Redevance télé : vers une hausse ou une "modernisation" de l'assiette

 |   |  302  mots
Un rapport rendu public en février dernier sur l'avenir de France Télévisions préconise l'élargissement de la redevance aux seconds écrans.
Un rapport rendu public en février dernier sur l'avenir de France Télévisions préconise l'élargissement de la redevance aux "seconds écrans". (Crédits : Flickr/Wolfgang Lonlen. CC License by.)
Le gouvernement envisage d'élargir l'assiette de la redevance télé, alors que plus de 50% des personnes qui regardent la télé le font sur un autre support, selon la ministre de la Culture Fleur Pellerin.

Le gouvernement prendra une décision début octobre sur une possible réforme de la redevance audiovisuelle, dont le montant (136 euros) pourrait être "légèrement" augmenté ou l'assiette "modernisée", a déclaré jeudi 27 août la ministre de la Culture et de la Communication Fleur Pellerin.

"Les usages, la consommation de télévision se passent aujourd'hui de plus en plus sur internet. Plus de 50% des personnes qui regardent la télé la regardent sur un autre support ou un autre canal", a-t-elle expliqué sur iTélé.

"Ça n'a pas de sens de dire que ceux qui contribuent à l'audiovisuel public ne sont que la moitié ou moins de la moitié des utilisateurs", a-t-elle ajouté. Le taux d'équipement en téléviseurs des foyers français reste toutefois de 96,7%.

Contraire à la promesse d'Hollande

Un rapport rendu public en février dernier sur l'avenir de France Télévisions préconise l'élargissement de la redevance aux "seconds écrans".

"Asseoir une redevance sur le poste de télévision, à l'heure où on regarde les programmes sur sa tablette, ce n'est pas idéal", déclarait Delphine Ernotte, la nouvelle présidente de France Télévisions, dans l'édition de mardi 25 août du Monde.

La réflexion sera tranchée début octobre, a déclaré Fleur Pellerin. Une extension de la redevance ou une revalorisation va a contrario de la promesse de François Hollande de baisser en 2016 la pression fiscale sur les ménages.

 (avec Reuters)

- - -

>> Pour aller plus loin:

[Pratique]

[Polémique]  Faire payer tous les internautes ? une mesure injuste pour beaucoup:

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/08/2015 à 9:46 :
Et si on privatisait totalement les chaînes publiques, vu leur part de marché ! Cela générait qui ?
a écrit le 28/08/2015 à 9:24 :
C'est comme toujours le souci des rentrées fiscales par le biais de taxe incongrue qui prévaut. Toute la France n'est pas au même niveau d'équipement et des évolutions récentes n'ont toujours pas été prises en compte. La télévision est numérique. Les anciens magnétoscopes sont pourvus d'un tuner analogique : en conséquence, ce type d'équipement devrait être retiré des matériels évoqués dans les textes de loi. Ceux-ci prévoient actuellement qu'en présence de plusieurs appareils dans le même foyer fiscal, un seul est redevable de la taxe !
a écrit le 28/08/2015 à 8:01 :
Je propose au gouvernement de vendre France 4 dont je ne comprends pas l'utilité. France 2 chaîne généraliste. France 3 chaîne pour les maisons de retraite, France 4 multi-rediffusion de France Télévision ????, France 5 chaîne Documentaire, France Ô Chaîne Outre-Mer ou recyclage.
Tout augmentation de la redevance ou me faire payer pour mon smartphone sera prise pour une augmentation d’impôt. Donc encore un mensonge de plus du Président Hollande. Dont je ne partage pas les Valeurs.
Ps si France Télévision pouvaient se passer de tous ces consultants et spécialistes en tous domaines. Cela nous coûteraient moins chers. Ce n’est pas à moi d’assurer les fins de mois à un ou une ancien(ne) athlète par la redevance audiovisuelle.
a écrit le 27/08/2015 à 22:30 :
Plusieurs constats : tous les détenteurs de TV ne paient pas la redevance TV : ceux dont le revenu = 0 (donc rente, invalidité ou minima sociaux), ceux qui ne paient pas la taxe d'habitation, etc... et qui pourraient payer, par exemple, un montant minoré tenant compte de leur situation.
Par ailleurs, n'y a t'il pas des économies à faire préalablement par rapport aux bénéficiaires des fonds collectés (télé et radio) : je pense entre autres à la rénovation somptuaire du bureau de Mathieu Gallet, aux travaux sans fin de la Maison Ronde.... Ça suffit la gabegie.
Entre multiples cas d'exonération, et dépenses dispendieuses ici ou là, à l'INA (taxi de Mme A. Saal) ou à la Maison Ronde, on pourrait éviter de taxer, comme pour l'impôt sur le revenu, toujours les mêmes besogneux.
a écrit le 27/08/2015 à 18:43 :
Pourquoi ne pas réformer plus encore en intégrant un mouchard indiquant su on regarde une des chaines France TV pour ensuite envoyer la redevance au foyer? Moi perso j'en ai raz la casquette de payer cette redevance quand on voit ce qui passe à la TV. Et quand on regarde le nombre d'émission/film/série... qu'on regarde sur une des chaines France TV, ça ait cher la minute cette redevance !
a écrit le 27/08/2015 à 16:01 :
1-je n'ai pas la télé
2-je n'utilise pas les sites de "streaming"
3-je visionne occasionnellement des vidéos sur internet
4-je ne suis sans doute pas la seule à utliser d'autres supports que la télé pour me divertir et à penser que ce n'est en tous cas pour regarder des chaînes qui vivent sur des rentes établies!
Réponse de le 27/08/2015 à 16:59 :
et bien sur vous n'écoutez jamais la radio,ni chez vous,ni dans votre voiture!je souhaite que tous les citoyens payent la redevance ,c'est la garantie d'un service audiovisuel et artistique de qualité.je souhaite meme que cette redevance soit augmentée afin de combler les déficits!allons nous continuer a amasser des montagnes de dettes sur le dos de nos enfants?
Réponse de le 27/08/2015 à 18:44 :
Avec le prochain passage de la radio sur la TNT, plus grand monde écoutera la radio et beaucoup vont couler.
Réponse de le 27/08/2015 à 18:48 :
Personnellement a la place des constructeur automobile, ça fait longtemps que j'aurais proposé un "usb auto" ou un "CD auto" voir même un "DVD auto". Qui écoute encore la radio de nos jours? Personnellement je l'écoute tellement que sur ma dernière voiture, l'antenne état débranché pour pouvoir écouter ma propre musique MP3 émise par un petit émotteur FM. Et comme ce petit émetteur était constamment perturbé par des radio, l'antenne était débranchée.
Réponse de le 31/08/2015 à 11:45 :
@élu ps, Oui, ca existe de ne pas écouter les niaiseries publiques qu'elles soient à la télé ou à la radio. Mais apparemment vous êtes convaincu du contraire, vous vivez encore au temps de l'ORTF ou quoi ? Ca y est, les gens n'écoutent plus ce qu'on leur impose, il faut vous mettre à jour. Eh bien moi je vais encore plus loin que chanuage, car en plus je ne vais ni au cinéma, ni en discothèque. C'est moi qui fait mes programmes (légaux) et ils n'incluent jamais les pitreries des programmes mainstream publiques ou pas.
a écrit le 27/08/2015 à 15:58 :
Il n'y a aucune d'être racketté par des fournisseurs de programmes que je ne regarde pas. Moi aussi j'ai un site web donc je devrais faire payer tout le monde au prétexte qu'ils peuvent accéder à ma production ? Qu'ils gardent leurs programmes de sous-débiles ou les rendent inaccessibles sur le web. C'est leur problème pas le mien. En commerce, ca s'appelle de la vente forcée et c'est condamné.
a écrit le 27/08/2015 à 15:37 :
nouvelle mesure de justice sociale ou nouvel impôt ? faisons plutôt de économies en supprimant le ministère de la culture , ce gouvernement déroule le tapis rouge au FN pour 2017
a écrit le 27/08/2015 à 15:33 :
Page 40 du résultat financier de 2014 France télévision : Nombre de salariés : 10673 Salaires hors charges patronales : 664 100 000 €. Je ne suis pas ministre parce que pas assez intelligent mais cela doit faire 62 222 € par an par salarié. Avant que d'augmenter la redevance, il y a peut-être autre chose à faire. Ah j'oubliais moyenne des 10 rémunérations les plus élevées : 225 000 € (en 2009). Alors stop ou encore?....
a écrit le 27/08/2015 à 15:27 :
Je veux avoir le choix de payer un service ou de m'en passer. Et je me passe sans problème de l'audiovisuel public SUR QUELQUE SUPPORT QUE CE SOIT. Vu le prix c'est une véritable arnaque. Qu'on en fasse donc un abonnement comme un autre sur le modèle de canal + et basta ! Et qu'il soit offert aux plus démunis comme c'est déjà le cas.
NON à la vente forcée de media d'état.
a écrit le 27/08/2015 à 15:22 :
En quoi le fait de regarder la TV sur une tablette plutôt que sur le poste augmente les dépenses de l'audiovisuel ? Mitterand, autre socialiste, avait voulu taxer à l'époque les magnétoscopes. Et cela avait été retoqué au motif qu'il n'y avait pas amélioration du service public!
Mme Pellerin ne doit pas s'en souvenir !
a écrit le 27/08/2015 à 15:07 :
Et allez donc: la gouvernance à la française; toujours plus de taxes et impôts et toujours plus d'augmentation de ces taxes.
Il va falloir se débarrasser de ces élus qui nous ont mené à la faillite malgré les impôts et taxes record en France.
a écrit le 27/08/2015 à 14:44 :
Ben camarade HOLLANDE, je croyais que les impôts devaient diminuer .... encore un gros mensonge à votre actif si il vous reste un peu d'honneur ... si vous savez ce que ce mot signifie? démissionner ELECTIONS... ELECTIONS... ELECTIONS tagada boum boum ELECTIONS ELECTIONS
a écrit le 27/08/2015 à 14:41 :
C'est un faux débat que de vouloir savoir si l'on regarde "la télévision", expression vide de sens s'il en est, sur tablette, smartphone ou autre. En réalité de moins en moins de monde regarde ce média vecteur de la propagande politique gouvernementale au sens large. Il est par contre bien question de taxer l'internet et de le faire bien entendu indirectement faute de mieux. La tablette est donc ici un cheval de Troie, on ne parle pas par exemple de taxer les postes de radio. Demandons l'abolition de cette taxe généralisée [Il est possible de ne pas la payer en cochant sa feuille d'impôt] et laissons les adhérents du global-parti s'en acquitter s'ils veulent continuer à recevoir leur dose quotidienne.
a écrit le 27/08/2015 à 14:22 :
Augmenter encore cette redevance qui ne devrait pas exister ?????
Ils se moquent du monde !!
Réponse de le 27/08/2015 à 15:24 :
Qu'elle dise franchement qu'il s'agit d'une augmentation d'impôt ! Au moins ce sera clair....
Réponse de le 27/08/2015 à 18:50 :
Remercions tous celui qui a rendu cette redevance modulable... MERCI SARKOZY pour cette énorme connerie !!!
a écrit le 27/08/2015 à 14:21 :
Pourquoi ne pas réduire les dépenses? Supprimer une ou deux chaines, réduire les effectifs. Il faut un service public audiovisuel mais on n'a pas besoin d'autant de chaines ou de radios. Et s'ils veulent augmenter leurs recettes qu'ils remettent de la pub. Mais hors de question de payer un centime de plus!
a écrit le 27/08/2015 à 14:12 :
"Plus de 50% des personnes qui regardent la télé la regardent sur un autre support ou un autre canal"

Le sujet étant l'audiovisuel public, il serait de bon ton de donner une statistique sur les visites touchant France télévision et Radio France, et non "la télé" en général...


D'autant que les chiffres sur les fréquentations internet, comme celles des annonceurs, les publicitaires, et les audiences en première diffusion, démontre bien que votre affirmation est mensongère.


"Ça n'a pas de sens de dire que ceux qui contribuent à l'audiovisuel public ne sont que la moitié ou moins de la moitié des utilisateurs"

Ça n'a pas plus de sens d'étendre cette contributions à une population dont plus de la moitié ne fait pas partie des utilisateurs.

La télé n'est pas d'utilité publique que je sache, alors taxer sans distinction d'usage tout propriétaire de matériel informatique, fixe ou portable est une mesure inique en totale contradiction avec les principes de la république.


"Asseoir une redevance sur le poste de télévision, à l'heure où on regarde les programmes sur sa tablette, ce n'est pas idéal"

Dans la mesure ou pour vous, l'idéal consisterai à taxer sans distinction d'usage tout ce qui bouge pour assurer votre salaire, j'ai quelques doutes quand à votre intégrité à juger de ce qui est idéal.

Vous, vous le faites peut-être, regarder la télé sur votre tablette, mais merci de ne pas généraliser abusivement un comportement à l'ensemble des possesseurs de tablettes numériques.

Je possède une tablette, vos programmes télé, je m'en contrefiche, ils ne m’intéressent pas. Ma tablette, je m'en sers pour lire, oui, lire. Je suppose que ça vous défrise, mais c'est comme ça.

Alors si vous pensez que je vais payer une redevance pour un truc sans valeur et même pas d’intérêt public, vous rêvez.
a écrit le 27/08/2015 à 13:55 :
Cette personne ne doit pas plus regarder la télévision sur tablette que lire des livres!

Sinon, elle saurait que via internet il y a de la publicité.
Qu'elle ait donc demander aux chaînes visionnées via internet le reversement d'une part de ces gains au titre de l'audiovisuel public... ah oui au fait Pluzz fait partir des gros bénéficiaires du Replay!

Par ailleurs, l'assiette devrait déjà commencer par faire payer TOUT ceux qui ont une télévision au lieu d’exonérer près de 50%.
a écrit le 27/08/2015 à 13:54 :
"plus de 50% des personnes qui regardent la télé le font sur un autre support" elle parle des replays sur PC ? Au début, vu que c'est un "service", Mathieu Gallet pensait les rendre payants (ça coûte, un serveur informatique !!). Avec la fibre optique, j'imagine qu'on regardera plus sur PC (en ADSL ici (Savoie, Aix Bains) ça rame souvent, alors foin de TV en direct).
Regarder la TV sur un téléphone (pour ça que la 4G a été créée), j'espère que c'est un grand écran, ça ne doit pas être confortable ?
Pourquoi, au lieu de trouver de pseudo raisons, ne pas décréter que tout contribuable (foyer) paiera la redevance, TV ou pas. Finie la case à cocher, d'éventuels contrôles (recoupement d'abonnements Box), ... 100% paient la redevance. Mais ça devient un impôt "normal" pourquoi le séparer du reste ?
A moins, à moins que le but soit d'additionner les redevances : une TV 136`€, une tablette 10`€, un téléphone : 10`€ (forfaitaire pour ne pas payer 6 fois s'il y a une tablette par personne dans une famille)... Usine à gaz à prévoir, très Français.
"dont le montant (136 euros) pourrait être "légèrement" augmenté" ça c'était acté depuis qu'elle est réactualisée chaque année au lieu de rester tristement constante. Si c'est l'inflation, va y avoir un malaise, trop petite l'inflation, ridicule.
a écrit le 27/08/2015 à 13:54 :
Ne vous trompez pas: le but est simple: faire rentrer de l'argent pour le gouvernement qui ne prend aucune mesure d'économie! Et les programmes ne seront pas meilleurs!
a écrit le 27/08/2015 à 13:16 :
Celui qui ne paie pas d'impôts sur le revenu et ne paie pas de taxe d'habitation ne paie pas la redevance télé et la regarde donc gratis.Mais pour les programmes qu'il y a personne ne devrait payer un cents.La télé publique est un dinosaure qui devrait disparaître car il n'a plus qu'une seule utilité c'est d'être la courroie de transmission de la propagande gouvernementale.
Réponse de le 27/08/2015 à 13:46 :
Je ne suis plus imposable (revenus de 3400`€/an) et paie quand même la redevance (la seule somme sur la "feuille" numérique des impôts locaux). J'ai pas 65 ans, peut-être la raison ?? Il faut que je réclame ?
Parfois, propagande ou pas, sur 16 chaine de TNT, y a "rien" de valable. Pfff.
a écrit le 27/08/2015 à 13:06 :
Comment aider les petits copains qui "pantouflent" à France Télévisions? Les socialistes ont déjà la réponse!
a écrit le 27/08/2015 à 12:51 :
Si nous étions en démocratie , nous devrions avoir le choix , pourquoi nous obliger de payer une télè dit publique avec des programmes nuls qu'on nous imposent
10000 personnes et 2,4 milliards d'euros plus 340 millions de pub comparer à TF1 avec 2300 personnes un budget de 1,4 milliards et qui dégage des résultats
Chercher l'erreur
Aucune remise en cause , des vieux qui ne partent pas et qui se font largement payer
A quand une vrais réforme
a écrit le 27/08/2015 à 12:11 :
J'ai un ordinateur et cependant je n'ai jamais regardé la télé dessus. Et je ne regarde pas la télé du tout à la base, alors ça m'énerverait vraiment de devoir payer pour des programmes pathétiques.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :