5G : l’iPhone 12, un smartphone très attendu par les opérateurs télécoms

 |  | 593 mots
Lecture 3 min.
Pour les opérateurs qui lancent leurs premiers réseaux commerciaux 5G, il est crucial de pouvoir compter sur les smartphones de référence de la marque à la pomme pour vendre de nouveaux abonnements.
Pour les opérateurs qui lancent leurs premiers réseaux commerciaux 5G, il est crucial de pouvoir compter sur les smartphones de référence de la marque à la pomme pour vendre de nouveaux abonnements. (Crédits : Dado Ruvic)
Apple va lever le voile, ce mardi, sur son nouvel iPhone 12. Celui-ci devrait être compatible avec les réseaux 5G. Il pourrait donner un coup de fouet aux abonnements dédiés à cette nouvelle technologie à travers le globe.

Apple a pris son temps. Cela fait plus d'un an que ses grands rivaux Samsung et Apple ont dégainé leurs premiers terminaux 5G. La marque à la pomme, elle, a refusé de les marquer à la culotte et de sortir d'emblée un smartphone compatible avec la nouvelle génération de communication mobile. Pas question de se presser. D'autant qu'à l'époque, les réseaux 5G étaient encore largement embryonnaires dans les pays développés. Mais la donne a changé. Le chantier du déploiement de la 5G est lancé à travers le globe. C'est particulièrement vrai aux États-Unis et en Chine, qui se livrent une bataille féroce pour disposer, dès que possible, d'une bonne couverture de la population. Les consommateurs souscrivent leurs premiers abonnements. D'après les chiffres de l'équipementier télécoms suédois Ericsson, l'Empire du Milieu, dispose déjà de 150 millions d'abonnés à la 5G. La Corée du Sud, elle, en affiche 8 millions. D'après Ericsson, la France, qui vient d'attribuer de nouvelles fréquences aux opérateurs, pourrait disposer de 3,5 millions d'abonnés à la 5G d'ici un an.

Dans ce contexte, Apple devrait présenter, ce mardi soir, son premier terminal compatible 5G, lors d'un événement baptisé « Hi, Speed » (« Bonjour, vitesse »). Il s'agira de l'iPhone 12, dont quatre déclinaisons, aux écrans et aux performances différentes, sont prévues, si l'on en croit les dernières fuites sur les réseaux sociaux. Pour les opérateurs qui déploient la 5G et lancent leurs premiers réseaux commerciaux, il est bien sûr important de pouvoir compter sur les smartphones de référence de la marque à la pomme pour vendre de nouveaux abonnements. Apple reste le troisième vendeur de terminaux de la planète derrière Huawei et Samsung. L'iPhone 12 tombe à pic, car sa commercialisation interviendra vraisemblablement avant Noël, qui est toujours un moment important pour les ventes d'abonnements. Certains clients d'Apple voudront, peut-être, en profiter pour changer de terminal... et de forfait. En France, Orange ne compte pas laisser passer cette opportunité. C'est la raison pour laquelle l'opérateur a déjà levé le voile sur ses nouveaux forfaits 5G.

C'est, sans surprise, en Chine que l'iPhone 12 est particulièrement attendu. « La Chine reste un ingrédient clé du succès de la recette d'Apple », souligne Dan Ives, analyste chez Wedbush Securities. Car d'après lui, « 20% des remplacements de terminaux viendront de cette région l'année prochaine ». Aux États-Unis, la donne est différente. Le pays de l'Oncle Sam a pris du retard par rapport à l'Empire du Milieu dans le déploiement de la 5G. Mais les opérateurs mettent désormais les bouchées doubles pour installer des antennes 5G à travers le pays. Ils ont donc besoin de terminaux - dont ceux d'Apple - pour engranger des abonnés sur leurs nouveaux réseaux et rentabiliser leurs investissements. D'après Patrick Moorhead, de Moor Insights & Strategy, les opérateurs américains « attendent l'iPhone avec la 5G pour appuyer sur l'accélérateur ».

Avec ses iPhone 12, Apple espère profiter à plein des déboires de Huawei, miné par des sanctions américaines. Selon Dan Ives, la firme de Tim Cook pourrait écouler plus de 75 millions d'appareils. L'analyste estime que plus d'un tiers des 950 millions d'iPhone en circulation dans le monde, soit 350 millions de terminaux, ont des chances d'être remplacés par un modèle plus récent dans les mois qui viennent.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2020 à 9:32 :
Nous n'aurons de toutes façons pas le choix, nous aurons la 5G tout comme on nous a déjà imposé du matériel lui étant lié comme toutes ces smart tv par exemple.

Dans ce contexte il est difficile de comprendre ce procès que l'on fait à la Chine de nous espionner tandis que tous les propriétaires de capitaux et d'outils de production du monde y on droit.

Comme si la dictature chinoise pourrait un jour faire autant de mal qu'eux !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :