Facebook rachète 650 brevets à Microsoft

 |   |  301  mots
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
Le réseau social Facebook annonce ce lundi le rachat de 650 brevets à Microsoft pour un montant de 550 millions de dollars. Ce portefeuille fait partie des brevets vendus début avril par le groupe AOL au géant de l'informatique.

Quelques 650 brevets qui appartenaient à AOL passent des mains de Microsoft à celles de Facebook. Le géant de l'informatique annonce ce lundi avoir vendu ces brevets pour 550 millions de dollars en numéraire au réseau social dont il est l'un des actionnaires. Le 9 avril Microsoft et AOL avaient annoncé avoir conclu un accord en vue d'un achat de brevets par le premier et portant sur 1,056 milliard de dollars.

"Dans la vente initiale (organisée par) AOL, Microsoft a obtenu la possibilité de posséder ou attribuer environ 925 brevets américains ou dossiers de brevets, plus une licence d'exploitation pour (...) environ 300 brevets supplémentaires qui n'étaient pas à vendre", ont expliqué les deux groupes dans un communiqué commun."Avec l'accord d'aujourd'hui, Facebook obtiendra la propriété d'environ 650 brevets AOL", pour lesquels Microsoft aura une licence d'exploitation.

Course aux brevets

L'agence Bloomberg indiquait la semaine dernière que Facebook avait été également intéressé par ce portefeuille, mais que son offre n'avait pas été retenue.  "L'accord d'aujourd'hui avec Facebook nous permet de récupérer plus de la moitié de nos coûts, tout en atteignant les objectifs que nous poursuivions lors de la vente d'AOL", a souligné le directeur juridique de Microsoft Brad Smith, cité dans un communiqué. Son homologue chez Facebook , Ted Ullyot, a indiqué que l'opération représentait "une autre étape importante dans le processus qui se poursuit pour bâtir un portefeuille de propriété intellectuelle qui protège les intérêts à long terme de Facebook ".

Cette annonce intervient une dizaine de jours après que Yahoo! a lancé sa "guerre des brevets" contre Facebook. Le portail en effet déposé plainte contre le réseau social pour "atteinte à la propriété intellectuelle". Etaient notamment visées, les technologies permettant de proposer des publicités ciblées.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :