Les jeux vidéos jouent les stars à Paris

 |   |  459  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La première édition du salon Paris Games Week 
se tient dans 
la capitale, du 27 au 31 octobre. Le secteur est en pleine mutation avec l'essor des jeux en ligne sur les réseaux sociaux et des jeux sur mobiles.

Un millier de consoles sur les stands, des créateurs vedettes comme Warren Spector et Peter Molyneux, des célébrités telles que le sportif Sébastien Loeb... Pour son premier opus, le salon Paris Games Week, consacré aux jeux vidéo, et qui se déroulera de mardi à dimanche Porte de Versailles à ?Paris, n'a pas lésiné sur les moyens.

Ce salon est lancé à l'initiative du SELL (Syndicat des éditeurs de logiciels de loisir) , qui regroupe 35 entreprises du secteur en France et les trois fabricants de consoles (Microsoft, Nintendo, Sony).

L'enjeu  : séduire quelque 100.000 visiteurs, au moment même où l'industrie des jeux vidéo vit un véritable bouleversement, avec l'appétit croissant des consommateurs pour les jeux en ligne, sur les réseaux sociaux comme Facebok, mais aussi sur les smartphones et autres équipements mobiles.

Kinect de Microsoft dévoilé au grand public

L'un des temps forts du Paris Games Week est la présentation de Kinect, la caméra de Microsoft pour sa Xbox 360 qui permet de jouer sans manette, simplement en bougeant son corps, avant sa sortie le 10 novembre en Europe. Sony fera aussi la démontration de sa manette sans fil Move qui devrait redonner une nouvelle jeunesse à sa Playstation 3.


Sony et Nintendo annoncent également des avant-premières sur leur stand, comme la simulation automobile "Gran Turismo 5", dont la commercialisation sur Playstation 3 est censée avoir lieu avant la fin de l'année, ou le nouvel épisode de la saga "Zelda" sur Wii, attendu pour 2011.

Du côté des éditeurs-tiers, "Michael Jackson: The Experience" chez Ubisoft, "Call of Duty: Black Ops" d'Activision, "Crysis 2" d'Electronic Arts ou "Deux Ex: Human Revolution" chez Square-Enix devraient être prisés par les quelque 100.000 visiteurs attendus par les organisateurs.

S'adresser à un large public

L'objectif annoncé du Syndicat des éditeurs de logiciels de loisir est de combler le public le plus large possible, à l'image de celui qui joue aujourd'hui sur consoles.

"On a presque autant de femmes que d'hommes qui jouent, d'où la volonté d'avoir un salon qui s'adresse à tous et pas seulement à une frange restreinte de joueurs", explique Georges Fornay , président du Sell et PDG de Sony Computer Entertainment France.
Si un espace garderie offre aux parents la possibilité de déposer leurs enfants, les plus petits peuvent aussi visiter le salon pour y découvrir des productions conçues pour eux, grâce à un parcours balisé qui évite les titres réservé aux adultes par exemple.
"On est très prudents sur ce point. On se doit d'être exemplaires, notamment vis-à-vis des pouvoirs publics mais on compte aussi sur la responsabilité des parents pour ne pas laisser les enfants sur des bornes qui ne leur sont pas dédiées", insiste M. Fornay .

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :