Google lance en France son service de musique en ligne

 |   |  265  mots
Copyright Bloomberg
Copyright Bloomberg (Crédits : Bloomberg)
Le moteur de recherche américain avait lancé son service "Google Plays All Access" en mai aux Etats-Unis. Dans un billet posté sur son blog officiel, le groupe annonce qu'il est désormais disponible en France et dans plusieurs autres pays européens.

Spotify et Deezer ont un nouveau concurrent en France: Google. Comme on s'y attendait suite aux négociations avec la Sacem, le moteur de recherche étend ce jeudi son service d'écoute de musique en ligne en flux (streaming), sans nécessité de téléchargement. Baptisé "Google Plays All Access", ce service était accessible aux Etats-Unis depuis le mois de mai et vient d'être rendu accessible à plusieurs pays, dont l'Hexagone fait partie tout comme par exemple la Belgique, l'Italie, l'Irlande, le Royaume-Uni...

Il offre la possibilité d'écouter toutes les chansons du catalogue de Google, mais aussi de les stocker sur un appareil mobile, tant que l'utilisateur paie un abonnement. Et pour quel prix ? 9,99 euros par mois (hors promotion de lancement), soit la même gamme de prix que les concurrents.

Twitter aussi intéressé par la musique

Le moteur de recherche avait déjà voulu concurrencer Apple et Amazon en lançant Google Play Music en novembre 2011, un service par le biais duquel on peut acheter des morceaux de musique sur Internet en passant par le plateforme Android Market. A l'époque, ce lancement avait été perçu comme un moyen pour le géant du Net de consolider la position de son système d'exploitation pour smartphone, Android.

De son côté, Twitter a lancé en avril un nouveau service de partage de musique, dans le cadre d'un partenariat avec Spotify, Rdio et le magasin de musique en ligne iTunes d'Apple.

LIRE AUSSI:

>> Google lance une nouvelle offre en musique? La Sacem a déjà prévu la parade
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/08/2013 à 17:44 :
La stratégie est rodée... On frappe fort pour supprimer la concurrence, puis... on crée un service payant, on développe l'offre de produits américains... comme Amazon. A ne pas utiliser.
a écrit le 08/08/2013 à 13:26 :
Aucun intérêt. Aussi cher et moins bien garni que notre Deezer national.
Réponse de le 08/08/2013 à 15:19 :
oui... mais plus grosse force de frappe à court puis long terme !
Réponse de le 08/08/2013 à 20:22 :
Par national, vous voulez dire créé en France ? Parce que l'entreprise appartient à ce jour pour 30% à un fond d'investissement anglais "Access Industries".

Meetic, également ancienne gloire "nationale", est passé dans les mains de l'américain Match.com et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres.

Le problème de Deezer, c'est qu'ils sont absents du marché américain.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :