Grand Est : Breitenbach fournit des chaudières à bois gratuites pour les foyers précaires

La commune de Breitenbach s'engage à fournir gratuitement des chaudières biomasses. Objectif : renouveler le parc actuel dans des conditions économiques acceptables pour les particuliers.
Face à la demande, le fabricant de chaudière biomasse HS France va produire 1.000 unités par mois.
Face à la demande, le fabricant de chaudière biomasse HS France va produire 1.000 unités par mois. (Crédits : DR)

Éliminer le recours aux énergies fossiles d'ici à 2025. Tel est le pari lancé par la commune montagnarde de Breitenbach (700 habitants), dont le maire Jean-Pierre Piela présente la feuille de route élaborée après une concertation menée avec PwC. « Nous souhaitons que tous les foyers, même les plus précaires, puissent renouveler leurs chaudières dans des conditions économiques acceptables. Avec 750 hectares de forêt communale, il semble logique de dépendre davantage du bois local que du pétrole du Moyen-Orient », propose l'élu.

1.000 unités dès le mois prochain

La commune a eu accès aux ressources des certificats d'économies d'énergie en s'appuyant sur un partenaire financier privé, GEO PLC. Ce dernier s'engage à fournir gratuitement des chaudières biomasse à tous les particuliers qui en feront la demande, sous condition de ressources. La première chaudière vient d'être posée dans une maison particulière à Breitenbach. « 60 % des foyers français sont éligibles. Nous finançons l'installation en vendant des ²certificats aux vendeurs d'énergie. L'idée consiste à réduire les coûts unitaires [4.000 euros, ndlr] en massifiant la production des chaudières », détaille Arthur Bernagaud, directeur des opérations chez GEO PLC.

Les chaudières biomasse, qui valorisent des granulés de bois produits localement,sont fabriquées par HS France, une PME alsacienne qui a reçu une première commande de 250 unités. « La cadence mensuelle passera à 1.000 unités le mois prochain », se réjouit son dirigeant Eric Trendel, qui a recruté 20 salariés pour assurer la production. Après Breitenbach, l'Alsace et le Grand Est, GEO PLC prévoit d'ouvrir le dispositif à la France entière. Si les promesses sont tenues, HS France verra son chiffre d'affaires décoller de 15 millions d'euros en 2018 à 35 millions d'euros cette année.

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 08/04/2019 à 4:41
Signaler
Se chauffer au bois ! Et les particules, que deviennent-elles ? Pays de fous.

à écrit le 08/04/2019 à 4:12
Signaler
Tout gratuit c’est déresponsabiliser les individus, bientôt il n’y aura plus besoin de verser des salaires, plus besoin de travailler

à écrit le 07/04/2019 à 19:55
Signaler
2 questions : 1) la gratuité, ça n'existe pas. Au delà des effets de série industriels (réels ), qui va payer ces chaudières subventionnées ? 2) les chaudière à bois sont des catastrophes écologiques: fumées bourrées de particules fines carcinogène...

le 10/04/2019 à 7:34
Signaler
Peut être parce que le gaz est une énergie fossile ?

à écrit le 07/04/2019 à 19:01
Signaler
gratuites ? …. pour les uns mais payées par les autres

à écrit le 07/04/2019 à 14:17
Signaler
Il faut d abord isoler, ventiler puis changer la chaudière. Ça va coûter un pognon de dingue supplémentaire...

à écrit le 07/04/2019 à 13:00
Signaler
comment ca se fait qu'il n'y a pas des manifs contre la haine, le rechauffement climatique, et les particules fines? quand c'est offert a un public ' cible', ca ne pose pas de problemes, c'est ca? ah oui, la transition ecolo doit etre juste, c'est ...

à écrit le 07/04/2019 à 10:08
Signaler
Très bonne initiative. On attend les initiatives visant à installer massivement des panneaux solaires à fluide dans a minima la moitié sud de la France. Nous sommes équipés, mais c'est malheureusement compte tenu des coûts d'installation réservé à de...

à écrit le 07/04/2019 à 9:42
Signaler
Pendant que os LREM ne comprennent rien de la vie réelle, les PME bien plus dans l'air du temps agissent. Bravo.

à écrit le 07/04/2019 à 8:49
Signaler
Bravo

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.