3G : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom dans le viseur de l'Arcep

 |   |  229  mots
L'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) a annoncé mardi avoir ouvert cinq enquêtes administratives concernant le déploiement des réseaux mobiles et la qualité des services fixes de Bouygues Telecom, Orange, SFR et Free Mobile.
L'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) a annoncé mardi avoir ouvert cinq enquêtes administratives concernant le déploiement des réseaux mobiles et la qualité des services fixes de Bouygues Telecom, Orange, SFR et Free Mobile. (Crédits : reuters.com)
Le gendarme des télécoms souhaite recadrer les opérateurs concernant des retards dans leurs déploiements 3G ou des baisses de qualité de service.

Le gendarme des télécoms voudrait-il rattraper le temps perdu ? Privée depuis juillet 2013 de son pouvoir de sanction, l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) a annoncé mardi avoir ouvert cinq enquêtes administratives concernant le déploiement des réseaux mobiles et la qualité des services fixes de Bouygues Telecom, Orange, SFR et Free Mobile.

Ces enquêtes permettront au régulateur de recueillir les informations et documents nécessaires pour s'assurer du respect des obligations imposées à ces opérateurs et de procéder, au besoin, à des constatations sur place, indique l'Arcep dans un communiqué.

Free dans le viseur

Une enquête a été ouverte sur Free Mobile concernant le déploiement de son réseau mobile 3G, l'Arcep voulant s'assurer que la filiale d'Iliad réalise les investissements compatibles avec son obligation de couvrir en 3G, hors itinérance sur le réseau d'Orange, 75% de la population d'ici janvier 2015.

Le déploiement du réseau mobile 3G de SFR (en passe d'être racheté par Numericable ), tenu de couvrir 99,3% de la population, est également visé.

Une autre enquête vise les quatre opérateurs concernant le déploiement de leur 3G en zone rurale, tandis que deux autres concernent Orange, la qualité de service de ses offres régulées destinées au marché entreprise et la qualité de son service universel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/06/2014 à 11:27 :
quelle nego. on dit ok a la 4G et on revient apres la bataille en disant: oui et la 3G au fait....
a écrit le 28/05/2014 à 8:16 :
S'il est normal que les prix des services continuent de baisser, en revanche il sera normal aussi que le contribuable local en zone non dense s'occupe un peu plus des infrastructures capacitaires terminales (boucle locale, desserte radio). A un moment les telecoms ça se paye...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :