction initiale : SMS, applications mobiles, m-paiement, sans oublier le m-commerce qui représente déjà un quart des achats en ligne. Aujourd'hui le téléphone mobile est géolocalisé, intelligent, et permet de dématérialiser de nombreux produits et services... dont des titres de transport.

En France, il est depuis peu possible d'acheter son titre de transport, en envoyant un simple SMS, et le montant du billet est automatiquement prélevé sur la facture téléphonique. Si cette solution a longtemps été impossible sur notre territoire, cela fait déjà quelques années qu'elle apporte une véritable valeur ajoutée à certains réseaux de transports publics en Italie ou en Suisse : La ville de Milan a recensé près d'un million de billets vendus via SMS, en un an et à Genève le volume des achats, seulement deux semaines après le lancement représentait 8 %.

Il est également intéressant de noter le rôle que joue le simple SMS à l'ère de la transmodalité.

La métropole d'Helsinki a d'ailleurs lancé une solution tout en un : l'utilisateur paie un forfait « mobilité » à son opérateur afin d'utiliser le bus, le tram, le vélo, ou la voiture partagée. C'est un pas énorme vers une nouvelle conception de la mobilité urbaine, vers une société d'usagers et non plus de propriétaires, permettant aux consommateurs de s'affranchir de nombreuses contraintes.

 Des solutions révolutionnaires existantes qui devraient rapidement faciliter le quotidien des usagers

 En ce qui concerne la France, tout est prêt ! Les infrastructures se développent, les technologies sont opérationnelles et le public demandeur. Avec la mise en place de nouvelles lignes, notamment celles des tramways, les villes et agglomérations sont également dans les starting-blocks. Fin 2016, grâce à la promulgation de la Loi pour Une République Numérique, l'environnement réglementaire s'est également adapté à ces attentes.

Le ticket électronique sur facture opérateur, véritable tremplin pour le développement des usages mobiles a été validé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (entité de supervision dépendant de la Banque de France).

Ainsi, une diversité de solutions mobiles complémentaires accompagne la transformation numérique des transports urbains :

  • le ticket mobile sur facture opérateur, première brique du paiement, compatible avec tous les téléphones, simple comme l'envoi d'un SMS, est privilégié par les usagers occasionnels ;
  • les applications mobiles adaptées aux générations usagers de smartphones et à des usages plus récurrents ;
  • le NFC qui fonctionne déjà aujourd'hui sur une nouvelle génération de smartphone, capable d'ouvrir les portiques d'accès, est favorisé par les usagers très récurrents ;

 Aujourd'hui, le ticket par SMS représente une formidable opportunité pour développer rapidement les usages mobiles dans le Transport Urbain. Ses avantages demeurent plus nombreux par rapport aux autres innovations mobiles. Cela, autant pour les usagers que pour les opérateurs de transports en commun.

  • le SMS, de part son universalité s'adopte rapidement et fonctionne sut tous types de mobile ;
  • les données bancaires sont sécurisées : le voyageur est débité sur sa facture mobile ou décompté de son compte prépayé pour le non abonné ;
  • une mobilité efficace et réactive, sans attente au guichet ;
  • le gain de nouveaux usagers (jusqu'alors réfractaires aux transports en commun) sur le réseau dès la mise en place de la solution ;
  • la fraude diminue nettement, etc.

Des points qui ont leur importance pour les autorités organisatrices de transport, qui peuvent enfin faire bénéficier les voyageurs de moyens digitaux en réponse aux nouveaux usages et à leurs  besoins.

En transférant l'intelligence métier sur le terminal des usagers et dans le Cloud, l'ensemble des acteurs du transport urbain modernise considérablement son offre pour appréhender aux mieux les enjeux de la mobilité urbaine de demain. La génération Y représentera la moitié de la population active d'ici 5 ans ! Il est indispensable, tant pour les sociétés de transport que pour les collectivités de proposer des solutions adaptées.

L'association du téléphone mobile et des transports publics présage des perspectives d'évolution dans d'autres services publics et les agglomérations s'organisent déjà en conséquence. Les AOT (Autorités Organisatrices des Transports) mutent progressivement en AOM (Autorités Organisatrices de la Mobilité) et intègrent dans leur compétence un périmètre élargi aux vélos, scooters ou autos en libre service, au stationnement, etc.

Musées, bibliothèques, piscines et autres lieux publics sont destinés à tirer profit de cette incroyable transformation digitale de la ville !

Damien Bousson, co-fondateur & Président d'Atsukè

 [1] Chiffres clés du transport par le Service de l'observation et des statistiques (Mars 2016). http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/reperes-transport-ed2016-a.pdf

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :