A Lille, Véolia et Rave inventent la logistique urbaine du futur

Situé sur le port fluvial, à 3 km à peine du centre ville, le Centre multimodal de distribution urbaine vient d’ouvrir ses portes. Il offre aux commerçants et aux entreprises de nouveaux services mutualisés de proximité pour le stockage, la livraison et la récupération de leurs marchandises avec une logistique inverse au service de l’économie circulaire. Véolia s’est associé au logisticien Rave pour exploiter cette plateforme logistique d’un nouveau genre dont le modèle pourrait être dupliqué ailleurs.

5 mn

En déportant leurs stocks au CMDU, les commerces, restaurants et hôtels récupèrent en plus des mètres carrés pour agrandir leur surface de vente.
En déportant leurs stocks au CMDU, les commerces, restaurants et hôtels récupèrent en plus des mètres carrés pour agrandir leur surface de vente. (Crédits : Reuters)

Le bâtiment qui vient d'ouvrir ses portes au port de Lille ne fait que 2.500 mètres carrés. C'est peu pour une plateforme logistique. Mais beaucoup pour un centre de distribution situé en ville et destiné à assurer la logistique des derniers kilomètres à toute une panoplie de commerçants et d'entreprises exerçant leurs activités au sein d'un tissu urbain densifié de plus d'un million d'habitants.

Pour Philippe Hourdain, président de la CCI Grand Lille et des Ports de Lille, « le Centre Multimodal de Distribution Urbaine (CMDU) est un démonstrateur de la Troisième Révolution Industrielle. Il va permettre de réduire les nuisances du transport de marchandises en limitant le nombre de camions en centre ville et en les remplaçant par des véhicules propres. Il favorise l'économie circulaire grâce à la récupération des marchandises en fin de vie lors des tournées de livraison. Le CMDU est un premier pas vers une mobilité durable et intelligente des marchandises à Lille ».

En déportant leurs stocks au CMDU, les commerces, restaurants et hôtels récupèrent en plus des mètres carrés pour agrandir leur surface de vente. Un argument qui pourraient leur faire choisir les services de cette nouvelle plateforme de distribution. Mais cela ne suffira sans doute pas. Il faudrait que la ville engage des actions incitatives pour que les habitudes de livraisons changent. Tout le monde en parle mais rien n'est encore officiel.

Veolia et Rave créent une société d'exploitation en commun

Ce projet de centre de distribution urbaine implanté sur un site portuaire raccordé au réseau ferré a été initié en 2011 par la CCI Grand Lille et a nécessité un investissement de 5 millions d'euros. Outre d'assurer l'acheminement des marchandises en territoires urbains, le CMDU les réceptionne par la voie d'eau, la voie ferrée et la route. Retenus suite à un appel à manifestation d'intérêt, Veolia et le logisticien Rave se sont associés pour en assurer l'exploitation.

Bernard Harambillet, directeur général France du recyclage et de la valorisation des déchets chez Veolia, voit dans cette initiative lilloise l'opportunité de traiter autrement une grosse partie des déchets de centre ville.

 « Les emballages et les produits en fin de vie des commerçants et des petites entreprises de centre ville ne sont pas suffisamment triés et partent en mélange pour être recyclés en énergie. Grâce au CMDU, nous allons pouvoir les transformer en matière première secondaire. Nous redonnerons une nouvelle vie aux papiers-cartons, à certains plastiques et à d'autres déchets. C'est la première opération du genre en France. Beaucoup de villes en parlent, mais seule Lille a eu le courage d'aller jusqu'au bout en mutualisant les compétences d'un spécialiste de la propreté, d'un logisticien et d'un informaticien ».

Generix veut déployer sa solution à Rome et Madrid

Côté informatique, la gestion des flux a été confiée à Generix qui a mis au point un système d'information capable de piloter toute la chaine logistique, depuis l'optimisation des stocks de marchandises jusqu'à la gestion des tournées des camions et la récupération des déchets en passant par la préparation des livraisons et les transactions avec les clients. Jean-Claude Deconninck, président du directoire de Generix, explique :

« Nous y travaillons depuis 2012 en partenariat avec Veolia, la CCI Grand Lille et le marché de gros de Lomme. Notre solution Urban Logistics Information System(Ulis) est capable de traiter l'ensemble des flux physiques et informationnels de manière à offrir un service mutualisé à une multitude d'acteurs. Elle permet de synchroniser le flux de livraison et de récupération du CMDU avec l'ensemble des flux de transport de la ville. Par exemple en utilisant à bon escient les voies de bus »

Grâce au CMDU, Véolia, Rave et Generix créent ensemble une nouvelle offre qu'ils comptent déployer ensuite dans d'autres métropoles européennes. D'après Emmanuel Amartin, directeur comptes stratégiques de Generix, la SSII travaille déjà sur des projets avec Rome et Madrid.

Accroitre le trafic fluvial et ferré des marchandises

L'ouverture du CMDU s'inscrit dans un projet beaucoup plus vaste de massification du transport fluvial et ferré des marchandises à travers les treize ports intérieurs de la métropole.

« Au total, 28 projets ont été fléchés pour un montant de 130 millions d'euros qui seront investis d'ici 5 à 8 ans. En 2020 nous aurons doublé le trafic des ports de Lille », avance Philippe Hourdain.

Les investissements portent sur la modernisation des entrepôts portuaires, la reconfiguration des terminaux à conteneurs, la refonte d'installations de stockage de matériaux de construction et l'aménagement d'une ancienne friche Arcelor Mital. Un des ports de la métropole, celui de Santes, sera dédié à l'agroalimentaire. Le troisième plus grand port intérieur français démarre sa mutation.

Déjà en 2014, le trafic à conteneur sur l'ensemble des ports de Lille a cru de +24 %. Et la progression continue. Côté fret, un nouvel opérateur de transport combiné rail-route a ouvert des services sur Bordeaux et Toulouse, à raison de 5 trains par semaine pouvant transporter jusqu'à 404 conteneurs.

Création d'un nouveau quartier portuaire dans la ville

Le lancement du CMDU marque également celui de la création d'un nouveau quartier avec la mixité fonctionnelle et sociale chère à la ville de Lille. Lille veut faire comme Lyon avec son quartier Confluence. Faire en sorte que les habitants s'approprient cet espace portuaire situé en pleine ville et que la plupart d'entre eux ignore pour l'instant.

5 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.