French Tech : les régions s'allient pour promouvoir leurs pépites

 |  | 484 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : DR)
Quatre antennes de la French Tech (Lyon/Saint-Etienne, Toulouse, Montpellier et Lille) dans les territoires unissent leurs forces, avec le lancement d'un nouveau programme d'accompagnement de startups. Baptisée "Scale Up Excellence", cette initiative vise à augmenter la notoriété des pépites en régions. L'objectif : les aider à se faire une place dans les classements nationaux, Next40 et French Tech 120, où les startups d'Île-de-France sont encore majoritaires.

Donner de la visibilité aux startups en forte croissance dans les territoires. C'est l'ambition du nouveau programme d'accompagnement, baptisé "Scale Up Excellence". Soutenu par la Mission French Tech, ce programme vise à augmenter la notoriété des jeunes pousses en régions pour les aider à se développer plus rapidement et se hisser au même rang que les pépites franciliennes.

Le programme a été lancé à l'initiative de quatre antennes locales - French Tech Lille, French Tech Méditerranée (Montpellier), French Tech One Lyon St-Etienne, et French Tech Toulouse - pour créer des dynamiques régionales. Parmi les critères de sélection, exister depuis moins de 15 ans et employer au minimum 12 salariés, revendiquer un chiffre d'affaires supérieur à 500.000 euros, ou encore, avoir réalisé au moins une levée de fonds supérieure à 1 million d'euros.

Pour la première promotion, dévoilée ce jeudi 22 avril, 62 startups ont été sélectionnées dans ces quatre régions. La région Auvergne Rhône-Alpes est la grande gagnante de cette première promotion, avec 34 lauréats. Elle est suivie par French Tech Toulouse (14 lauréats), French Tech Lille (10) et French Tech Méditerranée (4).

Se faire une place dans le Next40 et le FrenchTech120

Les lauréats du "Scale Up Excellence" se verront proposer des masterclasses, mais aussi des journées de rencontres avec entreprises et administrations pour "favoriser des opportunités d'affaires", selon le communiqué de presse.

Derrière ce programme, l'idée est aussi de repérer des startups pouvant être éligibles aux programmes nationaux Next40 et French Tech120. "Scale Up Excellence vise aussi à montrer que la richesse de notre écosystème de la tech et de l'innovation est présente partout en France", revendique French Tech Toulouse dans un communiqué de presse. "C'est également un nouveau canal pour sourcer nos French Tech 120 de demain."

Créés dans l'esprit du CAC 40 et du SBF 120, ces classements nationaux font office de tremplin. Ils offrent un accompagnement sur mesure aux startups de l'Hexagone les plus prometteuses pour les aider dans leur hypercroissance. Mais dans ces programmes très convoités, les startups en régions restent encore sous-représentées.

Sur 120 entreprises sélectionnées pour le French Tech120 cette année, 84 ont leur siège social en Île-de-France. Autrement dit, seulement 30% des startups choisies sont en régions - une proportion identique à celle de 2020. Seul le Next40 est un peu moins parisien que l'an dernier, avec 7 régions représentées contre 4, pour 8 startups sur 40 hors de la région parisienne.

French Tech 120, Régions, startups

[Infographie: Julia Blancheton/La Tribune (with Datawraper). Source: ministère de l'Économie. Cliquez sur l'image pour l'agrandir plein écran]

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/05/2021 à 21:54 :
Scale Up Excellence,startup,french tech


Nos pépinières de jeunes sociétés dynamique dans les nouvelles technologies ...c'est bien aussi .
a écrit le 25/04/2021 à 13:08 :
Laissons les regions gerer leurs pepites.
Que les decissions des regions prevalent
sur la techocratie bruxelloise ou parisienne .
Les regions devraient pouvoir promulguer certaines lois .Plus de proximité et plus de controle des depenses.
a écrit le 22/04/2021 à 20:35 :
On va faire ce que font les américains avec leur dollar illimité mais nous avec des cerveaux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :