Cinq startups récompensées par les Trophées du Grand Paris

 |   |  744  mots
Récompenser des initiatives concrètes en faveur de la ville intelligente, verte et solidaire. » L'objectif  des « Trophées du Grand Paris se trouvait ainsi affiché par Jean-Christophe Tortora (à droite), président de La Tribune, dès l'ouverture de la cérémonie.
Récompenser des initiatives concrètes en faveur de la ville intelligente, verte et solidaire. » L'objectif des « Trophées du Grand Paris se trouvait ainsi affiché par Jean-Christophe Tortora (à droite), président de La Tribune, dès l'ouverture de la cérémonie. (Crédits : DR)
Cinq prix ont été remis le 27 novembre à des startups très représentatives du fourmillement d’initiatives de nos jeunes créateurs d’entreprises. Une « moisson » de bon augure pour le devenir de la ville intelligente et solidaire… A voir aussi en vidéo.

 Récompenser des initiatives concrètes en faveur de la ville intelligente, verte et solidaire. » L'objectif  des « Trophées du Grand Paris se trouvait ainsi affiché par Jean-Christophe Tortora, président de La Tribune, dès l'ouverture de la cérémonie.

« Un jury de 21 personnes venues de tous les horizons - industriels, chercheurs, banquiers, journalistes spécialisés... - s'est réuni le 17 novembre dernier et a classé les candidats en cinq catégories avant de rendre son verdict », a ensuite précisé Jacques Paquier, co-animateur de la cérémonie et éditeur du Journal du Grand Paris. Ces cinq catégories étaient les suivantes : mobilité, initiative citoyenne, transition énergétique, logement-aménagement-urbanisme, innovation digitale.

En remettant le prix « Mobilité », Thomas Hantz, responsable de l'information dans la Société du Grand Paris, a rappelé quelques données essentielles sur le futur « Grand Paris Express », le métro du futur de la capitale, avec ses 78 nouvelles gares qui seront autant de pôles d'animation, tant économiques que culturels, dans les banlieues.

Un minibus 100% électrique et autonome

« Il s'agit bien pour nous de créer de nouvelles mobilités », a insisté Thomas Hantz, avant de remettre le prix de cette catégorie à la société Navya, représentée à la tribune par Christophe Sapet. « En dix-huit mois, nous avons conçu un mini-bus 100% électrique et 100% autonome », a présenté ce dernier. Silencieux, peu polluant, toujours disponible, ce véhicule sans chauffeur commence à trouver sa clientèle parmi les aménageurs de campus, de sites industriels et de grandes usines, en attendant que la législation évolue et que les véhicules sans chauffeurs soient admis, un jour prochain, sur le réseau routier grand public... »


Recyclage des déchets de chantier

Dans la catégorie « Transition énergétique », le trophée est allé à la startup Hesus, représentée par son PD-G, Emmanuel Cazeneuve. C'est l'un des responsables de la Fédération nationale des travaux publics, Jean-Louis Marchand, qui lui a remis le prix, en se réjouissant qu'« une PME s'intéresse à la question des déchets de chantiers, négligé par trop de grands groupes - un bel exemple de cette économie circulaire que le forum appelle de ses vœux. » Hesus s'est en effet spécialisé dans le recyclage et le traitement des déchets de chantiers en mettant en contact les « émetteurs » de gravats ou de terre avec les « demandeurs » de ces matériaux qui ont besoin de reboucher des excavations.

Un open agenda culturel

« Un Pariscope des banlieues », a résumé Carlos Moreno, président du Comité scientifique du forum, pour présenter le lauréat de la catégorie « Initiative citoyenne ». Vianney Delourme, fondateur de Enlarge your Paris, a plaisamment « remercié le jury d'avoir distingué un spam », un journal en ligne des spectacles de tous ordres sur les cinq départements des petite et grande couronnes de Paris. Un « open agenda culturel », Vianney définit ainsi son « bébé ».


Le Google Earth des chantiers

C'est Mehdi Houas le président de Talan, acteur français de référence dans l'accompagnement de la transformation agile, qui a remis la palme de la catégorie « Innovation digitale » à Philippine Aubourg, chef de projet marketing de la startup Redbird. « Avec ses drônes, Redbird récupère des photos haute définition de chantiers ou de carrières, traite ces données et les transmet à ses clients. Nous sommes le Googlearth des chantiers et des carrières ! » Une spécialité originale qui semble intéresser plusieurs grands groupes du BTP...

45.000 m2 d'espaces mixtes, verts et solidaires dédiés aux transports

Enfin, c'est la société Sogaris qui a décroché le trophée du Grand Paris dans la catégorie « Logement-aménagement-urbanisme ». En lui remettant son prix, Pascal Chabot, membre du directoire de la Caisse d'épargne d'Ile-de-France, a souligné qu'« elle préfigurait la ville durable de demain, c'est-à-dire en fait d'aujourd'hui ». Pourquoi un tel éloge ? « Sogaris, a expliqué son représentant, Christophe Ripet, c'est un projet urbain implanté sur 45.000 mètres carrés à la Porte de la Chapelle, qui va devenir à la fois une école de formation aux métiers du transport, une pépinière d'entreprises, un data center, des bureaux, des logements... tandis que sur son toit fleuriront des activités sportives et des initiatives de jardinage ! » Plus vert, plus « mixte » et plus solidaire, impossible !

VIDEO: la cérémonie Trophées du Grand Paris

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :