Le nouveau géant de l'Internet français qui talonne Google, Facebook et Orange

 |   |  682  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : dr)
L'union de Commentçamarche et Benchmark surgit parmi les cinq premiers groupes sur la Toile. Avec un modèle atypique.

Quel groupe fédère la cinquième plus forte audience sur l'Internet français derrière Google, Microsoft, Facebook et France Télécom/Orange ? Selon les chiffres que Médiamétrie/Netratings vient de publier, ce n'est ni PagesJaunes (6e) ni TF1 (9e) ou Yahoo (10e), mais Commentçamarche/Benchmark Group, avec 20,5 millions de visiteurs uniques en novembre 2010. Un nom à coucher dehors, une stratégie à contre-pied de nombreux groupe médias, mais un succès époustouflant. Ce groupe vient en fait d'être constitué par un étonnant tandem, Benoît Sillard, 52 ans, et Jean-François Pillou, 33 ans, qui se partageaient depuis 2006 la direction du site Commentçamarche.et.

Leur entreprise de 15 salariés, qui avait réalisé 8 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2009, a réuni l'été dernier près de 60 millions d'euros (fonds propres et prêts bancaires) pour acheter beaucoup plus gros qu'eux : Benchmark Group, 10 fois plus de salariés et 2 fois plus de chiffre d'affaires, et propriétaire de plusieurs sites français à succès comme L'internaute (12,5 millions de visiteurs uniques), le Journal des femmes (6,3 millions) ou Copains d'avant (14 millions de membres). Ce dernier site communautaire, le « Facebook » français, a amené l'an dernier des groupes médias (TF1, Lagardère, Bertelsmann...) à s'intéresser au dossier Benchmark. Mais Copains d'avant, sans véritable modèle économique, était en perte de vitesse, et le reste des sites avec 80 journalistes laissait entrevoir un plan social.

40 millions de pages de contenus

« C'est tout le contraire qui nous a intéressés : les contenus et les équipes », justifie Benoît Sillard, président du nouvel ensemble. « Les sites de Benchmark, c'est 40 millions de pages de contenus, bien plus que les 14 millions de Wikipedia en France ou les 35 millions de Wikipedia aux États-Unis », précise Jean-François Pillou qui a fondé Commentçamarche (CCM) en 1999, alors qu'il était encore dans son école d'ingénieur en mécanique. Sa recette ? Un modèle totalement gratuit avec des contenus thématiques rédigés par l'équipe de CCM, qu'une communauté d'experts vient enrichir et commenter. D'abord sur la high-tech, puis sur en Droit-finance et Santé-médecine, CCM est devenu une référence où 5.000 nouvelles questions sont posées chaque jour par des internautes. « Avec un taux de réponse de 80 % en 72 heures, ce sont plus de 100.000 nouveaux cas entrés dans nos bases chaque mois. » Des contenus bien repérés par Google par qui arrive plus d'un visiteur sur deux. « Alors que les sites Internet cherchent généralement à avoir le plus de pages vues et faire rester les gens le plus longtemps possible, nous faisons tout le contraire, reconnaît Jean-François Pillou, directeur général du nouveau groupe. Notre objectif est de jouer la fidélisation des internautes. La qualité du référencement, c'est de la tactique, pas de la techno ! »

« Couche sociale »

Seules les trois premières réponses, les plus pertinentes, sont ainsi proposées. Résultat, la chaîne techno fait 11 millions de visiteurs uniques, Droit-Finance en réunit 4,3 millions et Santé-Médecine plus de 2 millions. Sans les forums qui font le gros de l'audience des Auféminin et autres Doctissimo. Les contenus « santé » de CCM sont d'ailleurs certifiés HON (par la Fondation Health on the Net), contrairement à ceux de Doctissimo. Côté business, Isabelle Weill qui a monté la régie publicitaire interne en quelques jours il y a dix-huit mois après le dépôt de bilan du partenaire de CCM, a mis au point dès novembre la nouvelle offre CCM-Benchmark. « Notre stratégie publicitaire est claire, expliquait alors Benoît Sillard : en France, les cinq premiers sur Internet font 50 % du marché de la publicité en ligne, nous allons donc faire partie des cinq premiers. » Sans compter l'international. CCM a décliné sa formule et compte déjà plus de 18 pays où il dépasse le million de visiteurs uniques. Les sites de Benchmark vont donc être traduits, mais avant, il leur sera ajouté une « couche sociale », l'enrichissement communautaire qui fait le force de Commentçamarche.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :