CES 2018 : Green Creative, les poubelles connectées qui simplifient le recyclage

 |   |  740  mots
(Crédits : DR)
La startup francilienne lance au CES 2018 sa poubelle connectée R3D3, qui permet de trier et de compacter en 6 secondes chrono les emballages de boisson. Green Creative présentera également Armada, un prototype pensé comme une borne de tri pour tout type de déchets.

Avec son 1,10 m et ses 60 kilos, la poubelle connectée de Green Creative ressemble à s'y méprendre au robot R2D2 de la franchise à succès. Mais pour évoquer la bien nommée R3D3, la startup francilienne réfute l'appellation « poubelle » au profit de « robot de tri ». « R3D3 permet d'analyser, de trier, mais aussi de compacter automatiquement les déchets de boisson : canettes, bouteilles, gobelets en carton et en plastique », précise Lucile Noury, 29 ans, cofondatrice et présidente de Green Creative.

À la tête de cette startup de 25 salariés, créée en 2010, cette ingénieure a eu l'idée d'optimiser le recyclage en entreprise lors de visites de tours de la Défense. « Nous avons constaté que le tri était régulièrement mal fait, et il y avait souvent une demande de la part des salariés et des entreprises pour adopter une démarche environnementale. Avec mon associé, Rémi Gomez, nous voulions créer une solution plus ludique et high-tech », se souvient Lucile Noury. Installée à Sucy-en-Brie (Val-de-Marne), la startup défend le made in France en réalisant et en assemblant toutes les pièces sur place.

6 secondes chrono pour trier ls déchets

En 6 secondes, le robot analyse, trie et compacte le déchet.

R3D3 peut ainsi engloutir « l'équivalent de 100 bouteilles, 300 canettes et 400 gobelets », énumère la cofondatrice.

Une fois pleine, la poubelle alerte par e-mail l'équipe chargée de l'entretien. Le client peut suivre le parcours des déchets sur une plateforme en ligne. Green Creative, qui a présenté R3D3 au CES en 2015, lance en janvier - toujours au CES de Las Vegas - sa commercialisation officielle.

« Nous avons environ 80 modèles en circulation, dont une cinquantaine en Suisse - notre premier marché - et une trentaine en France. Grâce au CES, nous espérons asseoir notre crédibilité pour nous étendre à l'étranger en 2018, avance Lucile Noury. Nous sommes déjà en discussion au Moyen-Orient, au Japon ou encore aux Caraïbes. »

Green Creative cible le secteur du tertiaire. Si la startup compte déjà Bpifrance et Bouygues parmi ses clients, elle espère toucher les universités, les musées, les aéroports ou encore les gares.

« Nous visons tous les espaces avec beaucoup d'affluence», résume la cofondatrice. R3D3 est disponible par abonnement, à partir de 169 euros par mois.

Pour compléter son offre, Green Creative présentera Armada, son nouveau prototype. Pensé comme une borne de tri, ce robot permettra de trier tous les déchets - du métal au verre, en passant par les détritus organiques. Il devrait être disponible en septembre 2018. L'objectif ? Atteindre les 250 précommandes durant le CES de Las Vegas.

______

Elles y seront aussi...

Dans la nuée des innovations présentes à Las Vegas, Wivaldy se distingue en permettant de réduire sa facture d'électricité grâce aux données des compteurs électriques. Lancée en février dernier, la startup mesure la consommation des ménages en temps réel via le compteur connecté Linky ou un capteur prêté au client.

« Nous repérons les consommations anormales dues à des appareils énergivores et étudions les offres de tous les fournisseurs pour trouver la plus adaptée », précise Rémy Rousset, PDG et cofondateur.

Au bout de sept jours, le client reçoit des conseils pour réduire le prix de sa facture d'électricité jusqu'à 35%. Actuellement gratuit, le service devrait devenir payant. Un abonnement premium à 4,90 euros par mois est d'ores et déjà disponible.

De son côté, Lokly fait déjà le buzz. La startup, créée en Essonne dans l'Essonne 2015, commercialise un « coffre-fort numérique ». Son coup de génie : une « clé USB sécurisée permettant de crypter toutes les données », pour se prémunir des piratages, explique Benoît Berthe, le fondateur. Via une connexion Bluetooth sécurisée, Lokly est entièrement contrôlable depuis un smartphone déverrouillé, « dans un périmètre d'une dizaine de mètres ». En cas d'oubli de la clé, le client reçoit une alarme sur son téléphone et il peut configurer un compte à rebours pour verrouiller l'accès aux données. Autre particularité : grâce à un port USB, Lokly peut transférer des données de clé à clé, sans passer par un PC. Elle devrait être disponible à partir du 1er juin 2018 et coûtera entre 150 à 300 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :