Bpifrance accompagne le volley-ball féminin à Nantes

La banque publique d’investissement a noué un partenariat avec le club féminin du Volley-Ball Nantes (VBN), qui fait son entrée dans la communauté des Meneurs, dédiée aux clubs sportifs professionnels. Cette annonce a été faite au gymnase Mangin Beaulieu, le samedi 6 novembre, avant le match entre le VBN et Saint Raphaël, qui s’est soldé par la victoire de l’équipe nantaise.

3 mn

(Crédits : DR)

Bpifrance, en tant qu'acteur d'envergure dans les territoires et de soutien à l'entrepreneuriat, accompagne le sport collectif français depuis 2013. A ce titre, la banque publique d'investissement a créé la communauté baptisée Les Meneurs. Celle-ci inclut 55 clubs sportifs et vise notamment à les accompagner dans le développement de leurs clubs affaires et à accroître leur visibilité. C'est dans ce contexte que le VBN, le club féminin de volley-ball de Nantes, a intégré Les Meneurs pour la première fois. « Bpifrance qui soutient les clubs sportifs innovants et ambitieux, nous a rejoint durant cette saison 2021-2022, car nous sommes justement dans une dynamique de transformation. Dans une métropole comme Nantes, où l'offre de sport est importante, la promotion du sport féminin nécessite des objectifs sportifs importants et une situation économique pérenne pour s'installer et se maintenir au plus haut niveau », a souligné Monique Bernard, la présidente du VBN. Pour sa part, Patrice Bégay, Directeur exécutif Communication et Bpifrance Excellence a affirmé : « Ce club est un acteur social et sociétal avec un ancrage territorial important. Il entreprend des initiatives éco-responsables et innove avec des activités évènementielles. Il est dirigé par une femme passionnée, qui est d'ailleurs la seule présidente d'un club professionnel dans la région des Pays de la Loire ».

Jouer les premiers rôles en Europe

Fragilisé par la crise de la Covid-19, comme l'ensemble des clubs sportifs, le VBN peut recevoir du public depuis le début de saison. « C'est un vrai bonheur de pouvoir accueillir à nouveau du public au gymnase », a indiqué Monique Bernard. Certes la billetterie ne représente qu'environ 10 % du budget du club, mais les matchs joués à huis clos en 2020 et une grande partie de 2021 n'ont pas permis de favoriser les interactions physiques avec ses entreprises partenaires. « Les années précédentes, nous étions dans une augmentation progressive des contrats de partenariats avec des entreprises. Nous avons pu conserver des liens avec elles durant la crise, même si certaines ont dû arrêter leur collaboration avec nous », a expliqué la dirigeante.

Pour cette saison 2021/2022, le budget du club s'élève à 1,3 millions d'euros dont 400 000 proviennent des partenariats avec des entreprises. « Notre budget doit collecter davantage de fonds privés. Notre objectif est d'augmenter cette part d'environ 500 000 à 700 000 euros pour atteindre un budget avoisinant les 2 millions d'euros dans un délai de trois à cinq ans », a poursuivi Monique Bernard, tout en ajoutant que : « Nous avons déjà participé à des coupes d'Europe, mais notre ambition est d'être réellement compétitif à l'échelle continentale ». Pour y parvenir, le VBN pourra compter sur l'apport de Bpifrance et de son réseau d'entreprises dans la région et même au niveau national.

Soutenir le sport féminin

En attendant de nouveaux partenariats avec des entreprises, le VBN poursuit la mise en valeur du sport féminin. En juin dernier, il s'est rapproché du club local de handball féminin, Les Neptunes de Nantes, dans le but, entre autres, de partager la même salle de sport et de promouvoir le sport féminin. Et sur ce crédo, le VBN est un pionnier. En 2014, il a créé l'association Dame de Sport avec Les Neptunes et Les Déferlantes (le club local de basket féminin). « Nous travaillons très dur pour porter le sport féminin. L'association nous permet de réaliser des synergies et de mettre en commun nos efforts », a assuré Monique Bernard, qui bénéficie de l'appui inconditionnel de Bpifrance incarné par Patrice Bégay : « Au même titre que l'entrepreneuriat au féminin, nous devons soutenir et promouvoir le sport au féminin. Il est essentiel de lever les freins auxquels les femmes sont confrontées. Pour cela il faut leur redonner confiance, les accompagner, les conseiller. Nous avons besoin de femmes dans nos entreprises et encore plus à leur tête. Mesdames, plus que jamais, osez-vous lancer ! »

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Retrouvez tous les acteurs de l'innovation dans le sport sur www.lesmeneurs.fr

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.