Truffle Capital lève 390 millions d'euros auprès d'investisseurs institutionnels

 |   |  557  mots
(Crédits : Pixabay (CC0 Creative Commons))
Dans le sillon de la promesse d'Emmanuel Macron de flécher les investisseurs institutionnels vers le financement des startups, le fonds de gestion de capital-risque Truffle Capital annonce ce mercredi lever 390 millions d'euros.

La promesse d'Emmanuel Macron, de garantir 5 milliards d'euros pour les startups en provenance des investisseurs institutionnels, commence à porter ses fruits. Le fonds de gestion de capital-risque Truffle Capital annonce ce mercredi lever 390 millions d'euros auprès d'investisseurs institutionnels français et européens. "Environ 60 % des fonds levés sont d'origine française et 40 % internationale", précise le groupe dans un communiqué de presse. Parmi les investisseurs, figure : le groupe BPCE, la Caisse centrale de réassurances (CCR), la Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d'assurance vieillesse (Cipav) ou encore le groupe Agrica (groupe de protection sociale complémentaire consacré au monde agricole).

Pour faire émerger davantage de licornes françaises - ces jeunes pousses non cotées et valorisées plus d'un milliard d'euros - Emmanuel Macron annonçait en septembre 5 milliards d'euros en provenance des investisseurs institutionnels (assureurs, bancassureurs, mutualistes, fonds de retraite...) pour le financement des startups. Ces derniers devraient investir 2 milliards d'euros dans les fonds de capital-risque spécialisés dans le late-stage (les levées de plus de 50 millions d'euros), afin de leur permettre d'atteindre la taille critique d'au moins un milliard d'euros de fonds gérés.

| Lire aussi : French Tech : Macron annonce 5 milliards d'euros pour les startups en hyper-croissance

250 millions d'euros pour les BioMedTech

De son côté, Truffle Capital a levé plus de 1,1 milliard d'euros depuis sa création en 2001. Cette nouvelle levée de fonds "marque une étape clef pour Truffle Capital avec une accélération de son développement (à comparer aux 750 millions d'euros levés au cours des 15 dernières années) et la première levée réalisée uniquement auprès d'investisseurs institutionnels pour le financement de fonds thématiques", souligne le communiqué de presse.

Dans le détail, 250 millions d'euros seront alloués à ses nouveaux fonds institutionnels dédiés aux BioMedTech et 140 millions pour les fonds Fintech-InsurTech. Contrairement aux fonds traditionnels, qui investissent dans des sociétés existantes, Truffle Capital possède une double-casquette d'entrepreneur et investisseur puisqu'il créé ses propres sociétés. Ainsi, le fonds BioMedTech doit permettre "la création et le financement, essentiellement en France, d'une douzaine d'entreprises développant des dispositifs médicaux et des médicaments", précise le fonds, qui a notamment accompagné l'entreprise Carmat. "Avec 250 millions d'euros, nous nous plaçons parmi les plus gros acteurs d'Europe en BioMedTech et particulièrement en dispositifs médicaux interventionnels", écrit dans le communiqué de presse Philippe Pouletty, co-fondateur et directeur général de Truffle Capital.

"Nous travaillons pour ce faire en étroite collaboration avec les 50 meilleures universités et centres de recherche américains et européens afin de sélectionner et transformer leurs inventions disruptives en innovations technologiques majeures pour créer nos entreprises en France et en recrutant des équipes de management de haut niveau international", explique Philippe Pouletty.

Côté Fintech et Insurtech, le fonds doit permettre la création et le financement de "12 à 15 entreprises" qui développent des technologies autour de l'intelligence artificielle et la blockchain. "Alors que les FinTechs représentent désormais 20% du Venture Capital (ndlr : contre 2% en 2014), nous comptons déployer 140 millions au cours des 6 prochaines années pour construire les futurs leaders qui vont contribuer à transformer l'industrie financière", affirme Bernard-Louis Roques, co-fondateur, directeur général de Truffle Capital et responsable de l'équipe FinTech-InsurTech.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :