Les investisseurs misent 1 milliard de dollars sur Truth, le futur réseau social de Donald Trump

Truth Social, le futur réseau social de Donald Trump, finalise en cette fin d'année un montage pour se financer en bourse, avec l'objectif de lancer la plateforme dès le premier trimestre 2022. Vendredi, plusieurs investisseurs institutionnels se sont engagés à apporter une enveloppe d'1 milliard de dollars.

3 mn

(Crédits : OCTAVIO JONES)

Banni de Twitter et Facebook en janvier, Donald Trump fulmine depuis. Particulièrement bavard sur les deux réseaux, l'ancien président s'était fait retirer ses comptes après y avoir soutenu l'invasion illégale et violente du Capitole par des émeutiers, venus contester la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle. Les deux entreprises américaines avaient confirmé leur sentence cet été, et Trump avait répliqué en déposant une plainte contre elles.

Mais le septuagénaire ne voulait pas en rester là. En octobre, il a annoncé la création de TRUTH social, son propre réseau social, avec un lancement prévu au premier trimestre 2022. Et oui, Trump a donc choisi le nom "VERITE" pour son réseau social, alors qu'il est connu pour avoir relayé de nombreuses fausses informations.

Promesse d'1 milliard de dollars

Pour porter cette initiative, l'ex-président a créé Trump Media & Technology Group (TMTG), une entreprise dont l'objectif est de "combattre la Big Tech". Cette dernière doit désormais passer par la fusion avec un Spac  ("Special Purpose Acquisition Company") du nom de Digital World Acquisition Corp pour aller chercher des financements en Bourse. En tout, Truth Social pourrait lever près d'1,25 milliard de dollars (1,1 milliard d'euros).

Vendredi 4 décembre, les deux structures destinées à fusionner ont annoncé qu'un groupe d'investisseurs institutionnels -dont l'identité reste pour l'instant inconnue- s'était engagé à apporter 1 milliard de dollars de fonds. Introduites en Bourse sans activité commerciale au départ, les Spac attirent des investisseurs qui constituent une manne financière. En septembre, Digital World Acquisition Corp avait ainsi récupéré 293 millions de dollars (259 millions d'euros) lors de son arrivé à Wall Street.

Ces fonds sont ensuite apportés, à travers une fusion, à une startup ou à une compagnie existante à la recherche de financements. Ce montage financier permet de se projeter plus rapidement en Bourse, puisqu'il offre une plus grande simplicité des démarches, ainsi que des dépenses généralement moins importantes par rapport aux IPO traditionnelles.

L'attraction Trump

Portée par l'intérêt des investisseurs particuliers, l'action de la Spac était montée en flèche en octbore après l'annonce de son rapprochement avec l'entreprise de M. Trump, passant d'environ 10 dollars l'action à un pic de 175 dollars en deux jours. Elle est toutefois redescendue après cet engouement initial et a clôturé vendredi à 45 dollars, ce qui lui donnait une valorisation de 1,67 milliard de dollars.

Le pouvoir d'attractivité de Trump a déjà fait ses preuves sur d'autres réseaux alternatifs, dont la base d'utilisateurs se compose essentiellement de ses proches et de ses soutiens. Bien que présents sur des plateformes comme Parler et Gab, le 45e président des Etats-Unis n'y a jamais été aussi actif que sur Twitter, qui était devenu le principal canal de communication de son mandat. D'ailleurs, Trump n'a toujours pas rejoint Gettr, le petit dernier du genre, lancé par un de ses anciens conseillers. Signe qu'il se réserve pour TRUTH Social ?

Avec AFP

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 06/12/2021 à 10:19
Signaler
MDR ! Remarquez, en Russe son équivalent s'appelait Pravda, mais personne n'était dupe en ce qui concerne l’honnêteté ni de la véracité de son contenu. Le problème de ce neo-media c'est qu'il dépend entièrement du blondinet boursouflé et qu'il n'...

à écrit le 05/12/2021 à 21:32
Signaler
Pourquoi Trump avec un réseau social ? Peut être parce que des biens -pensants l'ont interdit de parole .Voilà ce qui arrive quand la dictature parle au lieu du débat . N'a t' on pas assez d'arguments pour ridiculiser un Trump ,se sent t'on si aride...

à écrit le 05/12/2021 à 14:51
Signaler
Qui va miser 1 milliard sur Zemmour ? Miser 1 milliard sur Trump, c'est s'assurer une rentabilité publicitaire garantie par les crétins américains, pro armes, anti avortement, climato sceptiques.... Une bonne affaire pour les finances de Trump.

à écrit le 05/12/2021 à 12:09
Signaler
L'avenir est le crétinisme, la dégénérescence, cela n'est donc que normal. En France 50 % des gosses entrent au collège sans savoir ni lire, écrire et compter ( 30 % des bacheliers itou ). Le niveau du bac actuel est inférieur au niveau du brevet des...

à écrit le 05/12/2021 à 11:56
Signaler
Il y aura 90% d'idioties et autres trucs nauséabonds mais il y aura 10% d'informations 100% pertinentes, à surveiller de près donc, maintenant l'intention est louable mais autant d'hypocrisie afin de ne pas déplaire à ceux qui détruisent le monde en ...

à écrit le 05/12/2021 à 11:46
Signaler
Trump va revenir et ce sera the purge

à écrit le 05/12/2021 à 11:37
Signaler
Michel David Weill va y investir. Jean Jacques Bourrin-Boudin va y faire le 20 heures et zemour presenter la messe le dimanche matin. Pas mal de commentateurs geostratège de La Tribune vont apporter contribution éminente. C'est beau " l'évolution ".

à écrit le 05/12/2021 à 11:33
Signaler
Hier soir, j'écoutais Nagui qui se félicitait qu'en 30 ans de téléthon, les Français ont recueilli presque un Milliard. Un Milliard sur Truth!! En tant qu'humain, on se demande quelles sont nos priorités.

à écrit le 05/12/2021 à 10:31
Signaler
Quelle ironie ! Ou hypocrisie ce type faut l enfermer c est du ressort de la psychiatrie … une tradition sans doute familiale ….

à écrit le 05/12/2021 à 10:27
Signaler
Trump des fausses informations, non ce sont plutôt des infos que vous refusez d'admettre, c'est tout à fait différent.

le 05/12/2021 à 10:46
Signaler
Tout à fait d'accord avec vous, les medias sont devenus les larbins revendiqués des politiciens corrompus moralement. journalistes = putassiers des temps modernes, naturellement docile, ils sont heureux soumis ca leur évite de réfléchir, la rente est...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.