Ces milliards qui font tourner les têtes dans la Silicon Valley

 |   |  470  mots
Ce petit carré qui sert de lecteur de carte bancaire pour mobile, Square, pourrait valoir 4 milliards de dollars. DR.
Ce petit carré qui sert de lecteur de carte bancaire pour mobile, Square, pourrait valoir 4 milliards de dollars. DR. (Crédits : DR)
Après le rachat d'Instagram par Facebook pour 1 milliard, la start-up Square de Jack Dorsey, le co-fondateur de Twitter, s'apprêterait à lever des fonds sur la base d'une valorisation de 4 milliards de dollars.

L'annonce du rachat de la start-up ayant créé l'application mobile Instagram pour 1 milliard de dollars par Facebook, la semaine dernière, a ébahi le monde entier. Une somme colossale pour une start-up de 18 mois d'existence et sans chiffre d'affaires. Gourmand, le fondateur d'Instagram Kevin Systrom en voulait même le double 2 milliards de dollars, selon le « Wall Street Journal », alors qu'il venait de boucler la semaine précédente une levée de fonds le valorisant 500 millions.

C'est Mark Zuckerberg lui-même, qui a mené, seul, les discussions de trois jours avec le jeune entrepreneur - ils ont même âge, 28 ans - « dans sa maison de Palo Alto de 7 millions de dollars », sans en avertir son conseil d'administration. Sans avocat, sans banquier, sans cabinet de conseil. Les administrateurs du réseau social, dont le directeur général et fondateur détient 28% du capital et 57% des droits de vote, ont tout de même approuvé de façon formelle le chèque à dix chiffres avant que Zuckerberg n'annonce l'opération sur sa page Facebook. En outre, selon le "New York Times", l'acquisition, payée à 70% en actions et à 30% en cash, serait fondée sur une estimation conservatrice de la valeur de Facebook à 75 milliards de dollars: Instagram a donc peut-être été racheté pour 1,2 milliard...

Une valorisation quadruplée en 10 mois pour Square

Les milliards de Facebook, qui devrait être lui-même valorisé 100 milliards de dollars sur le Nasdaq lors de son introduction courant mai, ne sont pas les seuls à faire tourner les têtes dans la Silicon Valley. L'argent du capital-risque coule à flot. Ainsi la start-up Square de Jack Dorsey, l'inventeur de Twitter, qui a lancé début 2010 un lecteur de carte bancaire miniature et design à brancher simplement sur son smartphone, s'apprêterait à boucler un nouveau tour de table sur une valorisation quatre fois supérieure à celle d'il y a dix mois, soit 4 milliards de dollars, selon le site AllThingsD (émanation du « Wall Street Journal »).

Les négociations sont encore en cours et pourraient finalement aboutir à une valorisation plus modeste, peut-être 3 milliards. Or lors de sa levée de fonds de 100 millions de dollars, en juin dernier, Square était estimé à 1 milliard « seulement ». Fondée en 2009, la start-up de San Francisco a annoncé le mois dernier que plus de 4 milliards de dollars de paiement mobile avaient été réalisés grâce à son système en rythme annuel, deux fois plus qu'en novembre dernier. Autres start-ups qui pourraient entrer prochainement dans le « club des milliardaires » en valorisation : le réseau social Pinterest selon Tech Crunch, l'application de géolocalisation Foursquare qui vient d'annoncer 20 millions d'utilisateurs, voire Path, une application mobile de partage de photo, comme Instagram, qui vient juste d'être valorisée 250 millions de dollars los d'un tour de table de 40 millions. Il lui suffit de quadrupler, comme Square...
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/04/2012 à 7:32 :
Les bulles, c'est comme les milliards ça fait tourner les têtes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :