Une partie de l'Hôtel-Dieu de Paris cédée pour 144 millions d'euros

 |   |  380  mots
L'AP-HP reste propriétaire des lieux.
L'AP-HP reste propriétaire des lieux. (Crédits : Reuters)
Grâce à un bail de 80 ans, le promoteur immobilier Novaxia disposera de 20.000 mètres carrés pour une "offre variée de restauration et de commerces". L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) consacrera les recettes à l'amélioration de la prise en charge des patients dans les deux tiers de surface restants.

La partie de l'hôpital Hôtel-Dieu donnant sur le parvis de Notre-Dame de Paris, soit un tiers de sa surface, sera cédée au promoteur immobilier Novaxia pour 144 millions d'euros via un bail de 80 ans, a annoncé vendredi l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP). "Le groupement coordonné par Novaxia" a en effet remporté jeudi soir l'appel à projets urbains innovants lancé fin 2017 pour la transformation de l'Hôtel-Dieu, a expliqué dans un communiqué l'institution francilienne, qui reste propriétaire de l'ensemble du site situé au coeur de la capitale.

Quelque 20.000 m2 seront ainsi mis à la disposition de Novaxia d'ici à "quelques années", le temps de réinstaller les équipes hospitalières dans les locaux qui leur seront dédiés sur les deux tiers restants du site, où sont prévus des travaux, a expliqué la direction de l'AP-HP à l'AFP.

Un incubateur de biotechnologies et d'intelligence artificielle

Le projet sélectionné par le jury, composé de représentants de l'AP-HP et de la mairie de Paris, comporte un "pôle santé" sur la moitié de la surface cédée, avec notamment l'implantation d'un incubateur de biotechnologies et d'intelligence artificielle permettant l'accueil d'une cinquantaine d'entreprises innovantes, d'une salle polyvalente ou encore d'une maison des associations de patients. Un "pôle habitat solidaire" regroupera lui une résidence sociale étudiante, une maison du handicap et une crèche associative. Enfin, un tiers de la surface sera consacrée à une "offre variée de restauration et de commerces, dont les enseignes seront sélectionnées en lien avec l'AP-HP et la ville de Paris, et qui comprendra notamment un restaurant gastronomique".

Le bail à construction conclu avec Novaxia représentera 144 millions de recettes pour l'AP-HP et aura des "retombées pour l'ensemble" de ses équipes, a-t-elle assuré.

"Dans l'immédiat", il permettra la création d'un fonds de transformation de 30 millions d'euros "consacré à l'amélioration des conditions de travail et aux prises en charges innovantes des patients".

Les 35.000 m2 restants de l'Hôtel-Dieu sont réservés au déploiement du projet médical et hospitalier défini en 2016 par l'AP-HP, qui prévoit notamment un service d'accueil des urgences, un plateau de consultations spécialisées pluridisciplinaire, un pôle de psychiatrie et un pôle de santé publique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/05/2019 à 22:16 :
On n'a pas voulu croire, que Macron allait liquider la SS et privartiser les hopitaux, ÇA Y EST ÇA COMMENCE.
a écrit le 21/05/2019 à 10:01 :
Paris Monopoly version 2019. Bientot la rue de la paix sera a l'encan.
a écrit le 20/05/2019 à 10:42 :
Phase I de l'opération immobilière sur l'Ile de la Cité, récupérer l'hotel Dieu : Objectif atteint

Phase II de l'opération immobilière, construite un lieu hype en lieu et place de ND :
démolition réalisée, loi d'exception votée ...
a écrit le 20/05/2019 à 8:04 :
Paris, capitale des Gaules. Tout y est a vendre.
a écrit le 19/05/2019 à 17:50 :
Quelle honte !
a écrit le 19/05/2019 à 10:22 :
les parisiens votent hidalgo alors ils ont ce qu ils méritent. j ai habite 15 ans a Paris école militaire. maintenant en banlieue. chaque fois que j y retourne dans Paris j ai honte : sale des rats des poubelles non ramassées les restaurants qui mettent les sacs poubelles dans la rue des travaux partout en même temps une honte. alors . agissez citoyen de Paris virez les aux prochaines élections.
a écrit le 18/05/2019 à 18:34 :
Des copains peut-être ...? Sans doute.
a écrit le 18/05/2019 à 10:54 :
Ça y est, le programme de centre commercial sur l'Ile de la Cité proposé à Hollande voit le jour. Notre-Dame n'était que le commencement...

"Hollande et Hidalgo ont demandé à deux architectes fin 2016 d’établir un projet pour la rénovation spectaculaire de l’île de la cité pour la transformer en zone futuriste, projet repris par macron…
Hidalgo a vendu le parvis de Notre Dame à Auchan et Unibail.
Des réunions ont été organisées, des maquettes construites, les travaux devant être exécutés à échéance 2024, date des jeux olympiques.
En substance, ils ne supportent pas que les 14 millions de touristes ne se déplacent que pour visiter Notre Dame, sans qu’il n’y ait les retombées commerciales.
Donc ils veulent remplacer le parvis de notre dame en se contrefichant de l’aspect religieux par une plaque en verre avec des commerces en sous sol (style forum des halles) et des débarcadères depuis la seine.
C’est un projet immonde combattu par les riverains et les religieux.
L’incendie de notre dame va permettre de déclencher par nécessité les travaux de l’ensemble qui avaient initialement été prévus d’une durée de 5 ans (priorité pour les jeux !) et peut être d’affecter une partie des fonds donnés à l’ensemble des travaux de l’ile de la cité ; on peut imaginer que les mécènes milliardaires étaient déjà les financiers de ce projet immobilier grotesque.
Ceci explique la raison pour laquelle ils ont organisé une réunion rapide d’architectes en se servant probablement des plans déjà préétablis avant le sinistre."
Réponse de le 18/05/2019 à 18:38 :
Et comme sur la côte d'azur lorsqu'il n'y a plus de foncier, un bon petit feu vient tout araser. On peut vilainement supposer que pour Notre Damme quelqu'un s'est dévoué moyennant finance pour créer les conditions de mise en œuvre du plan de cupidité partagée.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :