Grève : Vélib' revendique une utilisation 2 à 3 fois supérieure à la normale

 |   |  175  mots
(Crédits : Reuters)
Le "service public" Vélib Métropole fait état de 5,2 millions de "courses" effectuées depuis le 5 décembre, début du mouvement des grèves dans les transports à Paris.

Dans un communiqué publié vendredi soir aux rédactions, le "service public" Vélib Métropole se félicite d'avoir "transporté" plus de 307.000 "métropolitainsdepuis le 5 décembre, date du début de la grève des transports dans le Grand Paris. "Aux pics horaires, cela représente plus de 4 Vélib' pris en station chaque seconde", est-il écrit.

Il est ainsi fait état de 5,2 millions de "courses" effectuées pour plus de 15,8 millions de kilomètres parcourus. 81% des trajets se sont faits "depuis et vers Paris", 11% ont eu lieu entre Paris et la "proche couronne". Les 8% restants ne sont pas précisés. S'agit-il des trajets entre les communes, la capitale exceptée ? Mystère.

"Résultat" de cette fréquentation "2 à 3 fois" supérieure à la normale, l'état des vélos a été "fortement impacté" en décembre, "malgré la mobilisation des équipes de maintenance et de régulation". Un "plan d'action" a été mis en place mi-décembre pour "améliorer la disponibilité" des vélos. Depuis, 10.200 circulent, est-il encore précisé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2020 à 16:46 :
Extraordinaire, jamais on entend parler de la qualité déplorable de ces vélos choisis par Mme Hidalgo ; certes il y a de la délinquance, toujours mise en avant par Mme Hidalgo pour se laver les mains devant les problèmes, mais la qualité m....ique des vélos, la vitesse parfois limitée avec grand effort à 15 km car les plateaux sont mal réglés, le manque de vélos même hors grève, le manque de personnel pour réparer des vélos qui peuvent rester plusieurs jours abîmés à la même station, tout cela on en parle pas ! Que la Maire de Paris réclame des comptes, agisse et/ou casse le contrat comme elle sait si bien le faire (cf. Autolib qui marchait bien et qui n'a été remplacé par rien de comparable !)
a écrit le 20/01/2020 à 12:52 :
Les 8% restants ne sont pas précisés. Sans doute ils ont disparu.
a écrit le 20/01/2020 à 12:50 :
Les 8% restants ne sont pas précisés.
Sans doute ils ont disparus.
a écrit le 20/01/2020 à 9:35 :
Ben augmentez le nombre de réparateurs dont vous augmentez les salaires. UN marché en expansion doit se traduire par de meilleurs rémunérations et conditions de travail.

Le véritable libéralisme c'est cela et non une économie expansive liée à des salaires qui baissent ne pouvant que déboucher sur une crise économique.
Réponse de le 20/01/2020 à 11:02 :
La solution n' est pas d' embaucher plus de réparateur. Mais d' éduquer les utilisateurs (ou punir) pour qu'ils/elles prennent soin des machines (sans parler du vandalisme qui n' est pas assez réprimé). Le concessionnaire a moins de frais d entretien et peut augmenter les salaires du personnel en place ou investir dans d' autre moyens vélo électrique, bornes....Dans l' autre configuration, il faut payer plus de réparateur, acheter plus de matériel (pollution) et augmenter le coût de location horaire. Tout le monde est perdant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :