Grand Paris Express : les voyages deviendront des « temps choisis collaboratifs »

 |   |  90  mots
(Crédits : Décideurs en région)
Des services numériques personnalisés vont transformer l’expérience-voyageurs des rames du futur réseau de transports du Grand Paris Express pour en faire de véritables « temps choisis collaboratifs ».

Accès Internet à bord en très haut débit, WiFi, téléphonie continue sur l'ensemble du réseau, fibre optique... les rames qui seront lancées sur les lignes du Grand Paris Express, à partir de 2022, seront à la pointe de la technologie.

Tel est l'engagement du Président du Directoire de la Société du Grand Paris, Philippe Yvin, qui s'exprimait il y a quelques jours dans une interview au Journal du dimanche.

Les Franciliens auront ainsi facilement accès sur leurs mobiles à des contenus exclusifs...

Lire la suite

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/12/2015 à 17:21 :
Gabuzo et friendly pour abonder dans votre sens nos grands penseurs qui détiennent seuls la vérité imaginent que le dieu GAFA , son big data et ses algorithmes est seul capable de gouverner le monde et ils voudraient nous réduire nous êtres humains capables de penser et décider à la seule fonction d'individus code barres à qui l'on intime de consommer tel bien ou service pour le grand bonheur de google amazone etc....
a écrit le 09/12/2015 à 17:14 :
Sauf que les franciliens ne se déplaceront plus pour aller travailler mais le feront de leurs domiciles .
Question: Philippe Yvin est il un visionnaire qui se projette au delà de 2030 ou un haut fonctionnaire banal formaté dont l'imagination se limite à penser comme on lui a appris dans les écoles de la République ?
a écrit le 09/12/2015 à 15:32 :
Article à rapprocher d'un extrait du livre de Daniel COHEN le monde est clos et le désir infini (que je n'ai pas lu mais les idées développées semblent intéressantes. je cite" la société numérique contient en son centre un fonctionnement au stress à la peur. Et l'idée qu'il faudrait l'accepter au simple motif qu'il faut absolument favoriser la diffusion de ces technologies est une folie" Evidemment les geeks vont hurler mais le reste des citoyens devraient s'interroger sur cette société du Big Brother qu'on nous impose au nom d'une prétendue modernité.
a écrit le 09/12/2015 à 14:08 :
Ben voyons, comme cela les hamsters salariés pourront se mettre au travail dés les fesses posées sur la banquette !
Et si plutôt que d'être inondés d'ondes, on parlait a son voisin !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :