Cloud : Orange Business Services conclut un vaste accord avec Amazon

 |  | 317 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : REGIS DUVIGNAU)
La branche dédiée aux entreprises de l’opérateur historique s’allie avec Amazon Web Services (AWS) pour permettre à ses clients de « tirer avantage du cloud ».

Orange apprécie décidément beaucoup les services des GAFA. Orange Business Services (OBS), la branche de l'opérateur historique dédiée aux entreprises, vient de signer un important deal avec l'américain Amazon Web Services (AWS) dans le cloud. D'après Orange, cet « accord stratégique mondial » vise à « aider les entreprises à accélérer leur transformation numérique et à tirer des avantages du cloud pour s'adapter plus rapidement aux évolutions du marché et aux besoins des utilisateurs », précise ce lundi le groupe dans un communiqué.

Orange et AWS vont déployer de nouvelles solutions « de modernisation et de migration, d'analyse de données, d'innovation et de sécurité ». Dans le cadre de cet accord, OBS compte créer un « centre d'excellence cloud dédié basé sur AWS ». Celui-ci « assurera la coordination du développement conjoint d'une vaste programme de formation et de certification pour plus de 3.000 experts » de l'opérateur. Orange intègre également « le programme des revendeurs d'AWS », ce qui lui permettra de proposer les services du groupe américain à ses clients.

Il y a quatre mois, Orange avait également signé un « partenariat stratégique » avec Google, couvrant les domaines de l'intelligence artificielle et de l'usage des données pour développer de nouveaux services cloud.

La liste des grands groupes européens qui convolent avec les géants américains du cloud ne cesse de s'allonger. Récemment, Nokia et Renault ont décidé de s'allier avec Google Cloud. Ces annonces font souvent grincer des dents, à l'heure où l'Europe clame qu'elle souhaite retrouver sa souveraineté numérique, et moins dépendre des services des géants américains du Net. La France et l'Allemagne tente aujourd'hui, malgré tout, de reprendre la main à travers le projet de cloud européen « Gaia X ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :