Les batteries d’E4V veulent accélérer la transition énergétique

 |  | 1022 mots
Lecture 5 min.
En 2019, E4V a investi dans la construction d'une unité de prototypage et de production de 3.500 m² au Mans pour accompagner sa croissance. L'entreprise qui compte déjà 25.000 véhicules et engins équipés de ses batteries en circulation dispose désormais d'un outil pour optimiser les process et être capable de répondre à la demande de petites ou de grandes séries.
En 2019, E4V a investi dans la construction d'une unité de prototypage et de production de 3.500 m² au Mans pour accompagner sa croissance. L'entreprise qui compte déjà 25.000 véhicules et engins équipés de ses batteries en circulation dispose désormais d'un outil pour optimiser les process et être capable de répondre à la demande de petites ou de grandes séries. (Crédits : DR)
Fournisseur de la batterie de la première voiture électrique lancée par le constructeur vendéen Heuliez en 2011, la start-up mancelle E4V, devenue une PME de croissance spécialisée dans la production de Packs batteries pour les véhicules légers et spéciaux figure parmi les trois lauréats sélectionnés dans les Pays de la Loire par France Relance. Objectif : optimiser la production de petites batteries électriques durables pour accélérer la transition énergétique.

« Les deux premières voitures électriques MIA équipées d'une solution de batteries E4V affichent 250.000 kilomètres au compteur. Elles roulent toujours et leur batterie se portent bien », assure Denys Gounot, président de E4V, fournisseur des batteries utilisées pour motoriser les premiers véhicules électriques construits par la filiale du constructeur vendéen Heuliez, MIA Electric, aujourd'hui disparue. Neuf ans plus tard, E4V décrochait, l'an dernier, la fourniture du pack batteries de l'AMI, l'innovant et conceptuel véhicule urbain lancé par PSA-Citroën. Une visibilité indéniable.

Passée de start-up à PME de croissance, l'entreprise mancelle, qui développe des solutions de batteries lithium-ion basées sur la technologie du Lithium-ion Phosphate de Fer (LiFePO4), a pris du galon. « C'est un maillon essentiel du véhicule électrique, la batterie ne peut pas tout faire mais elle peut faire beaucoup de choses. Nous avons travaillé sur le marketing technologique, l'électrochimie, le développement d'applicatifs... fait des choix mécanique, thermique, de software, développé notre propre BMS (Battery Management System), autrement dit, la carte électronique capable de gérer le fonctionnement, la sécurité et l'énergie......

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :