Quand Apple recycle les technologies japonaises du début des années 2000

En présentant son dernier modèle d'iPhone, la marque à la pomme a mis en avant le système de paiement sans contact, rendu possible par l'implantation d'une puce NFC. Une technologie présente depuis plus d'une décennie au Japon, où elle est très répandue.
Laszlo Perelstein
Le 16 juin 2004, l'opérateur mobile numéro 1 au Japon NTT DoCoMo lance auprès de ses 46,4 millions d'abonnés son service Osafu-Keitai, littéralement portefeuille mobile.
Le 16 juin 2004, l'opérateur mobile numéro 1 au Japon NTT DoCoMo lance auprès de ses 46,4 millions d'abonnés son service "Osafu-Keitai", littéralement "portefeuille mobile". (Crédits : Reuters/Yuriko Nakao)

C'est peut-être une nouveauté pour Apple, mais pas au Japon. La puce de paiement sans contact NFC (Near field communication, soit "communication en champ proche") qui équipe les iPhone 6 et 6 Plus (sortie prévue le 19 septembre) est présente depuis plus de 10 ans sur la péninsule.

Remplacer le portefeuille par un téléphone

C'est sous le nom FeliCa (mot-valise pour Felicity Card, soit "carte de félicité") que la puce développée par Sony équipe bon nombre de téléphones mobiles. Développée dès 1988, FeliCa se fait connaître en équipant les cartes de transport d'Hong Kong puis les cartes Suica de la compagnie ferroviaire nippone JR East. Ce n'est toutefois que le 16 juin 2004 que l'opérateur mobile numéro un au Japon, NTT DoCoMo, lance auprès de ses 46,4 millions d'abonnés (chiffres au 1er trimestre 2004) son service "Osafu-Keitai" (littéralement "portefeuille mobile") sur les téléphones portables. Nombreuses sont les entreprises à s'y intéresser (Coca-Cola Japan, les cinémas TŌHŌ ou encore Japan Airlines).

"Toutes les cartes de crédit, cartes de fidélité, clés, argent —toutes ces choses dans le sac à main d'une femme ou le porte-feuille d'un homme— devraient aller dans le téléphone", déclarait en 2004 lors d'une interview au magazine du MIT Technology Review, Takeshi Natsuno, alors directeur des services multimédias de l'opérateur NTT DoCoMo.

Le dirigeant, qui voyait le téléphone devenir une "infrastructure de vie" - il a également participé au développement de l'i-mode, un protocole de connexion à Internet depuis les téléphones mobiles de l'époque développé par NTT DoCoMo -, estimait que "le téléphone mobile [allait] remplacer le portefeuille dans cinq ans".

Étendre le succès

Fin 2012, Sony a annoncé avoir livré "605 millions de puces Felica [...], incorporées dans 403 millions de cartes et 202 millions de téléphones". À ce jour, le chiffre dépasserait les 700 millions mais le problème "est que l'on n'a pas étendu ce concept au reste du monde", souligne à l'AFP Takeshi Natsuno, devenu professeur à l'Université Keio.

De fait, Sony, qui est également à l'origine de la puce NFC et l'a implantée dans ses smartphones, a commencé à travailler avec le spécialiste de la sécurité numérique Gemalto sur des améliorations pour sa puce FeliCa et a annoncé collaborer avec celui-ci sur une implantation dans des cartes micro-SD. Fort de cette association, Gemalto a également été choisi fin août par NTT DoCoMo pour assurer ses services sans contact NFC.

Dans une interview accordée le 9 septembre, quelques heures avant qu'Apple ne révèle que son iPhone dernier modèle est équipé d'une puce NFC, le PDG de Gemalto, le Français Oliver Piou, déclarait justement à l'agence américaine Bloomberg :

"Si Apple peut aider à convaincre les institutions financières de l'intérêt de la communication en champ proche (NFC), [...] il donne à l'ensemble du système plus de crédibilité —c'est la dernière pièce du puzzle."

Laszlo Perelstein

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 20/02/2015 à 18:27
Signaler
apple la plus grosse arnaque et le pus gros copieur et voleur du monde avec de la camelotte comme materiel

à écrit le 16/11/2014 à 9:18
Signaler
C’est un début technologique pour un monde à la big Brother, il y a un danger pour les libertés à utiliser une puce NFC RFID comme moyen d'identification et de paiement cela correspond exactement au futur système économique mondial annoncé dans la b...

à écrit le 14/09/2014 à 10:54
Signaler
Avant de penser a recyclé, qu’Apple recommence avec son ancienne politique économique en fabriquant des produits fiables et qui ne tombe que très -très-très.. rarement en panne plutôt que comme en ce moment très rapidement en panne ou cassé!

à écrit le 13/09/2014 à 7:59
Signaler
Rien de bien nouveau, Apple s'inspire souvent de technologies utilisées par d'autres ou pensées dans d'autres centre de R&D comme le PARC. Nous verrons d'ailleurs dés la disponibilité de l'iPhone 6 ce qu'il en est sur leur utilisation des technologi...

à écrit le 11/09/2014 à 21:41
Signaler
"Une technologie présente depuis plus d'une décennie au Japon, où elle est très répandue " L'auteur aurait quand même pu mentionner que cette techno est présente depuis 3 ou 4 ans sur beaucoup de téléphones ANDROID ou WINDOWS et fait l'objet en Eu...

à écrit le 11/09/2014 à 19:45
Signaler
pas de péninsule mais archipel en parlant du japon

à écrit le 11/09/2014 à 16:09
Signaler
Je suppose que Apple aura sa commission sur chaque transaction effectuée avec son "système".

à écrit le 11/09/2014 à 11:28
Signaler
a apple ils n ont jamais rien inventé a par une cliente assez couillon pour acheter des telephones super cher avec une grosse marge

à écrit le 11/09/2014 à 10:27
Signaler
Ça va faire longue feu comme Moneo..........

le 14/09/2014 à 17:56
Signaler
Tout dépendra du coût d'usage sachant qu'au départ le prix de l'iPhone est assez onéreux donc on peut rapidement conclure que c'est un système mort né.

à écrit le 11/09/2014 à 10:03
Signaler
Cela prouve que le marketing d'Apple fonctionne parfaitement. Il n'a pas non plus inventé le lecteur MP3, la tablette ou le smartphone. Mais sa force de marketing l'a positionné sur le haut du segment et a insisté sur sa qualité et son innovation. L'...

le 11/09/2014 à 10:32
Signaler
"ébahis" le mot est idoine. Et pendant le temps pendant lequel ils sont ébahis, on plonge dans leurs poches pour leur piquer 3 fois plus que "le juste prix". La biche, prise dans la lumière des phares d'une voiture est "ébahie"...

à écrit le 11/09/2014 à 9:28
Signaler
Au Canada en 2008, sont sortis les premières cartes bancaires à puce présentées comme une nouveauté extraordinaire, qcq qui existait en France depuis plus de15 ans.

le 11/09/2014 à 10:40
Signaler
1986 en France soit 22 ans.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.