WineTech : Twil, la plateforme d'e-commerce que les vignerons attendaient ?

 |   |  538  mots
Pour une bouteille achetée 10 euros dans la grande distribution, le producteur touche 3,90 euros, tandis qu'avec Twil, sur les dix euros payés par le consommateur, le producteur en récupère 5,80.
Pour une bouteille achetée 10 euros dans la grande distribution, le producteur touche 3,90 euros, tandis qu'avec Twil, sur les dix euros payés par le consommateur, le producteur en récupère 5,80. (Crédits : Twil)
Les commandes passées via Twil permettent aux vignerons d'augmenter leur marge de plus de 30%. Quant au consommateur, il économise les frais de livraison, dès la première bouteille achetée. Du gagnant-gagnant, assure à La Tribune son fondateur, Erwann de Barry.

Voilà une innovation qui pourrait bien révolutionner le modèle de distribution classique du vin. Son nom: Twil, pour "The Wine I Love". En gros, cette plateforme fondée en 2014 par deux jeunes oenophiles, Erwann de Barry et Alfred Laurent, est en quelque sorte à mi-chemin entre Les Grappes et Vivino.

Le principe est peu ou prou le même que celui du célèbre "Shazam du vin". Twil a en effet repris le système de reconnaissance visuelle d'une étiquette de vin à partir de sa photo, à partir de laquelle l'internaute peut accéder aux commentaires et notes données par les autres membres de la "Twilosphère".

Cependant la comparaison s'arrête là. Car la véritable innovation réside dans le fait de pouvoir ensuite commander ce vin directement chez le producteur, comme avec le site de Loic Tanguy, "Les Grappes".

35% de marge supplémentaire pour le producteur

Mais ce n'est pas tout. Loin s'en faut. Car concrètement, la plateforme permet non seulement au consommateur d'économiser des frais de livraison - dès la première bouteille achetée-, mais surtout, elle augmente considérablement la rentabilité du producteur. Grâce à un tel circuit de distribution, le producteur gagne en effet 35% de marge supplémentaire, se réjouit Erwann de Barry. L'argument ne manque pas de faire mouche auprès des vignerons, sourit-il.

A titre d'illustration, sur une bouteille vendue 10 euros dans la grande distribution, le producteur touche 3,90 euros, le distributeur empoche 3 euros, l'agent ou le grossiste prend 0,70 euro, l'emballage et le transport représente 0,73 euros et la TVA quelque 1,67 euro, explique à La Tribune le jeune dirigeant. Avant de poursuivre la comparaison:

"Avec Twil, sur les 10 euros payés par le consommateur, le producteur récupère 5,81 euros. Il supporte les frais d'emballage et transport de 1,50 euro. La TVA représente 1,42 euro et Twil touche pour sa part 1,27 euro."

Un opérateur de e-commerce pour les vignerons

Avant de monter un tel projet, Erwann de Barry est parti du constat que moins de 60% des vignerons avaient un site web. Aussi souhaitait-il créer un opérateur de e-commerce, afin de permettre aux producteurs de vendre leurs bouteilles. Le tout, en les déchargeant en matière d'intermédiaires, de logistique ainsi que pour les transactions financières, extrêmement sécurisées (sur le même principe que Leetchi) , explique ce petit-fils de vigneron.

Il a d'ailleurs pu financer sa startup grâce aux ventes de son vin rosé "Colette", lancé en 2013, puis avec une première levée de fonds fin 2014. Une seconde devrait suivre d'ici la rentrée.

Une vinothèque de 300.000 étiquettes

A ce jour, l'entreprise revendique "la plus grande vinothèque accessible sur web et mobile", avec 300.000 vins en base de reconnaissance dont 10.000 disponibles à la vente. Et ambitionne d'en proposer 25.000 d'ici la fin de l'année.

Depuis son lancement en janvier, la plateforme enregistre déjà "plusieurs commandes par jour", dont 60% s'effectuent via le mobile. Elle compte à ce jour 15.000 utilisateurs et plus de 1.000 vignerons partenaires. Avec l'objectif de doubler ce dernier chiffre d'ici fin 2016.

Preuve, s'il en fallait une, que l'innovation n'est pas en perte de vitesse dans les WineTech.

Lire aussi Vin: le top 10 des innovations et applications

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :