La nouvelle tendance de la signature électronique

 |   |  373  mots
(Crédits : Fotolia)
Depuis son adoption dans l'Union Européenne en 2014, la signature électronique qualifiée a une valeur juridique. Elle doit cependant être garantie par une autorité de certification.

Des atouts et une sûreté garantis


La signature électronique n'est pas la version numérisée d'un émargement classique. En pareil cas, il s'agirait simplement d'une copie de signature sans valeur juridique. Créée selon le principe de la cryptographie asymétrique, cette signature technologique a beaucoup d'avantages. Par ce biais, il est possible de signer au bas d'un document sans avoir à se déplacer dans tel ou tel bureau. Ce gain de temps certain est démultiplié dès qu'il s'applique à une entreprise, où chaque instant est précieux ! Outre l'économie de temps, la signature électronique permet de se passer d'une version imprimée du document en question. Elle contribue donc également à préserver l'environnement. Les solutions Yousign, société française fondée en 2013, mettent en œuvre ces procédés technologiques au service de professionnels et de particuliers.

Qu'est-ce que le certificat numérique ?

 
Ce document est une espèce de "carte d'identité" en version numérique. Il confirme de manière incontestable l'identité de son usager. Cette certification est délivrée par une autorité qui valide l'identité de la personne concernée sur présentation de ses papiers. L'identification de la personne qui signe va alors de pair avec une sûreté juridique maximale. En pratique, il n'est vraiment pas compliqué de signer de cette façon. Comme pour un document papier, le signataire lit le texte, clique sur la mention "signer" et sélectionne un certificat.

Confidentialité assurée pour le signataire


Ce paraphe dématérialisé est authentique et infalsifiable. Personne ne peut prétendre en être l'auteur hormis la personne qui a effectivement signé selon le protocole en vigueur. La signature électronique préserve l'intégrité du document paraphé. Le contenu de ce dernier ne peut pas être modifié à l'insu des personnes concernées. Ce type de signature est également irrévocable. Le signataire n'est pas en mesure de se dédire de son paraphe : c'est la garantie de "non répudiation". La confidentialité liée à cette signature est assurée par le règlement général sur la protection des données (RGDP). Dans le cadre de l'union européenne, l'identité et les mentions personnelles sont garanties contre toute intrusion malveillante.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :