Haine sur Internet : après Charlottesville, la Silicon Valley agit contre les néonazis

En plus de condamner les violences de Charlottesville et la gestion de la crise par Donald Trump, les entreprises technologiques américaines abandonnent la logique de non-responsabilité et multiplient les actions contre l'expression de la haine sur leurs plateformes.
Sylvain Rolland

5 mn

Les géants de la Tech ont décidé d'en finir avec les réactions tièdes et de traiter les groupes néonazis et suprémacistes sur la Toile avec la même rigueur que celle qu'ils appliquent pour les groupes terroristes ou faisant l'apologie du terrorisme.
Les géants de la Tech ont décidé d'en finir avec les réactions tièdes et de traiter les groupes néonazis et suprémacistes sur la Toile avec la même rigueur que celle qu'ils appliquent pour les groupes terroristes ou faisant l'apologie du terrorisme. (Crédits : REUTERS/Stephen Lam.)

Jusqu'à l'élection de Donald Trump, les entreprises technologiques américaines, à commencer par les tout-puissants Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon), tenaient à afficher une certaine neutralité par rapport à la politique et aux mouvements sociétaux, visible par leur volonté de financer les campagnes électorales de candidats de tous bords et par leur réticence à s'engager dans la modération des contenus sur la Toile, pour ne pas être accusés de limiter la liberté d'expression.

Ce n'est plus le cas. Désormais, la Silicon Valley assume incarner une certaine vision de la société et de la politique, qui va au-delà de la défense de ses intérêts. Ses puissants dirigeants, de Mark Zuckerberg (Facebook) - qui prépare son entrée en politique -, à Tim Cook (Apple), en passant par Jeff Bezos (Amazon) ou Jack Dorsey (Twitter), ainsi que la plupart des grandes entreprises technologiques du pays, n'hésitent plus à mener ouvertement la fronde contre la politique de Donald Trump et à défendre des valeurs libérales et progressistes, malmenées par la montée des nationalismes et du repli sur soi.

Airbnb exclut des néonazis, Apple et PayPal les attaquent au portefeuille

Les violences néonazies de Charlottesville marquent ainsi un tournant dans l'engagement de la Silicon Valley. Avant même la manifestation, Airbnb avait décidé d'exclure de sa plateforme les comptes liés à au mouvement Unite the Right Free Speech, qui organisait le rassemblement, et avait annulé les réservations de logements déjà effectuées pour y assister. Malgré les critiques, Airbnb a tenu bon, expliquant que ses membres signaient "un engagement d'accepter les gens indépendamment de leur race, religion, origine, ethnie, handicap, sexe, orientation sexuelle ou âge", et que le rassemblement de Charlottesville, mené pour "la défense des intérêts" des suprémacistes blancs, était opposé à ses valeurs.

Mais c'est surtout depuis la manifestation que la Silicon Valley réagit. Au-delà des condamnations des violences, unanimes, et même des critiques sur la gestion des événements par Donald Trump, les géants de la Tech ont décidé d'en finir avec les réactions tièdes et de traiter les groupes néonazis et suprémacistes sur la Toile avec la même rigueur que celle qu'ils appliquent pour les groupes terroristes ou faisant l'apologie du terrorisme.

Ainsi, Tim Cook, le Pdg d'Apple, a non seulement critiqué Donald Trump, mais a aussi décidé d'attaquer les néonazis au portefeuille, en bloquant son système de paiement Apple Pay sur les sites liés aux suprémacistes blancs, qui proposent l'achat d'accessoires et de vêtements avec des logos nazis. PayPal a aussi désactivé son système de paiement pour certains groupes. Le site de financement participatif GoFundMe a supprimé les campagnes destinées à soutenir le conducteur qui a écrasé une manifestante. Enfin, Apple a également annoncé un don d'un million de dollars à deux associations, la Southern Poverty Law Center et l'Anti-Defamation League, et a proposé à ses employés de doubler le montant de leurs dons aux associations de défense des droits de l'Homme, jusqu'au 30 septembre.

Google, Facebook, Reddit, Cloudfare et GoDaddy multiplient les sanctions

Poussés par la mobilisation d'une partie de leurs utilisateurs, les plateformes sur Internet ont aussi pris position, décidant (enfin) de sortir de l'ambiguïté liée au respect de la liberté d'expression et à leur fameuse "non-responsabilité" par rapport aux contenus qu'elles hébergent.

GoDaddy, un hébergeur de sites web américain, a ainsi décidé lundi 14 août d'annuler l'hébergement du site d'extrême-droite Daily Stormer, auteur d'un article polémique et viral de soutien aux manifestants de Charlottesville. Dans la foulée, Google a refusé de l'enregistrer sur Google Domains, empêchant son référencement et le poussant à s'exiler dans le dark net, où il sera beaucoup moins accessible. Pour finir, le Pdg de Cloudfare a mis fin à sa protection antivirus, expliquant au site Gizmodo que les dirigeants du Daily Stormer sont des "trous du cul", tout en précisant que cette décision ne reflétait pas la politique de Cloudfare à partir de maintenant.

Les réseaux sociaux ont aussi décidé de muscler leur réponse. Facebook, qui avait servi de plateforme pour l'organisation de la manifestation de Charlottesville, a annoncé l'intensification de sa lutte contre les "groupes de haine". L'entreprise justifie sa décision par un "manquement à la charte" du site. Le forum Reddit, qui vient de lever 200 millions de dollars, a aussi supprimé des sous-sections utilisées par les suprémacistes blancs pour promouvoir la haine.

Des actions fortes symboliquement, mais pour quelle efficacité ?

Les réactions fortes des plateformes web ont le mérite de trancher avec le laxisme qui leur a été si souvent reproché. Elles sont donc hautement symboliques de la nouvelle volonté des géants du Net américains d'accepter leur rôle sociétal et d'assumer leur impossible neutralité.

En revanche, ces réactions s'inscrivent aussi dans un contexte, celui des manifestations dramatiques de Charlottesville, qui déclenchent une forte émotion dans l'opinion - et donc parmi l'immense majorité de leurs utilisateurs. Reste à savoir si Facebook et Reddit notamment, très utilisées par l'extrême-droite, maintiendront leurs efforts dans la durée. Et surtout, si ceux-ci sont efficaces pour réduire la propagation des discours de haine. Car malgré l'identification et la suppression de certains groupes, de nouvelles pages se créent en permanence et il demeure extrêmement facile de trouver du contenu raciste / haineux / antisémite sur ces plateformes, tout comme sur d'autres sites très populaires comme le forum 4chan.

Sylvain Rolland

5 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 19/08/2017 à 20:15
Signaler
On a jamais obligé personne à être francophone

à écrit le 19/08/2017 à 7:19
Signaler
S'ils pouvaient être aussi rapides à fustiger l'extrême gauche !

à écrit le 18/08/2017 à 15:32
Signaler
D'accord avec Dom : vouloir déboulonner la statue de Lee, qui était apparemment un honnête homme ( à en croire Wikipedia en tous cas), et qui n'a comme seul tort que d'avoir été du mauvais côté, est nul. Laissons le passer là où il est. Et ne refais...

à écrit le 18/08/2017 à 8:32
Signaler
Il faut condamner toute haine raciste. Mais, quelle nullité de rejeter son histoire. Mais, je pense plutôt à l'ignorance us en histoire de cds citoyens pour expliquer leurs gestes. Il faut sd replacer dans le contexte. Et, vouloir déboulonner la ...

à écrit le 17/08/2017 à 18:13
Signaler
Que font ces grands groupes contre ces nuisibles de dash ,facebook ,apple ?rien que fait nos dirigeants contre le retour de ces nuisibles ? Rien .

le 17/08/2017 à 19:21
Signaler
Je ne vois pas à ce qui a de marrant à "ça"? Rien que pour tous les morts qu'il y a eu à cause du terrorisme barbare inhumain.

à écrit le 17/08/2017 à 17:39
Signaler
Les grands groupes de la Technologie ont du pouvoir, il y a un message fort de la part des jeunes, ça bouge c'est bien. Non à la haine. 10000000000% avec eux pour cette cause.

le 18/08/2017 à 17:35
Signaler
@citoyen ordinaire: on espère te voir samedi à la manif pour demander la destruction des Invalides et du tombeau de Napoléon qui, si certains l'ont oublié (ou jamais su), a rétabli l'esclavage en 1802 :-)

le 18/08/2017 à 19:48
Signaler
Mdr, Je vis au présent pas au passé et chacun est responsable de ses actes Napoléon du sien et moi du mien. ;-)

le 18/08/2017 à 22:34
Signaler
@citoyen ordinaire: explique-nous mieux, car j'ai cru comprendre que la guerre de sécession avait pris fin à Appomattox le 9 avril 1865 et tu nous dis ne te préoccuper que du présent ? Robert E. Lee a la même symbolique que Napoléon. Mais il est vrai...

le 19/08/2017 à 0:03
Signaler
@citoyen ordinaire: et différence de taille: Lee était un officier patriote qui défendait la Virginie, comme Foch défendait Verdun; alors que Napoléon agissait en dictateur pour son prestige personnel :-)

le 19/08/2017 à 0:25
Signaler
Je me fiche de toutes les guerres du monde avant mon présent mais je suis contre l'esclavagisme et la haine, c'est tout, je pense qu'on ne peut pas aussi clair, je me complique pas ma vie, je suis ordinaire.

le 19/08/2017 à 17:28
Signaler
@citoyen ordinaire: alors, arrête d'acheter des produits fabriqués dans les pays du tiers-monde :-)

le 19/08/2017 à 20:14
Signaler
Je suis économique, je recycle, j'achète plus rien.j'achète pas asiatique ni indien, ni d'Afrique, ni du Brésil et j'essaye d'acheter des produits équitables et locales aussi, sinon j'évite le gaspillage, et pour ma conscience j'aide des personnes da...

à écrit le 17/08/2017 à 17:26
Signaler
Vive la censure et la propagande

le 17/08/2017 à 20:47
Signaler
Pourquoi ? Vous préférez la haine et le racisme ?

à écrit le 17/08/2017 à 16:52
Signaler
Personnelement je suis inquitet. La neutralité du net et la liberté d'expressions en prenenet un nouveau coup et sont donc désormais dirigé par ces quelques multinationales et non par la justice des pays. Bravo. Ainsi ces sociétés basés sur l'hyper-...

à écrit le 17/08/2017 à 15:46
Signaler
P.S: Tant que les propriétaires des capitaux et outils de production auront un penchant naturel pour l'extrême droite nous n'arriverons jamais à nous débarrasser de celle-ci. Or ceux ci préfèreront systématiquement le fascisme à l'égalitarisme. ...

à écrit le 17/08/2017 à 15:30
Signaler
Les frasques de Trump inondent la Tribune, avec des rabâchages incessants ; et les frasques des vacances de Macron et turpitudes des membres du gouvernement Philippe Edouard en Corse et ailleurs, pouvez-vous nous en parler un peu ? Sinon, no...

le 17/08/2017 à 17:27
Signaler
Bah allez y hein, on vous retient pas

le 17/08/2017 à 20:49
Signaler
Rien ne vous oblige a lire ce journal. C'est aussi cela la liberté.

le 17/08/2017 à 21:42
Signaler
En effet, les affaires trump sont du registre de la puériculture, pas de quoi noircir les pages d'un journal sauf par des journalleux stagiaires sur la Tribune ; cela dit; les enfantillages de Macron et ses ministres à 2 sous ne valent pas mieux.

à écrit le 17/08/2017 à 15:21
Signaler
"Reste à savoir si Facebook et Reddit notamment, très utilisées par l'extrême-droite, maintiendront leurs efforts dans la durée." Forcément vu que fb est très utilisé par tout le monde c'est un faux procès, autant il est incompréhensible qu'une m...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.