«La tech ne doit plus être réservée aux bac+12» (Carlo Purassanta, Microsoft France)

 |  | 1177 mots
Lecture 6 min.
Carlo Purassanta, Pdg de Microsoft France, lors d'une inauguration d'une école IA en mars 2018.
Carlo Purassanta, Pdg de Microsoft France, lors d'une inauguration d'une "école IA" en mars 2018. (Crédits : Microsoft)
INTERVIEW. Microsoft France a dévoilé la création de deux écoles dédiées au cloud, secteur en pleine croissance. Il renforce également son réseau d'écoles consacrées à l'intelligence artificielle, avec la création de six nouveaux établissements d'ici la fin de l'année. Avec ces formations gratuites, ciblant principalement des personnes pas ou peu diplômées, le groupe informatique veut permettre à ses clients d'embaucher plus facilement. Carlo Purassanta, président de Microsoft France, revient sur ses annonces.

Dans un contexte de crise économique lié au coronavirus, Microsoft France veut renforcer son action dans la formation aux métiers du numérique. Lors de sa conférence de presse de rentrée donnée mardi, le groupe informatique a annoncé le lancement d'une nouvelle formation entièrement gratuite dédiée au cloud, avec l'ouverture en novembre de deux écoles. L'une sera basée à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et l'autre à Castelnau-le-Lez (Occitanie).

Pour intégrer cette première promotion, composée de 20 à 24 élèves, aucun prérequis technique ou diplôme n'est exigé. Le groupe examinera en priorité les candidatures des personnes de moins de 30 ans, des bénéficiaires du RSA ou encore des résidents des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

En parallèle, le groupe va renforcer son ancrage territorial avec l'ouverture de six nouvelles "écoles IA" en régions, passant de 17 à 23 nouveaux établissements d'ici la fin de l'année. Lancées il y a bientôt trois ans, ces établissements consacrés à l'apprentissage de l'intelligence artificielle ont déjà formé 360 personnes en France. Objectif : former gratuitement 1.000 personnes d'ici 2022.

Si le contexte sanitaire particulier a permis au numérique de démontrer tout son potentiel en période de confinement et de distanciation sociale (télétravail, téléconsultation, enseignement à distance...), il a aussi mis en exergue les inégalités criantes d'accès et...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/09/2020 à 9:40 :
Comment le disent d'autres formulées, il faut arrêter ce nivellement par le bas.
Dans un monde où toute entreprise est dans une compétition mondiale, poussant les pays à main d'œuvre "chère" comme la France à se spécialiser dans des emplois à forte valeur ajoutée (demandant donc des connaissances de plus en plus pointues), notre survie économique tient à notre capacité à bien former une grande partie de la population (et continuer à former tout au long de la vie car les techno ont un cycle de plus en plus court!), et à miser sur l'innovation en investissement massivement sur la R&D pour maintenir ou redevelopper une avance nous rendant indispensable.
Or c'est tout l'inverse qui se produit. Un chiffre effarant (INSEE), seul 18% de la population possède un diplôme bac+2. Le % de bac+5 n'est même pas évoqué par l'INSEE et encore moins les domaines des diplômes (si on retire les bac+5 en littérature du moyen âge et autres disciplines à chômeurs, on doit se retrouver à moins de 10% de la population ayant un diplôme adapté au monde d'aujourd'hui).
Comment voulez vous affronter la concurrence mondiale ou vouloir réformer de façon rationnelle face à 90% d'une population inapte à élaborer un raisonnement correct?
a écrit le 24/09/2020 à 8:35 :
Si c'est pour apprendre à l'individu à maîtriser l'outil informatique afin d'en utiliser l'infinie capacité c'est bien, si c'est pour apprendre aux gens à encoder, ce n'est que le travail d'usine du 21 ème siècle.
a écrit le 24/09/2020 à 5:21 :
Des sociétés veulent privatiser les diplômes en accordant leurs certifications à durée limité (diplôme précaire). Des entreprises font déjà cela, et le prix de ces certifications est exorbitant, favorisant ainsi les riches qui n'on pas le niveau pour obtenir les diplômes d'état. Dévaloriser les diplômes est aussi un moyen de faire baisser les salaires à l'embauche. Etre diplômé, c'est d'abord connaitre les règles de l'art et les normes indispensables pour maintenir un haut niveau de qualité. Si n'importe quel métier pouvait être réalisé par n'importe qui, pourquoi ces multinationales ne recrutent-elles pas d'abord des populations du tiers-monde auraient en aurai bien besoin ?
a écrit le 23/09/2020 à 20:39 :
Sans parler des domaines qui réclament des expertises très pointues, réseaux, sécurité, réseaux, base de données, il reste la programmation ...
Essayer de faire un programme sans un raisonnement rigoureux et mathématique (dans la partie logique)
bonjour les dégâts....
a écrit le 23/09/2020 à 20:32 :
Il y a forcément anguille sous roche !

Les autres ont galéré pour avoir un super niveau d’anglais , un 20 en math et 20 en informatique... ceux même qui ont émigré aux usa ou ont des start up à Paris ou à Bordeaux ou Montpellier ou Lyon ...( bref les 1 de classes)

Oui une formation gratuite !
pour des développeurs exécutants de codage et autres tâches barbantes
avec 10 heures d’écran par jour ou plus ...?

Pendant que certains se la coule douce ?
a écrit le 23/09/2020 à 18:34 :
LOL !! En France, le diplôme, et l'age, font tout !! Si tu es un gueux, tu as 98% de chances de rester un gueux. d'où vient ce dangereux pdg aux idées subversives ?
Réponse de le 24/09/2020 à 16:14 :
Des sociétés veulent privatiser les diplômes en accordant leurs certifications à durée limité (diplôme précaire). Des entreprises font déjà cela, et le prix de ces certifications est exorbitant, favorisant ainsi les riches qui n'on pas le niveau pour obtenir les diplômes d'état
a écrit le 23/09/2020 à 18:25 :
he, faudrait arreter avec les slogans ' lai pour tous'
vous voulez vendre azur pour pas que les gens prennent tensorflow, ok c'est de bonne grace........
moi, j'en ai marre d'aller sur des forums voir des posts de gens ' pas bac+12' ( c'est a dire bac-2 avec 0 niveau en maths ou autre chose' ) qui demandent ' comment je fais pour le petit parametrage de mon reseau lstm/gru pour prevoir des cours de bourse' et ' pourquoi ca marche pas ou est l'erreur dans mon code'
j'en ai marre des formateurs ( indien, par exemple) qui proposent des formations ' creez votre boite financiere ou marketing en deux heures sans pre requis'
j'en ai marre des gens sans background qui ne savent pas ce qu'est un gradient, et qui doivent utiliser des gradients retropropages avec rotation dans les cnn
j'en ai marre de ce nivellement par le bas qui consiste a dire que n'importe quel imbecile illetre sera un genie car il utilise tel ou tel framework ( azur, caffe, torch,panda, keras, sklearn, ou ce que vous voulez, je m'en fout)
les gens font n'importe quoi car ils n'ont plus aucun niveau, ils ont des formations en 2*20 mn qui les rend intelligents
leur apport a une boite est nulle, vu que tout ce qu'ils sont capable de comprendre peut etre automatise, et que la ou c'est complique ils ne savent pas repondre
voila ou est la vraie vie
et comprendre, ca demande un background enorme, et bcp d'experiences ( infructueuses!)
formez les gens aux maths, au lieu d'expliquer que ceux qui n'ont aucun niveau vont resoudre des pbs!
moi j'ai lu le bouquin d'halbert white ' artificial neural netwok', quand je ne comprenait pas ce que me revoyaient les ann
et j'ai eu droit a de la topologie mathematique ( des boules de rayon epsilon inferieur a delta pour les compacts) pour m'expliquer ca
c'est la difference entre quelqu'un qui a travaille et comprend, et un idiot qui tape 3 lignes de code en python
Réponse de le 23/09/2020 à 20:40 :
A la fin, comme il n'y aura plus qu'un seul avion de chasse compte tenu du prix et de la sophistication pour toute une armée, il faudra être Grothendieck pour avoir un quelconque impact sur l'avancement du progrès vers le haut, enfin le haut, le gradient sommé par intégrale de green inversé par rapport à la pesanteur relativiste dans un espace temps qui n'est pas vide mais trop froid, enfin on se comprends hein.

Personnellement je ne participe pas à des jeux dans lesquels je suis sur de perdre.

Albert Einstein : les souris ne construisent pas de piège à souris, les hommes si !

Always comes a time when the smartest outsmart themself !
Réponse de le 24/09/2020 à 9:11 :
le probleme c est que souvent ca sert a pas grand chose de se taper des annees d etudes en math ou en informatique. Sur le plan financier, vous gagnerez bien plus en faisant commercial en SSII et en vendant de l ingenieur qui lui a etudie pendant des annees.
Sur le plan pratique, comment allez vous expliquer a un manager des choses qu il ne comprend pas, surtout s il a vu une pub ou une video de youtube qui lui dit que c est possible de le faire en 20 min

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :