Protomotech veut lever 2 millions d’euros pour protéger les œuvres d'art

 |   |  298  mots
Parallèlement à l’équipement de capteurs, ici au château de Maintenon, Protomotech a développé Kwys, une application de promotion du patrimoine, qu’elle vient de vendre à la ville de Meung sur Loire (45)
Parallèlement à l’équipement de capteurs, ici au château de Maintenon, Protomotech a développé Kwys, une application de promotion du patrimoine, qu’elle vient de vendre à la ville de Meung sur Loire (45) (Crédits : Reuters)
ORLEANS (45). Incubée au Lab’o d’Orléans, la start up Protomotech, spécialisée dans la gestion et la protection hygrométrique des œuvres d’art, nourrit de fortes ambitions. Elle espère réunir deux millions d’euros en 2021 pour les réaliser.

Le château de Maintenon en Eure-et Loir, le musée de poche Georges Sand et la Vallée noire à la Châtre dans l'Indre, le Musée de la nacre et de la Tabletterie à Meru dans l'Oise constituent les trois marchés récemment équipés par les capteurs de Protomotech. A la clé, une mesure en temps réel des taux d'humidité et de luminosité des salles...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :