Google : les États-Unis ouvrent une enquête antitrust sur Android

 |  | 298 mots
Lecture 2 min.
Déjà, en avril 2015, le géant américain était accusé de position dominante par la Commission européenne. La firme californienne risque une amende de 6 milliards d'euros.
Déjà, en avril 2015, le géant américain était accusé de position dominante par la Commission européenne. La firme californienne risque une amende de 6 milliards d'euros. (Crédits : REUTERS/Beck Diefenbach)
La Commission fédérale du commerce, autorité judiciaire américaine, lance une investigation pour une possible entrave à la concurrence. Selon diverses sociétés technologiques qui ont porté plainte, le groupe aurait favorisé son système d'exploitation.

La Commission fédérale du commerce (FTC) américaine essaye de déterminer si Google s'est employé à entraver la concurrence, pour favoriser son système d'exploitation mobile Android, rapporte Bloomberg vendredi 25 septembre.

L'autorité judiciaire répond à la plainte de sociétés hightechs

Des responsables de la FTC ont rencontré des dirigeants de sociétés technologiques. Ces derniers affirment que Google donne la priorité à ses propres services sur la plate-forme Android et en restreint l'accès pour ses concurrents, ajoute l'agence, citant des sources proches du dossier.

Reuters avait rapporté en avril que certaines sociétés high-tech s'étaient plaintes auprès du département de la Justice du caractère anticoncurrentiel d'Android. Elles exhortaient les autorités antitrust à vérifier leurs accusations : la firme de Moutain View abuserait de la position dominante d'Android pour gagner des contrats de publicité en ligne.

     | Lire L'offre publicitaire de Google : bien plus que les recherches sponsorisées !

Le dossier pourrait être classé sans suite...comme précédemment

La FTC et le département de la Justice ont finalement convenu d'enquêter, mais les investigations n'en sont qu'à leur début. Les autorités américaines pourraient tout aussi bien classer sans suite le dossier, précise Bloomberg.

Reuters n'a pu joindre la FTC et Google, dans l'immédiat.

Ce n'est pas la première fois que le géant internet fait l'objet d'une enquête pour entrave à la concurrence. Il y a deux ans, la compagnie avait fait l'objet d'une enquête de la Commission pour son moteur de recherche, sans être condamnée. La firme californienne risque, aussi, une amende de 6 milliards d'euros, toujours pour abus de position dominante dans la recherche en ligne, en Europe. La commission a lancé une investigation, en avril 2015.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/09/2015 à 16:00 :
Les états unis OUVRENT !!!
Sans commentaire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :