Livraison de repas : Just Eat et Takeaway.com fusionnent pour contrer Deliveroo et Uber Eats

 |   |  458  mots
Créé au début des années 2000 par cinq entrepreneurs danois, Just Eat a connu un parcours difficile ces derniers mois, chahuté par le départ de son directeur général et les interrogations des investisseurs sur sa stratégie.
Créé au début des années 2000 par cinq entrepreneurs danois, Just Eat a connu un parcours difficile ces derniers mois, chahuté par le départ de son directeur général et les interrogations des investisseurs sur sa stratégie. (Crédits : DR)
Pour s'imposer face à Deliveroo et Uber Eats, la société britannique Just Eat et la néerlandaise Takeaway.com ont acté leur fusion lundi 5 août. Les deux sociétés nouvellement combinées sont valorisées à environ 9 milliards de livres. Elles forment désormais un poids lourd mondial de la livraison de repas à domicile, avec 355 millions de commandes par an.

C'est officiel. Pour tenter de s'imposer dans le secteur ultra-concurrentiel de la livraison de repas à domicile, la société britannique Just Eat et la néerlandaise Takeaway.com ont annoncé ce lundi s'être entendues sur les termes de leur fusion. Leur ambition est de créer un concurrent de poids face à Deliveroo et Uber Eats.

Conformément à ce qui était prévu, l'opération se fera par échanges d'action, valorisant les deux sociétés combinées à environ 9 milliards de livres (environ 9,8 milliards d'euros). Les actionnaires de Just Eat détiendront 52,2% de la société fusionnée, contre 47,8% pour ceux de Takeaway.com. Le nouveau groupe, qui prendra le nom de Just Eat Takeaway.com aura son siège à Amsterdam et sera dirigé par Jitse Groen, l'actuel directeur général du néerlandais. Le groupe sera coté à Londres et Amsterdam.

Les deux sociétés avaient déjà annoncé la semaine dernière un accord de principe sur cette opération. Elles expliquent dans un communiqué s'être formellement entendues sur les termes de ce rapprochement, qui devrait être bouclé vers la fin de l'année. Les conseils d'administration des deux entreprises recommandent désormais à leurs actionnaires de se prononcer en faveur de la fusion.

Un chiffre d'affaires cumulé de 7,3 milliards d'euros

Les deux groupes sont en passe de créer un poids lourd mondial avec 355 millions de commandes par an, soit un chiffre d'affaires cumulé de 7,3 milliards d'euros. La nouvelle entité sera ainsi présente dans des pays comme le Royaume-Uni, l'Allemagne, les Pays-Bas et le Canada.

"La combinaison de Just Eat et Takeaway.com crée l'un des sites internet de livraison de repas les plus importants et puissants au monde", se félicite Jitse Groen, directeur général de la société néerlandaise.

De son côté, Mike Evans, président du conseil d'administration de Just Eat, estime qu''il s'agit d'une "offre très convaincante pour les actionnaires" du groupe britannique.

Créé au début des années 2000 par cinq entrepreneurs danois, Just Eat a connu un parcours difficile ces derniers mois, chahuté par le départ de son directeur général et les interrogations des investisseurs sur sa stratégie. Pour les deux sociétés de livraison de repas, il s'agit principalement d'être plus forts pour répondre aux ambitions d'Uber Eats et de Deliveroo. Ce dernier avait annoncé mi-mai l'entrée à son capital d'Amazon à l'occasion d'une méga-levée de fonds de 575 millions de dollars, alimentant les spéculations sur les intentions du géant américain du commerce en ligne. Cette opération pourrait toutefois faire l'objet d'une enquête du gendarme britannique de la concurrence.

Lire aussi : Deliveroo s'allie à Amazon pour contrer Uber Eats

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :