Pourquoi Salesforce débourse 27,7 milliards de dollars pour acquérir Slack

 |  | 1292 mots
Lecture 6 min.
(Crédits : Reuters/Dado Ruvic)
Le géant américain des logiciels pour la relation client des entreprises signe la plus grosse acquisition de son histoire. Il a confirmé mardi mettre la main sur la messagerie professionnelle Slack pour un montant de 27,7 milliards de dollars (22,6 milliards d'euros). En ligne de mire : profiter de l'engouement des outils collaboratifs en raison de la pandémie du coronavirus pour mieux concurrencer Microsoft.

Salesforce casse sa tirelire. Alors que des rumeurs couraient depuis plusieurs jours, le géant des logiciels pour la relation client des entreprises a annoncé mardi l'acquisition de Slack, plateforme collaborative pour les entreprises, pour la somme colossale de 27,7 milliards de dollars (environ 22,6 milliards d'euros) en numéraire et en actions. Le groupe américain signe ainsi la plus grosse acquisition de son histoire - un titre auparavant décerné à son achat en 2019 de Tableau Software, entreprise spécialisée dans le big data, pour 15,7 milliards de dollars (environ 13 milliards d'euros).

"Ensemble, nous allons façonner le futur des logiciels d'entreprises et transformer la façon de travailler dans le monde du tout numérique et du travail depuis n'importe où", s'est félicité le Pdg et cofondateur de Salesforce, Marc Benioff.

De son côté, l'actuel Pdg de Slack, Stewart Butterfield, devrait rejoindre Salesforce pour continuer de diriger Slack en tant qu'unité au sein du groupe, selon l'accord. La transaction, si elle est approuvée par les régulateurs, devrait se clôturer au cours du premier semestre 2021.

"Ce rachat est historique car il est d'une ampleur jamais vue. Il bat tous les records, dont le dernier en date, celui de LinkedIn par Microsoft (26,2 milliards de dollars), souligne dans une note Guillaume Gombert, directeur de projets stratégiques et Jérémy Taïeb, analyste financier chez Fabernovel. "D'autant que Salesforce n'a pas la force de frappe financière des Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon) : ce rachat représente plus de 12% de sa...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :