L'Affaire Huawei rebat les cartes de la 5G en Europe

 |   |  2265  mots
Au Mobile World Congress de Barcelone qui s'ouvre lundi, l'affaire Huawei sera au cœur d'une réunion d'urgence des opérateurs européens.
Au Mobile World Congress de Barcelone qui s'ouvre lundi, l'affaire Huawei sera au cœur d'une réunion d'urgence des opérateurs européens. (Crédits : Dado Ruvic)
ENQUÊTE. Plusieurs pays occidentaux ont banni de leur marché le géant chinois, soupçonné d’espionnage. Les opérateurs européens craignent que son éventuelle interdiction freine le déploiement de leurs réseaux 5G.

Au Mobile World Congress (MWC) de Barcelone, ce dimanche 26 février 2017, un étrange pavillon suscite la curiosité des passants. L'énorme tente blanche et anguleuse semble tout droit sortie d'un film de science-fiction. À l'entrée, il y a foule. On y croise des centaines de journalistes, blogueurs et autres invités de marque. Tout ce beau monde patiente pour assister au grand show en sons et lumières spécialement concocté par Huawei, le maître des lieux, pour présenter ses nouveaux smartphones.

Si le géant chinois des télécoms a mis les petits plats dans les grands, c'est parce que, ce jour-là, il joue gros. Spécialiste reconnu des équipements télécoms, il mène depuis quelques années une offensive dans les terminaux. Il mise sur cet événement, la veille de l'ouverture du MWC, la grand-messe du mobile qui a lieu tous les ans dans la cité catalane, pour démontrer que ses nouveaux mobiles n'ont plus rien à envier à ceux d'Apple et de Samsung. L'état-major de Huawei a une belle carte à jouer : son rival sud-coréen traverse une grave crise suite à des problèmes d'explosion de batteries. Cette mauvaise passe du premier vendeur mondial de smartphones, le dragon chinois compte bien en profiter pour doper ses ventes. Son slogan cette année-là ? « Change the way the world sees you » (« Changez la manière dont le monde vous voit »).

Aujourd'hui, le regard de l'Occident a bel et bien changé vis-à-vis de Huawei. Désormais, le géant de Shenzhen talonne Apple, le numéro deux mondial des smartphones. Mieux : il est aussi devenu le leader mondial des équipements télécoms, son métier historique, devant les champions européens Ericsson et Nokia.

Fondé en 1987 par Ren Zhengfei, un ancien ingénieur de l'armée chinoise, Huawei ne se contente plus de copier avec plus ou moins de réussite les produits high tech occidentaux. Ses milliers d'ingénieurs et de chercheurs, répartis aux quatre coins du globe, sortent des smartphones de qualité. Idem pour les équipements télécoms, où le groupe de Shenzhen est devenu une référence dans la 5G, la prochaine génération de communication mobile.

--

Les principaux équipementiers des réseaux mobiles en 2017

--

Cheval de troie

Mais cette année, au salon 2019 du mobile de Barcelone qui ouvre ses portes lundi, ce ne sont pas les prouesses technologiques de Huawei qui seront sous le feu des projecteurs. Depuis quelques mois, le « bel ouvrage » (traduction de Huawei en français) vacille, et menace de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/02/2019 à 11:30 :
Encore une fois merci Trump, on a peut-être échappé au pire, peut-être parce qu'avec des dirigeants politiques et économiques européens aussi dégénérés, les risques de ce genre ne font que s'empiler.

Par contre je serais l'état chinois face à la bêtise naturelle de nos dirigeants j'enverrais à fond les espionnes chinoises:" Regardes chérie je suis tellement important au sein du pouvoir français que j'ai le code de sécurité nucléaire ! 7yu49tb459t ! Ah ah tu le vois que je suis important hein !?"

JE sais très bien que je suis loin d'être le seul à redouter cette offensive en masse que nos vaniteux LREM seront incapables de déjouer car totalement paramétrés. Soyez honnêtes svp, je ne peux pas être tout seul à imaginer une telle situation vu la bêtise affligeante de nos dirigeants politiques actuels

C'est le problème des nos riches qui nous ont mit au pouvoir des gens dépossédés naturellement de la capacité de commander seulement paramétrés à (leur) obéir.

Encore s'ils obéissaient à des gens éclairés cela ne serait pas un problème...
Réponse de le 23/02/2019 à 2:49 :
Mal au citron citoyen ?
Un tranxene matin & soir, vous irez bcp mieux .
Vite un citoyexit.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :