Prix 10.000 startups 2022 : Eppur, la startup qui réinvente la roue (de fauteuil roulant)

Aussi incroyable que cela puisse paraître, la plupart des fauteuils roulants sont aujourd'hui démunis... de freins ! Avec son système breveté intégré dans les roues, Eppur compte bien partir à l'assaut d'un marché de quelques 65 millions d'utilisateurs dans le monde, dont 650 000 en France. La startup lilloise remporte le prix "10.000 startups pour changer le monde" 2022, organisé par La Tribune, dans la catégorie "Start - pépite en phase d'amorçage". Portrait.

5 mn

Colin Gallois, le cofondateur et CEO d'Eppur, est le grand gagnant 2022 du prix 10.000 startups pour changer le monde dans la catégorie Start.
Colin Gallois, le cofondateur et CEO d'Eppur, est le grand gagnant 2022 du prix 10.000 startups pour changer le monde dans la catégorie Start. (Crédits : DR)

Tout est parti d'un dérapage incontrôlé. « Un jour, j'ai assisté à une scène absolument surréaliste : j'ai vu devant moi une personne perdre le contrôle de son fauteuil roulant dans une pente », raconte Colin Gallois, jeune entrepreneur de 29 ans. « J'ai alors découvert avec effarement que la plupart des fauteuils ne sont pas équipés de freins ! Les personnes doivent se servir de leurs mains comme plaquettes, en les frottant contre la roue et en sollicitant durement tous les membres supérieurs », mime-t-il. Jusqu'à s'en brûler la paume des mains !

Une injustice que le jeune diplômé d'école d'ingénieur s'est mis en quête de réparer. Six années à travailler sur ce projet le soir et les week-ends, en parallèle de son travail de concepteur de vélos pour l'enseigne Btwin de Décathlon. Son obsession ? Mettre au point un système de freinage breveté, adaptable à n'importe quel fauteuil roulant. Un peu dans le style des vélos hollandais et leur système de rétropédalage...

Technologie de freinage propriétaire et brevetée

En 2020, Eppur a décidé de confier la conception du système de freinage à un bureau d'études... qui n'a pas donné satisfaction. Alors, la startup a considéré qu'on est jamais mieux servi que par soi-même. « Nous avons alors demandé à Matthias Portellano, ingénieur spécialisé en conception et en micromécanique, de nous prêter main forte. Cela nous a permis de réintégrer à 100% la conception de notre système de freinage ». Eppur maîtrise donc aujourd'hui dans les moindres détails sa technologie.

Après de multiples prototypes et pas mal d'essais, le Dreeft -c'est le nom de la paire de roues intégrant le système de freinage, et s'adaptant sur un fauteuil existant - est arrivée à l'une de ses versions les plus abouties. « Une vingtaine de testeurs nous ont fait des retours incroyables sur le produit », se réjouit Colin Gallois, toujours prêt à faire la démonstration.

« Ce système, intégré à la paire de roues, permet aujourd'hui à n'importe qui, quelle que soit sa pathologie ou son âge, de freiner, ralentir et tourner sans aucun frottement dans la main et avec cinq fois moins d'efforts, même en temps de pluie », résume Colin Gallois, rejoint dans son aventure entrepreneuriale par un de ses collègues, Lancelot Durand.

Pré-séries industrielles en cours de fabrication

La demande est aujourd'hui bien là puisque les premières pré-commandes se multiplient. D'après une enquête de terrain, réalisée par Eppur auprès de plus de 150 personnes en fauteuil roulants, le freinage est non seulement éprouvant physiquement (au point de dévier les parcours ou de perdre le contrôle), d'autant que les utilisateurs de fauteuils roulants sont déjà particulièrement sujets aux troubles musculo-squelettiques des membres supérieurs, notamment les épaules et les poignets. « Il n'existe de surcroît aujourd'hui aucune concurrence directe. Aucune solution de freinage progressif n'existe sur le marché et cerise sur le gâteau, notre produit est tout à fait complémentaire aux produits d'aides à la propulsion, de plus en plus plébiscités », indique l'ingénieur.

Les premières pré-séries industrielles sont en cours de fabrication. Ce qui devrait permettre d'embrayer sur la certification de l'innovation. Et sur la pré-commercialisation, notamment auprès des revendeurs de matériel médical.

« Nous avons déjà été sollicités par plusieurs importateurs en Argentine ou en Australie, qui souhaitent être les premiers à commercialiser Dreeft. Nous discutons avec les principaux fabricants de fauteuil roulants, qui pourraient inclure cette option dans leur offre. Nous devons également faire connaître notre produit aux prescripteurs comme les médecins de rééducation ou les ergothérapeutes », énumère le dirigeant.

Remboursé bientôt par l'Assurance maladie ?

Eppur fait surtout un pas de plus vers la reconnaissance de ce dispositif « médical » pour être pris en charge par l'Assurance maladie.

« Nous allons déposer un dossier pour faire reconnaître Dreeft comme dispositif médical de classe I. Nous travaillons avec l'étude clinique qui nous permettra l'ajout d'une ligne LPPR (Liste de Produit et de Prestation Remboursable) en nom de marque, en vue d'un remboursement de la paire de roues par la sécu ».

Objectif affiché : commercialiser 4.000 paires de roues en Europe, au Canada et aux USA, à horizon 2024, pour un chiffre d'affaires estimé de 4,5 millions d'euros.

------------------------------

Le prix "10.000 startups pour changer le monde" est le plus grand concours de startups en France. Il est organisé par La Tribune en partenariat avec BNP Paribas, la Mission French Tech, Bpifrance, Business France, le ministère de l'Outre-Mer, Dalika et l'Ordre national des experts-comptables.

"10.000 startups pour changer le monde" récompense depuis 10 ans les startups françaises les plus prometteuses dans six catégories qui incarnent les défis de demain : Environnement & Energie, Industrie du futur, Data & IA, Smart tech -innovations d'usage-, Santé et Start -pépites en phase d'amorçage. Lors d'un tour de France entre janvier et mars dans 8 métropoles françaises (Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Paris, Strasbourg et Lille), son jury d'experts et de journalistes a récompensé dans chaque région 6 startups, une par catégorie, soit 48 lauréats régionaux.

Ces gagnants se sont affrontés en finale le 14 mars en Paris, pour désigner parmi eux 9 grand prix nationaux : un par catégorie, ainsi qu'un prix Coup de Coeur, un prix Impact et un prix International. Un 10è prix a également été décerné à une startup des Outre-Mer, parmi quatre finalistes primés à La Réunion, dans la zone Caraïbes (Guadeloupe, Martinique, Guyane française) et dans la zone Polynésie (Tahiti, Nouvelle-Calédonie). Les 10 prix ont été remis le 28 mars 2022 au Grand Rex de Paris. Après sa victoire lors de la sélection régionale de Lille, Eppur est le grand lauréat national dans la catégorie Start.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 02/04/2022 à 2:45
Signaler
Merci et bravo !. Voilà, telle que rapportée, un bel exemple pour nous tous à suivre d'une entreprise observatrice, sensible aux besoins vrais des gens, volontaire, imaginative, et persévérante !... Je tire mon chapeau.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.