Lalique sort du tunnel

 |   |  361  mots
La Victoire de Samothrace d'Yves Klein produite par Lalique.
La Victoire de Samothrace d'Yves Klein produite par Lalique.
Reprise par un groupe suisse, la cristallerie a émigré dans le Bas Rhin, restructuré ses processus de production, mais gardé une part très haut de gamme. 2011 lui a enfin été bénéfique et 2012 devrait être meilleur

Le groupe suisse Art et Fragrance, propriétaire de la cristallerie Lalique depuis 2008, a gagné son pari : l'entreprise de 398 salariés basée à Wingen-sur-Moder, dans le Bas-Rhin, a enregistré ses premiers bénéfices en 2011. La relance de la marque dans les segments lifestyle (bijoux, décoration intérieure), soutenue par l'ouverture de 17 boutiques en 2011, se traduit par un chiffre d'affaires en hausse de 25 %, (49,6 millions d'euros) et pour un résultat opérationnel de 700 000 euros. Après avoir bénéficié de 7 millions d'euros d'investissement dans un nouveau four à bassin, opérationnel depuis 2010, le site industriel de Wingen-sur-Moder vient d'être conforté par la construction d'un centre logistique, sur 2000 mètres carrés, pour 1,9 million d'euros. Le bâtiment remplace celui de Combs-la-Ville, en Seine-et-Marne, fermé en 2009.

Vers les 2 millions de bénéficesen 2012

Détenue  précédemment par le groupe verrier Pochet, puis co-détenue par le spécialiste des arts de la table Haviland (Financière Saint-Germain), l'entreprise de Wingen-sur-Moder a connu des exercices déficitaires à répétition entre 2000 et 2009. Avec Art et Fragrance pour seul actionnaire, elle vise 2 millions d'euros de bénéfices en 2012, et prévoit une nouvelle augmentation de 10 % de son chiffre d'affaires.

De la Bentley équipée Lalique au partenariat avec Steinway

L'amélioration des flux de production, qui réduit le rebut sur les pièces fabriquées en série, se double chez Lalique d'un retour à des techniques anciennes de travail de la matière, comme la cire perdue. « L'art reste l'un des piliers de l'entreprise», rappelle Silvio Denz, président de Lalique. « La Victoire de Samothrace d'Yves Klein, à 90 000 euros, vient d'être produite en 83 exemplaires dans nos ateliers. Nous développons aussi une gamme de meubles, et confortons les partenariats dans l'industrie du luxe avec Nina Ricci, Tom Ford, Montblanc ou bientôt avec Steinway. L'accord de co-branding qui vient d'être signé avec Bentley me tient particulièrement à c?ur. Il nous donnera un prestige énorme ».  Le constructeur présentera une voiture équipée de pièces Lalique, appliquées en décoration sur la console et dans l'habitacle. Silvio Denz rêve d'une commercialisation d'une dizaine d'exemplaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/05/2012 à 17:46 :
erreur:Lalique n'a pas émigré dans le Bas-Rhin, mais produit à Wingen (67) depuis des lustres !!
Réponse de le 07/05/2012 à 9:45 :
mais ces lustres dont vous parlez... sont-ils en cristal?
a écrit le 03/05/2012 à 4:42 :
Un beau retournement de CA en perspective, bravo!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :