Retour de la pub sur FranceTV ? Sapin fait plonger TF1 et M6 en Bourse

 |   |  353  mots
Le ministre du Travail ouvre le débat sur la proposition de Delphine Ernotte, nouvelle patronne de France Télévision. L'audiovisuel a déjà envisagé des expérimentations régionales dès septembre 2014.
Le ministre du Travail ouvre le débat sur la proposition de Delphine Ernotte, nouvelle patronne de France Télévision. L'audiovisuel a déjà envisagé des expérimentations régionales dès septembre 2014. (Crédits : Reuters)
Dans une interview, le ministre des Finances n'a pas exclu cette possibilité, une doléance de Delphine Ernotte, la nouvelle présidente de France Télévisions. L'annonce intervient après le refus du président d'augmenter la redevance audiovisuelle et alors que l'Etat a réduit ses subventions à la portion congrue

| Article publié le 8 septembre 2015 à 11h15 et mis à jour à 17h22

La piste d'un retour de la publicité entre 20 heures et 21 heures sur France Télévisions doit être "examinée attentivement", a déclaré le ministre des Finances, mardi 8 septembre sur BFMTV et RMC. Elle fait partie des réflexions en cours sur le financement de l'audiovisuel public.

D'une part, l'Etat a décidé de réduire drastiquement sa dotation, laquelle doit passer de 292 millions d'euros en 2014 à... 29 millions en 2017, soit une réduction de 263 millions sur trois ans.

Un financement proposé par la présidente de France Télévision

D'autre part, France Télévisions est déficitaire cette année de 10 millions d'euros. On comprend que l'urgence soit de trouver de nouveaux financements. Or, François Hollande a exclu, lundi 7 septembre, deux options : augmenter la redevance audiovisuelle et l'élargissement aux objets connectés.

La publicité apporte des fonds à l'audiovisuel public, sans pénaliser le portefeuille des contribuables. Sur la piste de son possible retour entre 20 heures et 21 heures, le ministre des Finances Michel Sapin a répondu :

"Je pense qu'il est nécessaire de l'examiner attentivement (...) comme le propose d'ailleurs la présidente de France Télévisions."

Déjà, en septembre 2014, France Télévisions indiquait vouloir "mener une expérimentation pour voir s'il existe une demande pour des écrans publicitaires régionaux". La loi de 2009, qui interdit la publicité en soirée sur les chaînes publiques au niveau national, laisse ouverte cette possibilité.

Les chaînes privées pénalisées en Bourse

"Rien n'est décidé", a toutefois précisé le ministre des Finances sur BFM TV et RMC.

Mais la simple hypothèse d'une réintroduction de la publicité après 20h00 sur les chaînes publiques pèse déjà sur les cours de Bourse des chaînes privées TF1 et M6 : ce mardi 8 septembre, vers 9h45, TF1 chutait à -6% (à 13,15 euros) pour descendre encore à -7,65% vers 17 heures, tandis que M6 plongeait, elle, de 2,6% (à 16,82 euros) à l'ouverture mais finissait par remonter à -1,91% vers 17 heures.

Le gouvernement rendra ses arbitrages sur la question fin septembre.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/09/2015 à 9:55 :
Remettre la pub, pas trop tôt, pourquoi donc se priver de recettes?
Encore un truc des bobos parisiens. Sans recettes pas de moyens pour faire de la qualité! France Télévison fait du low cost, disparition d'émissions éducatives pour les jeunes,...... Est-ce qu'un jour nos responsables vont arrêter de prendre des décisions débiles, pour ensuite les remettre en cause une fois que le système est planté?
a écrit le 08/09/2015 à 20:01 :
Ou ces chaines publiques OBLIGATOIRES !!! sur nos récepteurs tout de meme privés et intimes, sont publiques, et L'Etat LE PLUS GASPILLEUR DU MONDE 57% de Dépenses publiques prélevées sur la richesse annuelle produite par tous les Français, doit facilement trouver ces 292 millions de dotation annuelle EN ECONOMIES. Il lui est facile dit-il lui-meme !!!!! d'économiser, pour 2 Milliards d'euros d'impot en " moins " ( pour ceux d'ailleurs qui n'ont pas été matraqués : les autres en sont exclus ) alors qu'il les trouve, et meme au delà : suppression de la taxe-redevance, par Economies. Ou que ces chaines cessent d'etre Obligatoires, et deviennent Facultatives : décodeur, et abonnement ( tous les balcons de hlm sont déjà équipés en paraboles ) et en plus " Moi Président Je " (17 Fois ) " Normal 1er " ajoute la création d'une nouvelle chaine d'infos en Continu dans le groupe public france télévisions, alors que les chaines T.V Privées d'info en continu Existantes, sont en déficit. Il accroit ainsi le déficit de l'organe de T.V Officielle, donc fera flamber la taxe redevance, juste après sa ré-élection. Tuer les chaines d'info en continu privées, au profit de la voix de l'Etat P.S, est peut-etre son objectif : revenir à l'O.R.T.F
a écrit le 08/09/2015 à 19:08 :
La justice serait de privatiser les chaînes publiques, que plus personne ne regarde avec la TNT et le STREAMING, afin que s'instaure une concurrence saine et loyale entre les médias.
a écrit le 08/09/2015 à 17:17 :
oui à la pub! Même si perso je m'en fiche je ne reçois plus la télé. Par contre, j'ai un très bon cordon HDMI et une bonne connexion. C'est fou ce que la télé devient plus intéressante quand on choisit exactement ce que l'on veut voir, mention spéciale à ARTE et ses supers docu.
.
La pub était un cadeau à l'époque de NS à son grand ami, Mr BOUYGUES. Quelques années plus tard, de moins en moins de gens regardent la première chaine, il serait malvenu pour un candidat à sa propre succession d'appuyer un peu plus la tête sous l'eau de cette chaine... En même temps soyons honnête, elle n'a jamais été une fervente supportrice des politiques de gauche en campagne...Ca sent le deal potentiel: on te coule ou tu fais preuve de neutralité bienveillante. House of cards à la francaise.
a écrit le 08/09/2015 à 17:04 :
Assez !!! de ces chaines officielles OBLIGATOIRES !!!!! : qu'elles deviennent Enfin !!! FACULTATIVES codées et sous abonnement, et fini cette TAXE-REDEVANCE
a écrit le 08/09/2015 à 16:09 :
chouette , avec donc la suppression de la redevance, bien sur !...
a écrit le 08/09/2015 à 15:30 :
Bras armé de la haute fonction publique, l'audiovisuel "public" est une étape primordiale du lavage de cerveau et de la propagande permanente à appliquer au peuple français pour qu'il continue dans son ignorance économique...
Réponse de le 08/09/2015 à 17:17 :
Et vous pouvez en etre sùr, après les élections dans 20 mois, cette taxe va FLAMBER : Création d'une chaine officielle d'information en continu. Alors que les chaines privées d'information en continu, sont déficitaires. Concurrence déloyale : la chaine de " Normal 1er ", sera financée par la taxe-redevance des contribuables. Et cette cette chaine, ne sera meme pas codée et sous abonnement : Non elle sera OBLIGATOIRE. En attendant la flambée de la taxe après l'élection, les chaines officielles, vont financer leurs déficits pendant 20 mois, par endettement provisoire.
a écrit le 08/09/2015 à 15:09 :
et l'examen d'économies drastiques dans ce bousin mal foutu ? personne n'y pense ?
a écrit le 08/09/2015 à 15:04 :
remettez la pub, tout le monde s'en fout! il n'y a que quelques intégristes de la "culture" que ça empêche de dormir
a écrit le 08/09/2015 à 15:02 :
Nous demandons la privatisation de l'audiovisuel public !

Ah ! aussi, les subventions à la presse, merci.
a écrit le 08/09/2015 à 14:01 :
L'audiovisuel public est une excellent pompe a phynances:Mathieu Gallet et Agnès Saal vous demandent de bien vouloir payer votre redevance
Réponse de le 08/09/2015 à 18:05 :
Affares d'abus de la taxe-redevance étouffées, meme pas de condamnation en vue. Pas davantage pour le Conseiller de " Moi Président Je " qui commandait la venue d'un cireur de chaussures de luxe au Palais, ni pour Cahuzac : ministre des impots, qui avait la dent la plus dure du P.S à l'encontre des fraudeurs, ni à l'encontre du Fraudeur Thévenoud. Pendant ce temps, " Normal 1er " s'équipe de lunettes danoises ( les miennes à 230eur ont été fabriquées dans une Province Française, les verres Essilor à 440eur : Essilor N° 1 mondial des verres optiques, dont tant de Français voudrait voir affaiblie par plus de fiscalité ) Normal 1er ne fréquente pas le Fouquet's ( brasserie moyen-haut de gamme ) situé à coté de Mac Do, de Bistro Romain, de Zara, et de Prisunic, ou de Pizza Pino. Non il fréquente les véritables restaurant de luxe qui facturent à l'Elysée . Il se teint les cheveux, et tente des implants capillaires facturés à l'Elysée, il reçoit à la table de l'Elysée ses camarades P.S aux frais de l'Elysée : parmi ses 17 Moi Président Je, ce dernier point était pourtant des 17 engagements

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :