Facebook se lance dans la visioconférence avec les écrans Portal

 |   |  524  mots
L'écran intelligent Portal représente une mutation stratégique importante pour Facebook embourbé dans plusieurs affaires.
L'écran intelligent Portal représente une mutation stratégique importante pour Facebook embourbé dans plusieurs affaires. (Crédits : Reuters)
Facebook a annoncé, lundi 8 octobre, la commercialisation de Portal, des écrans connectés qui permettent de passer des appels vidéo via une caméra grand angle dotée d'intelligence artificielle (IA).

L'entreprise de Menlo Park (Californie) a dévoilé, lundi 8 octobre, deux modèles d'écrans connectés dotés d'intelligence artificielle (IA) baptisés Portal et qui offrent la possibilité de passer des appels vidéos, écouter de la musique à la maison, faire des courses ou encore contrôler certains appareils électroménagers à domicile via "Alexa", l'interface vocale d'Amazon.

Deux versions de l'écran sont actuellement disponibles en précommande aux Etats-Unis : un modèle de 10 pouces à 199 dollars (173 euros) et un autre de 15 pouces à 349 dollars (304 euros). Les appareils fonctionnent comme une enceinte connectée : l'utilisateur peut lui demander d'appeler l'un de ses contacts en commençant sa phrase par "Hey Portal. Les "crans disposeront, en outre, d'un écosystème fermé d'applications, pour jouer de la musique (Spotify), des vidéos (Facebook Watch), raconter des histoires aux enfants avec des effets de réalité augmentée (Story Time, un nouveau logiciel Facebook), connaître la météo ou les informations.

Protection des données personnelles

Ébranlé fin septembre par un piratage de grande ampleur et empêtré depuis plusieurs mois dans le scandale Cambridge Analytica cette société britannique accusée d'avoir collecté et exploité sans leur consentement les données personnelles d'utilisateurs Facebook à des fins politiques -, la société dirigé par Mark Zuckerberg se sait particulièrement attendu dans le domaine de la sécurité. Raison pour laquelle la firme américaine assure que ses écrans fonctionnent en circuit fermé ce qui induit, selon elle, un risque de piratage plus faible que sur un smartphone ou un ordinateur.

Lire aussi : Facebook victime d'un énorme piratage, 50 millions de comptes touchés

Par ailleurs, un cache permet de bloquer la caméra, et un bouton de la désactiver ainsi que le micro. Les appels sont cryptés et les logiciels son et vidéo fonctionnent en local, dans l'appareil. Seuls les échanges vocaux avec "Portal" ou "Alexa" sont enregistrés sur les serveurs de Facebook ou Amazon avec possibilité de les consulter et de les supprimer.

Un marché en plein boom

La société, accusée de laxisme et d'opacité dans la gestion des montagnes de données personnelles, veut avec ces produits s'affirmer comme un garant du respect de la vie privée. Le jeu en vaut la chandelle : les appels vidéo et les enceintes connectées représentent un marché en pleine croissance. D'après les données du réseau social, il y a eu 17 milliards d'appels vidéo sur la plate-forme Messenger en 2017, soit le double de 2016. Et pour l'instant, seules deux enceintes de la gamme "Echo" d'Amazon disposent de petits écrans.

"A ce stade, personne ne gagne d'argent avec la vente de ces appareils connectés. Mais ils sont en train de devenir le centre de la vie numérique des consommateurs et du foyer", estimeTom Morrod, directeur de recherches au cabinet IHS Markit. "Stratégiquement, c'est donc important pour Facebook de se positionner."

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :