Cisco, 10 milliards de profits (+...24%) , 4.000 postes en moins : « on dirige avec son esprit, pas avec son coeur" (DG)

 |   |  473  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'équipementier télécoms américain a publié ce mercredi une hausse de 24% de son bénéfice net annuel, à 10 milliards de dollars et a annoncé parallèlement 4.000 suppressions de postes

Des milliards de profits, en forte hausse, plusieurs acquisitions ces derniers mois… et des milliers de suppressions de postes à la clé pour Cisco. Après avoir publié ce mercredi un bénéfice net annuel en forte hausse (+24%) à 10 milliards de dollars (dont 2,3 milliards pour le seul dernier trimestre), l'équipementier en télécoms américain a annoncé la suppression de 4.000 emplois (5% de ses effectifs mondiaux), pour lesquels il invoque notamment un environnement économique "difficile". « L'environnement pour nos métiers s'est légèrement amélioré mais pas du tout au rythme que nous aurions souhaité », a déclaré le directeur général de Cisco John Chambers. "J'ai appris que dans ce secteur, on dirige avec son esprit, pas avec son coeur", a-t-il commenté. "C'est quelque chose qui va nous permettre de faire croître nos bénéfices mais aussi, plus important encore, d'atteindre la première position dans le secteur et de déplacer nos ressources très rapidement vers les (activités avec des) opportunités de croissance", a-t-il aussi ajouté.

L'action chute

L'annonce a effrayé les investisseurs. Alors qu'il n'avait initialement reculé que de quelque 2,5% à la suite de la publication des résultats, le titre Cisco chutait de plus de 9% lors des échanges d'après-Bourse en réaction aux déclarations du PDG sur les perspectives. Cisco avait déjà annoncé en juillet 2012 le licenciement d'environ 1.300 personnes (2% des effectifs) pour "simplifier" son organisation dans un environnement économique incertain, et un an auparavant 6.500 suppressions d'emplois.

La direction justifie sa décision en faisant état d'un "environnement macro-économique difficile" et d'une "reprise économique plus lente et plus inconsistante" que prévu.

Bénéfices meilleurs que prévu

Cela n'empêche pas pourtant Cisco d'afficher des résultats impressionnants. Et son PDG de se féliciter de résultats "record" et "incroyablement solides" vu le contexte économique. En atteignant 10 milliards de dollars de profits, le bénéfice par action, qui sert de référence aux Etats-Unis, a dépassé d'un petit cent la prévision moyenne des analystes sur l'année comme sur le trimestre, à respectivement 2,02 dollars et 52 cents. L'activité est en progression. Le chiffre d'affaires a en effet augmenté de 5,5% à 48,6 milliards de dollars pour l'ensemble de l'exercice et de 6,2% à 12,4 milliards sur le trimestre. Pour le trimestre en cours, Cisco table sur un chiffre d'affaires compris entre 12,2 et 12,5 milliards

3,3 milliards de dividendes

Cisco a pu reverser à ses actionnaires au cours de l'exercice 2,8 milliards de dollars sous forme de rachats d'actions, et 3,3 milliards en dividendes. Le groupe a aussi annoncé ou bouclé 5 acquisitions, dont celle décidée le mois dernier du spécialiste de la cybersécurité Sourcefire pour environ 2,7 milliards de dollars. Il poursuit ainsi sa politique d'investissements dans des secteurs qu'il juge porteurs à long terme comme les services ou l'informatique dématérialisée (cloud).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/08/2013 à 13:00 :
"J'ai appris que dans ce secteur, on dirige avec son esprit, pas avec son c?ur" : je dirais plutôt "J'ai appris que dans ce secteur, on dirige avec son portefeuille, pas avec son intelligence" (ben oui, si toutes les entreprises faisaient pareil, le nombre de clients global diminuerait rapidement, l'environnement macro-économique deviendrait difficile, la croissance aurait du mal à repartir et finalement on serait en crise pour un bout de temps ... Oups, çà me dit quelque chose ... ?).
a écrit le 19/08/2013 à 12:08 :
Etant donné que Cisco fait partie des "fournisseurs" d'outils à l'espionnage, il vend beaucoup. Mais comme la NSA va se séparer de 90% de ses administrateurs informatiques, il y aura moins besoin de personnel...
a écrit le 19/08/2013 à 11:13 :
alcatel devrait profiter de l'opportunité de ces marges énormes pour relancer la machine en se positionnant sur ce marché, à suivre ..
a écrit le 18/08/2013 à 21:50 :
s'ils baisse les effectifs, c'est qu'ils n'ont pas besoin d'autant de personnel. Aucune entreprise ne baisse ses effectifs si le chiffre d'affaire baisse avec. quand à la morale, y a t il un ménage sur l'hexagone qui appelle le plombier alors qu'il n' pas de travaux à faire, uniquement pour faire du social ??? ou qu idiscute avec le plombier et vu qu'il a bac+4, repnd la facture et lui donne 50e de plus ??? il faut arréter l'hypocrisie, chacun fait pareil à son niveau, achète low cost et chinois, ce qui tue l'emploi, fait travailler au black, le nouvel esclavagisme... mais ensuite vote flanby pour se donner bonne conscience !!!
Réponse de le 18/08/2013 à 22:00 :
100%d'accord, ça me rappelle les agents CGT qui sont très généreux avec les clients en leur rétablissant en fraude le courant s'ils ne peuvent pas payer, mais qui bloqueraient tout le pays si on leur prenait un euro de leur CE de banquier, 1% du CA !! sans compter le reste, régimes spéciaux, primes, avantages de toutes natures....De belles idées gratuites à condition que ce soient aux autres de payer !
Réponse de le 18/08/2013 à 22:15 :
100% d'accord, on a ce qu'on mérite, le client et le consommateur ont tous les pouvoirs, ils votent tous les jours pour le chomage, la précarité, l'injustice !!! je ne parle pas du citoyen, il n'a pas le choix, ce sont les souris qui choisissent un chat !!! car gauche ou droite, même combat pour les caisses noires !
a écrit le 17/08/2013 à 14:35 :
.... et pendant ce temps..... quand mes clients ne me payent pas à temps, je ne me verse pas de salaire pour être sur que mes employés, eux, soient payés..... pu****
a écrit le 16/08/2013 à 18:50 :
Les multinationales n'ont qu'un seul but : faire un maximum de profits le plus longtemps possible !
S'étonner de ce type de comportement montre que l'on a rien compris au capitalisme ...
Réponse de le 18/08/2013 à 20:35 :
ah bon, les citoyens recherchent les bouleaux les moins payés et avec le plus d'heures possibles ??? les entreprises sont à l'image des citoyens et des consommateurs qui achètent et encouragent le low cost c'est à dire les bas salaires, le non droit du travail, achètent chinois et donc accélération du chômage ... il faut arrêter de voir la poussière dans l??il du voisin et ne pas voir la poutre dans le sien !!!
a écrit le 16/08/2013 à 18:21 :
encore une boite au coeur du prism !
a écrit le 16/08/2013 à 16:44 :
De toute évidence il y a un piège tendu aux actionnaires .... lire attentivement les bilans et se tenir à l'écart.
a écrit le 15/08/2013 à 20:20 :
En France c'est le contraire. On distribue et après on réfléchit.
Réponse de le 16/08/2013 à 10:34 :
en france c'est pareil ....
Réponse de le 18/08/2013 à 22:05 :
pire, en france on distribue, et on ne réfléchit jamais, surendettement, dépense publique, dette immense, effectifs inflationnistes et résultats en baisse... aucune réaction on continue la gabegie et la destruction de la société par les impôts et taxes
a écrit le 15/08/2013 à 19:58 :
Les actionnaires devraient se méfier. Ce qu'annonce ce PDG paraît louche . A leur place j'irai regarder dans le bilan et dans les flux de trésorerie .. Y a un loup ...!
a écrit le 15/08/2013 à 17:36 :
Les performances de l'entreprise sont aussi d'ordres spéculatifs,ceux-ci explique cela..Elle est pas belle la vie!!! faire 24 % d'augmentation en 1 an,y font comment,sachant que le marché des routeurs et serveurs principal fond de commerce de cisco n'est pas au mieux de sa forme,En juillet 2011, la société annonce qu'elle va se séparer de 9 % de ses employés (6 500 personnes) et vise une réduction cumulée de 15 % de son effectif, afin de réduire ses coûts et économiser ainsi 1 milliard de dollars par an. Elle décide également de vendre son usine située à Juárez au Mexique (employant 5 000 personnes) à l'entreprise taïwanaise Foxconn.
Réponse de le 16/08/2013 à 9:17 :
Cisco a toujours été dans son core business un équipementier sans usines, celle de Juarez provient de la fusion avec Scientific Atlanta qui possède une activité plus orientée volumes (décodeurs, set top box).
a écrit le 15/08/2013 à 13:32 :
Si c'est une performance cette année (merci les suppressions de postes) le delta ne sera plus le même l'an prochain même si le CA demeure. A moins de continuer à virer du monde...
"jusqu'où s'arrêteront-ils...?" comme disait volontairement maladroitement la pub d'intel dans les années 80...
a écrit le 15/08/2013 à 12:48 :
Ca fait doit faire plaisir aux 4000 nouveaux chomeurs : "on dirige avec son esprit, pas avec son coeur".
Réponse de le 15/08/2013 à 14:31 :
Ben, voilà quelque chose qui prouve que l'Humain est considéré comme de la m..de comparé au fric! toujours, toujours plus, voyons ! c'est bien connu, dans les affaires , on ne fait pas de sentiments, n'est ce pas? Ecoeurant au plus haut niveau !
a écrit le 15/08/2013 à 12:09 :
Lorsque Cisco (par l'entremise de John Chambers) menace Obama de ne plus investir aux USA. Tax Haven - Optimisation fiscale et chantage sur les emplois (investissements domestiques) ? . http://www.channelnews.fr/actu-societes/fournisseurs/14906-cisco-menace-obama-de-ne-plus-investir-aux-usa-.html
a écrit le 15/08/2013 à 11:34 :
Un bénéfice net représentant 20% du CA!!!!
Les clients n'ont pas l'impression de se faire voler??
Ce n'est pas une performance économique, c'est une escroquerie!
Réponse de le 15/08/2013 à 13:30 :
Exactement...
Réponse de le 16/08/2013 à 9:08 :
Ce sont de vrais voyous !
Réponse de le 16/08/2013 à 15:29 :
C'est cela, le modèle des entreprises performantes:
anticiper, optimiser, et lorsqu'on a une part de marché dominante, on en perçoit la valeur c/o les clients.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :