Cisco pourrait supprimer jusqu'à 14% de ses effectifs

 |  | 256 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le géant américain des équipements pour les réseaux de télécommunications s'apprête à se séparer de 10.000 collaborateurs, selon l'agence Bloomberg. Cisco perd des parts de marché, sous les coups de boutoir de concurrents comme Juniper et HP.

Eté difficile en perspective pour les salariés de Cisco. Le géant américain des routeurs et autres équipements pour les réseaux de télécommunications, numéro un mondial du secteur, pourrait supprimer 10.000 postes, soit 14% de ses effectifs, selon l'agence Bloomberg, qui cite deux sources proches du dossier. Près de 7.000 collaborateurs devraient faire leurs cartons d'ici à la fin août, et les 3.000 autres se verraient proposer des départs en retraite anticipée.

En mai, après avoir fermé sa division de caméras vidéo Flip et licencié 550 personnes, Cisco avait annoncé son intention de procéder à d'autres licenciements, sans les chiffrer, afin d'économiser un milliard de dollars au cours de son exercice 2012. Si le groupe doit tailler dans ses effectifs, c'est parce qu'il va de résultats décevants en "profit warnings" depuis un an, au gré de l'effritement de ses parts de marché, sous les coups de boutoir de concurrents comme Juniper Networtks et HP.

Au premier trimestre, Cisco ne représentait plus que 54,2% des ventes mondiales de routeurs, contre 60,6% un an plus tôt, selon le cabinet d'études américain Dell'Oro. Et la part de marché du groupe dans les commutateurs (équipement reliant plusieurs câbles dans un réseau informatique) a fléchi de 5,8 points sur la même période, à l'échelle mondiale, à 68,5%.  L'évolution du cours de Bourse est à l'avenant : le titre dévisse de 24% depuis le début de l'année, alors que l'indice S&P 500 progresse de près de 5%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/07/2011 à 6:59 :
CISCO me fait penser à BMW tellement sûr de sa réputation qu' il fait payer ses équipements horriblement chers. J' ai toujours refusé d' acheter du CISCO et notre réseau fait du 100% de dispo depuis 10 ans. Tant que le buzz fonctionne, les gros benefs rentrent, le jour ou les clients se décident a regarder de près le rapport prix/service,et pas seulement le logo, ils vont voir ailleurs. C'est ce qui se passe sur CISCO.
a écrit le 12/07/2011 à 15:27 :
HP concurent de Cisco... cisco n'arrive pas a trouver de relais de croissance. les investisseurs partent juste chez Huawei ou ZTE qui sont challengers et donc a fort potentiel de croissance. pas chez HP.
a écrit le 12/07/2011 à 14:39 :
Difficile de rendre credible un article quand on donne mauvaise definition d'un commutateur. Meme si ce n'est pas le sujet de l'article, il est preferable de dire que cisco perd des parts de marche dans differents secteurs plutot que d'ecrire n'importe quoi.
Réponse de le 13/07/2011 à 13:17 :
Merci beaucoup pour votre vigilance, j'ai rectifié la définition et vous prie de m'excuser.
a écrit le 12/07/2011 à 12:28 :
chère Christine,
savez vous la différence entre un commutateur et un interrupteur ?
cordialement,
Réponse de le 13/07/2011 à 13:17 :
Merci beaucoup pour votre vigilance, "commutateur":). J'ai rectifié la définition et vous prie de m'excuser. Le traumatisme du prof de physique de 5ème n'est jamais passé...:)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :