Facebook s'apprêterait à lancer une application rivale de Snapchat

 |   |  379  mots
En 2013, les créateurs de Snapchat, Evan Spiegel et Bobby Murphy, avaient refusé une offre de rachat de Facebook pour trois milliards de dollars. (Photo: Reuters)
En 2013, les créateurs de Snapchat, Evan Spiegel et Bobby Murphy, avaient refusé une offre de rachat de Facebook pour trois milliards de dollars. (Photo: Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Slingshot, nouvelle application de messagerie vidéo de Facebook, pourrait être lancée très prochainement, révèle le Financial Times. Elle serait probablement autonome de Messenger.

Slingshot : c'est sous ce nom que serait connue en interne la nouvelle application de messagerie vidéo sur laquelle, rapporte le Financal Times, Facebook y travaillerait depuis des mois avec un objectif : rivaliser, grâce une interface simple et rapide, avec Snapchat, qui avec ses messages éphémères a triomphé sur le marché.

Un service séparé de Messenger

Le projet, tenu secret et stratégique pour le groupe, serait supervisé par le fondateur de Facebook lui-même, Mark Zuckerberg. L'application pourrait être lancée très rapidement, ce mois-ci, même si Facebook a encore la possibilité d'abandonner le produit, écrit le FT.

Plus que de Snapchat, qui vient d'ailleurs d'élargir son offre aux messages texto et aux appels vidéo, Slingshot devrait toutefois s'inspirer de Taptalk, autre application de messagerie vidéo sortie en avril par la société berlinoise Wit Dot Media. Les utilisateurs devraient ainsi pouvoir envoyer en un instant des photos ou des vidéos à leurs contacts en cliquant ou en appuyant de manière prolongée sur leur icône. Seuls les destinataires pourront visionner les messages.

Dans tous les cas, Slingshot sera probablement autonome de Messenger, l'application d'échange de textos de Facebook, en cohérence avec la stratégie de Mark Zuckerberg de proposer des services séparés sur mobile.

L'échec de Poke, le précédent de Slingshot

Ce n'est pas la première fois que Facebook tente de battre ou englober Snapchat. En décembre 2012, le réseau social avait notamment sorti une application similaire, Poke, qui, faute de popularité suffisante, vient toutefois d'être retirée de l'Apple Store. L'année dernière, les créateurs de Snapchat, Evan Spiegel et Bobby Murphy, avaient refusé une offre de rachat de trois milliards de dollars du géant des réseaux sociaux.

S'imposer sur le marché des applications de messaggerie rapide, très populaires chez les plus jeunes, est indispensable pour Facebook, afin de maintenir son aura et sa compétitivité. Le réseau social lui-même est d'ailleurs de plus en plus utilisé comme outil de communication directe entre ses membres, plutôt que comme moyen de partage de contenus. Poursuivant cette stratégie, en 2013 Facebook a racheté l'application de messaggerie instantanée WhatsApp.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :