Click and collect : cartes interactives et référencement, les initiatives bretonnes se multiplient

 |  | 1029 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : Destination Rennes)
Pour faire face au deuxième confinement, les commerçants bretons s’organisent pour mettre en place et faire connaître leurs services de drive à la manière de Placedelagare.shop à Rennes. La Région Bretagne appuie l’action des libraires et des éditeurs tandis que Destination Rennes invite les professionnels de la métropole à se référencer sur son site. Depuis juillet, Orange Grand Ouest a ouvert les sites web de 150 PME et commerces bretons.

« Produits-locaux.bzh, c'est la plateforme du bien-manger pour tous près de chez soi. Dans cette période, n'hésitons pas à manger local, frais et breton ! » : Lors du premier confinement, le président de la Région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard, n'hésitait pas à faire lui-même la réclame pour la plateforme solidaire produits-locaux.bzh lancée début avril par le Conseil régional.

Fondée sur la base du click and collect et de la livraison à domicile, cette plateforme met en relation les producteurs, les artisans et les consommateurs afin de favoriser le circuit court et la production locale. Active depuis avril mais relancée en communication avec le confinement en cours, elle met à ce jour en relation 50.000 consommateurs avec 1.500 producteurs, professionnels de la mer et artisans de bouche.

Accélérer la numérisation

Avec la nouvelle fermeture des commerces non-essentiels et la fragilisation des entreprises à la veille des achats de Noël, les professionnels bretons se mobilisent et continuent de numériser leur activité. À Rennes, une quinzaine de commerçants du quartier de la gare représentant divers établissements (boulangeries, épiceries, cavistes, bars...) et restaurants (traditionnels, japonais, italiens...) ont lancé, le 26 octobre, Placedelagare.shop. Ils assurent...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/11/2020 à 15:50 :
Et si ça continuait après le confinement?
J'ai été commerçant dans une autre vie, et moins cher que les supermarchés, ce qui n'est pas franchement difficile à faire, le seul problème c'est l'atavisme des Français, payer tout très cher mais à un seul endroit. Si on est 10 à centrer nos produits, tout le monde y gagne.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :