A Roubaix, la French Tech lilloise lance "Blanchemaille by EuraTechnologies"

 |   |  699  mots
Guillaume Delbar, le maire de Roubaix et le porteur du projet Blanchemaille.
Guillaume Delbar, le maire de Roubaix et le porteur du projet Blanchemaille. (Crédits : G. Hermann)
La métropole lilloise veut faire de son nouveau pôle d'excellence le premier incubateur et accélérateur de France en matière de commerce digital, en s'appuyant sur le savoir d'Euratechnologies et le soutien d'entreprises de renom telles que OVH, La Redoute et Showroomprivé.

"Blanchemaille by Euratechnologies" ouvrira ses portes le 1er janvier 2015 à Roubaix dans des locaux historiques de La Redoute situés à deux pas du siège de l'enseigne. Le pôle d'excellence lillois du commerce digital occupera un étage entier sur 2.000 mètres carrés. Son inauguration a eu lieu le 25 novembre en présence de Nathalie Balla et Eric Courteille, les coprésidents de La Redoute.

Les nouveaux dirigeants du leader national du e-commerce en mode et maison ont dit rechercher des startups avec lesquelles ils auraient intérêt à collaborer. Grâce à une manifestation organisée par Euratechnologies, ils ont déjà trouvé Merchandising.io, une jeune entreprise lilloise dont la solution reconnecte les données produits à leurs visuels pour une meilleure présentation de l'offre sur le Web. Les équipes de La Redoute n'auront que quelques pas à faire pour rencontrer les futures startups qui s'installeront bientôt au deuxième étage de leur ancien bâtiment.

Centre d'innovation dédié au commerce

Il y aura un incubateur pour les porteurs de projets, un accélérateur pour les jeunes créateurs et un hôtel d'entreprise pour les sociétés en développement. Deux membres d'Euratechnologies seront sur place pour accompagner les premiers arrivés. Ces derniers profiteront également de la présence du centre de recherche Mercur.

Ce laboratoire réunit les équipes de recherche en marketing de Skema Business School et de l'Institut du Marketing et du Management de la Distribution (IMMD) de l'Université Lille 2.

Des liens sont envisagés avec le Silab (Shopping Innovation Lab). Implanté sur le site d'Euratechnologies, ce centre d'innovation dédié au commerce et piloté par le pôle de compétitivité Picom s'inscrit dans le cadre du programme d'investissement d'avenir.

Logique métropolitaine multipolaire

Porté par Guillaume Delbar, le maire de Roubaix, qui en avait fait une de ses priorités dès sa prise de fonction, le projet Blanchemaille n'aura mis que 18 mois à voir le jour. Il ne s'en cache pas :

«Il en aurait fallu bien plus sans l'aide d'Euratechnologies.»

Pour Pierre de Saintignon, présent en tant que président d'Euratechnologies et vice-président du Conseil Régional Nord - Pas-de-Calais en charge du développement économique, « ce partenariat illustre la capacité de ce territoire à travailler en réseau dans une logique métropolitaine multipolaire avec plusieurs lieux étendards créateurs d'entreprises innovantes ».

La ville de Roubaix, la métropole de Lille et la région ont tous mis la main à la poche pour faire aboutir ce projet.

Damien Castelain, président de la Métropole Européenne de Lille (MEL), précise:

«Dans quelques jours, l'Etablissement Public Foncier, missionné par la MEL va acquérir une grande partie du siège social de La Redoute, à savoir 38.000 mètres carrés pour un montant de 20,5 millions d'euros. Ce rachat permettra d'accompagner au plus près le développement du projet Blanchemaille par la mise à disposition progressive de surfaces supplémentaires.»

Devenir le fer de lance du commerce connecté et du futur

Le bâtiment sera transformé et adapté à l'accueil de petites structures avec une grande flexibilité et modularité des espaces. Les plans sont faits. Ne reste plus qu'à lancer les travaux. La première startup à s'y installer sera Izyloc.

Cette jeune entreprise édite un site d'annonce qui permet aux étudiants de choisir leur appartement et de le personnaliser à distance avec les meubles de son choix mis à sa disposition en location. Edouard Duforest, le créateur explique son choix:

«J'ai pris connaissance du projet Blanchemaille après avoir frappé à la porte d'Euratechnologies. J'ai décidé d'attendre qu'il prenne forme pour m'installer à Roubaix mais je suis déjà aidé dans ma recherche de levée de fonds. Je cherche 1 million d'euros. C'est émouvant d'être le premier à vivre cette nouvelle aventure. J'ai envie de m'y investir. Je commence déjà à aller à la rencontre des startups qui désirent venir s'installer ici.»

La ville de Roubaix a décidé de saisir sa chance en se positionnant comme place incontournable du commerce connecté et fer de lance du commerce du futur au sein de la dynamique « Lille is French Tech ». Le lancement de Blanchemaille by Euratechnologies est un bon début.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :