Outsight lève 18 millions d'euros pour fabriquer la caméra 3D des voitures autonomes

 |   |  646  mots
La levée de fonds va permettre à Outsight de lancer la production de sa caméra 3D révolutionnaire.
La levée de fonds va permettre à Outsight de lancer la production de sa caméra 3D révolutionnaire. (Crédits : outsight)
Lancée en 2019, la startup française développe une technologie à mi-chemin entre la caméra et le laser. Cette première levée de fonds va lui permettre d'ouvrir une ligne de production pilote en France d'ici à 2021 et de recruter une centaine de personnes.

Une première levée de fonds d'envergure pour Outsight. La startup française, qui développe une caméra 3D d'un nouveau genre, annonce ce mercredi lever 20 millions de dollars (soit 18 millions d'euros). Ce tour de table a été mené par le fonds Demeter Partners, SPDG (holding de la famille Périer-D'Ieteren) et BNP Paribas. Faurecia et Safran, tous deux partenaires d'Outsight, ont également mis au pot via leurs fonds d'investissement respectifs (Faurecia Ventures et Safran Corporate Ventures). L'entrepreneur Eric Carreel (Withings, Zoov...) figure aussi parmi les investisseurs.

Lancée en juillet, la jeune pousse conçoit une caméra 3D qu'elle qualifie de "sémantique". Il s'agit d'un capteur basé sur un nouveau type de laser, élaboré en interne. Sur une équipe d'une trentaine de personnes - réparties entre Paris, Helsinki et San Francisco - 95% des employés sont des ingénieurs. L'intégralité de leur solution, combinant le produit et le logiciel, est développée en interne.

Analyser couleur et profondeur des objets

Cette technologie permet à la fois de voir comme une caméra (perception des couleurs) et de comprendre ce qui est vu comme un laser (perception de la profondeur). Enfin, elle peut également déterminer la composition physique des matériaux.

"Notre technologie permet d'obtenir un signal multi-spectral, c'est-à-dire composé de plusieurs signaux lumineux de couleurs d'ondes différentes, explique Raul Bravo, président et cofondateur d'Outsight. Chaque matériau physique, comme la peau, le coton, la neige, la glace... renvoie des couleurs spécifiques et possède donc une "signature", qui permet d'identifier sa composition."

L'intérêt : permettre une perception poussée d'un environnement donné sur plusieurs centaines de mètres avec un seul appareil, revendique l'entreprise. Outsight dit ainsi vouloir palier les manques des systèmes de caméras, radars et lidars (laser) actuels.

La jeune pousse a également développé en interne le logiciel permettant d'analyser les données. Car la startup est née sur l'expertise de Dibotics, entreprise spécialisée dans la localisation et cartographie 3D fondée par Raul Bravo et Olivier Garcia en 2015. Pour fonder Outsight, les deux acolytes se sont associés à Scott Buchter (ancien président de Lasersec) et Cédric Hutchings (cofondateur de Withings). "Notre valeur ajoutée est de concevoir à la fois le hardware et le software pour proposer une solution complète. Actuellement, les capteurs de type lidar sont généralement fournis sans logiciel. Ils sont donc majoritairement vendus à des clients ayant la capacité de développer les logiciels en interne, mais cela réduit considérablement le marché", estime Raul Bravo.

Cibler le marché B2B

Outsight, qui vise exclusivement un marché B2B, propose sa technologie pour deux types d'usage. La plus évidente : une version embarquée pour équiper véhicules et robots mobiles afin de proposer de l'aide à la conduite, comme le freinage d'urgence entre autres. La startup propose également une solution de "smart monitoring" (en français, surveillance intelligente) à destination des aéroports, des centres commerciaux ou encore des gares.

"Notre système permet de délivrer des informations sur le nombre de personnes, leurs trajectoires et leur utilisation des objets afin d'optimiser les flux, liste Raul Bravo. Par exemple, pour un aéroport, notre technologie peut déterminer combien de temps une personne reste devant un panneau d'information afin de trouver le renseignement souhaité. L'aéroport peut donc réaliser plusieurs versions d'un même panneau pour faire des tests et voir laquelle est la plus pertinente."

La levée de fonds va permettre à Outsight de lancer la production de sa technologie. Une majeure partie sera affectée pour l'ouverture d'une ligne de fabrication pilote en France "courant 2020, voire 2021", selon Raul Bravo. La startup va également grossir ses effectifs en recrutant "une centaine de postes, principalement des ingénieurs, mais aussi des profils marketing", précise le cofondateur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :