Prix 10.000 startups 2022 : découvrez les gagnants de Marseille et de sa région

De retour pour une 10è saison événement, le Prix 10.000 startups pour changer le monde, organisé par La Tribune, a récompensé à Marseille six startups de la Région Sud : Sempack, Marklix, HD-Signs, Nanaba, Avicenna.AI et C3B. L'une d'entre elles repartira-t-elle, en plus, avec un grand prix national ? Réponse le 28 mars sur la scène du Grand Rex à Paris.

5 mn

Sempack, Marklix, HD-Signs, Nanaba, Avicenna.AI et C3B ont été primés à Marseille lors de la première étape de la tournée du prix 2022 10.000 startups pour changer le monde, organisé par La Tribune.
Sempack, Marklix, HD-Signs, Nanaba, Avicenna.AI et C3B ont été primés à Marseille lors de la première étape de la tournée du prix 2022 10.000 startups pour changer le monde, organisé par La Tribune. (Crédits : La Tribune)

Le prix 10.000 startups pour changer le monde 2022, c'est parti ! Le tour de France de l'innovation de La Tribune a débuté à Marseille ce jeudi 20 janvier. Le principe : couronner une startup dans chacune des six catégories Environnement & EnergieIndustrie du futurData & IASmart tech (innovations d'usage), Santé et Start (pépites en phase d'amorçage). Vingt-six startups de la région Sud sont venues pitcher leur innovation devant un jury de professionnels. En plus de La Tribune se trouvaient nos partenaires BNP Paribas, la Mission French Tech, Bpifrance, Business France et La Plateforme.

L'une d'entre elles sera-t-elle grande gagnante nationale ? Pour le savoir, rendez-vous au Grand Rex le 28 mars prochain à 19h, pour la cérémonie de remise des prix qui réunira l'ensemble de l'écosystème d'innovation français. Le 28 mars sera assurément un temps fort pour les startups, investisseurs, institutionnels et grands groupes : ce feu d'artifice final conclura une journée entière de débats, keynotes et surprises lors du Think Tech Summit, l'événement qui pense le futur du numérique, également organisé par La Tribune.

Mais avant d'avoir peut-être les honneurs du Grand Rex, les lauréats primés ce matin devront battre dans leur catégorie les autres vainqueurs issus des étapes régionales à Lyon, Nantes, Paris, Strasbourg, Lille, Toulouse et Bordeaux. Au Grand Rex le 28 mars, en plus des six prix -un par catégorie-, le jury national décernera également un prix Coup de cœur, un prix Impact et un prix International, tous parmi les lauréats régionaux non primés. Enfin, il y aura aussi un prix spécial Outre-Mer, récompensant une startup issue de trois étapes spéciales à La Réunion, dans les Caraïbes (Guadeloupe, Martinique et Guyane) et en Polynésie française.

Lire aussi 9 mnPrix 10.000 startups pour changer le monde : découvrez les gagnants 2021 !

Dans la catégorie Environnement & Energie, le jury a récompensé Wenaël Regnier, le CEO de 34 ans de Sempack. La startup propose une poche de forme conique souple, tenant debout aussi bien tête en haut que tête en bas. Inspiré de la poche à douille, ce packaging original et pratique peut contenir toute sorte de produit, du liquide au pâteux et semi-pâteux, en passant par les poudres. L'objectif : proposer aux professionnels comme aux particuliers un packaging alternatif, 100% éco-responsable, qui rassemble les meilleurs atours des différents packs actuels. La solution s'adresse à de nombreux marchés : alimentaire, boisson, cosmétique, industriel, home care, vétérinaire...

Dans la catégorie Industrie du futur, le vainqueur est Pierre-Jacques Lyon, le cofondateur et CEO de 27 ans de Marklix. Grâce à ses logiciels de pilotage de la fabrication en 3D et sa place de marché qui permet de produire des pièces détachées à la demande, Marklix organise la filière industrielle française de l'impression 3D. Son algorithme nourri à l'intelligence artificielle détecte les défauts de conception, calcule les coûts de fabrication et choisit les matériaux et technologies d'impression les mieux adaptés au bon fonctionnement de la pièce. Les fichiers 3D envoyés sont ensuite protégés par une blockchain privée pour pallier les éventuels problèmes de fuite de propriété intellectuelle et de gestion de la responsabilité en cas d'accident ou de casse. Marklix s'appuie aussi sur un réseau de professionnels de la fabrication additive, équipés de machines industrielles.

Dans la catégorie Data & IA, le champion du jury est Manuel Silva, le CEO de 54 ans de HD-Signs. La startup d'Avignon (84) ambitionne de développer le premier réseau européen d'observation météorologique terrestre haute résolution, via la généralisation d'infrastructures routières intelligentes, capables de collecter les données météorologiques. Ses panneaux de signalisation augmentés vont être déployés dans le Vaucluse en 2022.

Dans la catégorie Smart tech (innovations d'usage), la gagnante est Anne-Laure Monier, la CEO et fondatrice de 39 ans de Nanaba. Cette edtech niçoise propose une application mobile qui bloque les applications présentes sur les téléphones et tablettes des élèves. Pour les débloquer, l'enfant doit réaliser un quiz éducatif dont la matière et le niveau aura été choisi par le parent. Une fois les quiz réalisés, il peut aller sur son contenu récréatif. Le parent peut y adosser une récurrence afin de sortir son enfant de son jeu ou vidéo au profit d'un nouveau quiz reprenant les mauvaises réponses afin qu'il progresse. Nanaba est doté d'une intelligence artificielle qui permet de travailler sur la méthode d'apprentissage Leitner, favorisant l'éducation positive. C'est tout un univers complet, multidisciplinaire et multi-niveaux ayant pour objectif de repenser la façon d'apprendre.

Dans la catégorie Santé, le jury a primé Cyril Di Grandi, le CEO de 45 ans de Avicenna.AI. La pépite de La Ciotat (13) développe des solutions d'intelligence artificielle dédiées à l'aide au diagnostic des pathologies d'urgence à partir d'images de scanner. Combinant les principes de deep learning et de machine learning, Avicenna.AI offre aux professionnels de santé des outils leur permettant d'identifier en un temps record les patients devant être pris en charge en priorité. Ces solutions novatrices confèrent une capacité d'interprétation plus rapide et fiable afin d'optimiser les nombreuses tâches manuelles des radiologues.

Et enfin, dans la catégorie Start, qui récompense les jeunes pousses en amorçage dans tous les domaines, le vainqueur est Ludovic Boullet, 56 ans, le président et cofondateur de C3B. Innovation de rupture dans le pédalier de vélo -qui n'a pas été repensé depuis l'invention du cycle- la startup marseillaise a mis au point un système de pédalier qui supprime le point mort haut, ce qui améliore le confort et booste la puissance du pédalage pour les vélos manuels et même électriques.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.