Lille : une manifestation pour promouvoir le numérique sur le terrain

 |   |  723  mots
EuraTechnologies est le Pôle d'excellence économique dédié aux Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) de la métropole lilloise.
EuraTechnologies est le Pôle d'excellence économique dédié aux Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) de la métropole lilloise. (Crédits : Reuters)
Le conseil national du numérique a choisi Euratechnologies pour lancer sa première journée d’appel à contribution sur le terrain en région. L’occasion pour Lille d’afficher l’exemplarité de son écosystème numérique et de célébrer sa labellisation French Tech.

Le 28 novembre aura lieu à Euratechnologies la première des journées contributives organisées en région par le Conseil National du Numérique (CNNum) en vue d'aider à la préparation du projet de loi sur le numérique attendu pour le premier trimestre 2015. Cette journée s'ouvrira en présence d'Axelle Lemaire, secrétaire d'État au Numérique et de Martine Aubry, maire de Lille. L'occasion pour l'écosystème lillois du numérique d'afficher son exemplarité sur la scène nationale et de célébrer la récente labellisation « French Tech » de son territoire. L'implication au sein du CNNum d'Akim Oural, conseiller communautaire à Lille Métropole et adjoint au maire de Lille, a sans doute joué pour beaucoup. Sans sa détermination, il n'est pas certain que Lille aurait l'occasion d'ouvrir ces consultations sur le terrain. Le directeur d'Euratechnologies, Raouti Chehih, en est ravi et se réjouit de la présence d'Axelle Lemaire.

« A nous maintenant de faire en sorte que notre territoire réussisse à contribuer au projet de loi. Nous nous y attelons », précise-t-il. Pas facile quand tout est centralisé à Paris par le CNNum via la plateforme en ligne contribuez.ccnumérique.fr.

Aucune information à une semaine de l'évènement

« Cette plateforme est ouverte à tous. C'est une démarche innovante d'Open Gouv qui donne la possibilité à un grand nombre d'acteurs de participer en toute transparence à l'élaboration d'un projet. En un mois, déjà 3000 personnes s'y sont inscrites et nous avons enregistré plus de mille contributions », se félicite Yann Bonnet, rapporteur général du CNNum.

Il n'empêche que le vendredi 21 novembre au matin, seulement une semaine avant le jour J, les équipes d'Euratechnologies ne connaissaient toujours pas le nombre de contributions enregistrées en ligne par les acteurs locaux ni leur contenu pour préparer les ateliers avec les animateurs. Aucune information non plus qu'en au nombre de participants déjà inscrits aux ateliers.

« Nous mobilisons les membres de notre association pour que des contributions émergent de notre écosystème local mais nous avons été avertis trop tardivement », regrette Mongi Zidi, le président du PRN (Pôle Régional Numérique).

Six ateliers sur l'innovation

 Impossible de savoir quelles sont entreprises inscrites aux ateliers programmés pour la matinée du 28 novembre. Au nombre de six, ces ateliers seront l'occasion d'échanger sur le thème de cette journée dédiée à la croissance, l'innovation et la disruption.

« Benoît Thieulin, président du conseil national du numérique, présentera les propositions émises sur la plateforme en ligne. Des groupes de travail se réuniront ensuite par atelier pour échanger sur les nouveaux modèles économiques et organisationnels, la scalabilité et modèles de présence à l'international, les nouveaux modèles de financement, les nouveaux clusters numériques, le soutien à l'innovation et la publicité digitale. Aura lieu en parallèle des pitchs d'entrepreneurs et d'acteurs locaux qui auront trois minutes chacun pour présenter leurs idées. Des duplex contributifs seront organisés à distance avec Marseille et BPI France à Paris », détaille Raouti Chehih.

"Nous savons aller vite"

Euratechnologies a l'habitude d'organiser ce genre de rencontre. Son agenda regorge de rendez-vous ouvert à tous. Il y en a presque tous les jours. Ses locaux s'y prêtent et les 150 entreprises hébergées répondent très souvent à l'appel pour y participer.

« Pas besoin de nous prévenir longtemps à l'avance. Dans le monde du numérique, nous savons aller vite. Même en cas de rendez vous professionnels programmés, nous nous rendons disponibles dès qu'il s'agit de favoriser notre écosystème. A Paris tout le monde parle de la prochaine Halle Freyssinet destinée à accueillir des start-up innovantes. Mais elle existe depuis déjà 6 ans à Lille et s'appelle Euratechnologies ». Charles Christory, le président d'Adictiz, ne s'est pas encore inscrit pour le 28 novembre mais assure qu'il sera présent. Pas question pour lui de louper un rendez-vous si important.

A voir s'ils seront nombreux à faire de même. Cela contribuerait à renforcer encore l'image de Lille comme ville innovante en matière de numérique. Surtout auprès des autres agglomérations appelées à accueillir les prochaines journées contributives.

« Elles auront lieu à Strasbourg, Bordeaux et Nantes », indique Yann Bonnet. Quand ? Les dates ne sont pas encore fixées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :